La Bourse de Paris repart en baisse

Publié le par actubourse

logo actubourse-copie-1

 

Les marchés européens ouvrent en baisse ce mercredi après leur rebond d'hier. Les tensions à la frontière entre les deux Corée et les rumeurs de resserrement monétaire en Chine ont grevé toutes les places asiatiques ce matin, à l'exception de Tokyo, où le Nikkei 225 a repris du terrain pour s'afficher sur un pic de six mois, grâce au repli du yen face au dollar. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Wall Street a clôturé sur une note hésitante hier soir, après un rebond initial avec le pétrole et les matières premières. Barack Obama a fait état d'une tentative d'accord avec les Républicains pour l'extension des réductions d'impôts de tous les Américains sur les deux prochaines années et la prolongation pour 13 mois des allocations chômage. Le compromis, préliminaire, étendrait aussi certains avantages fiscaux pour les entreprises... Le DJIA effaçait cependant ses gains initiaux en clôture, sur fond de tension sur les taux longs. Le Dow Jones se repliait de 0,03% à 11.359 pts, alors que le Nasdaq prenait 0,14% à 2.598 pts.

 ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, seul le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers est inscrit sur les tablettes (16h30). Sur le marché des changes, l'Euro recule autour des 1,3230 Dollar. Le baril Brent de Mer du Nord revient à 90$ et le WTI Crude à 87,60$. L'once d'or perd aussi 1% et repasse sous les 1.400$.


VALEURS EN HAUSSE

* EADS remonte de près de 2% avec Zodiac

* Alstom : reste en hausse de 1%, suivi de Ubisoft, Essilor, Valeo et Michelin

* Soitec +0,5%. Le groupe lance un nouveau substrat silicium sur saphir avec Peregrine.

* Air France-KLM : +0,5%. Le trafic aérien sera perturbé en France aujourd'hui, alors que de nouvelles chutes de neige sont attendues sur le nord du pays. La Direction Générale de l'Aviation Civile a demandé aux compagnies de réduire de 20% leurs vols sur la plateforme de Roissy-Charles de Gaulle entre 7h00 ce matin et 17h00 cet après-midi. Air France a prévu d´assurer la totalité de ses vols long-courriers et a procédé à des annulations de vols domestiques et européens. En cas de vol annulé, les services commerciaux du transporteur "proposeront une alternative, soit sur Air France, soit sur KLM via Amsterdam, ou avec un des partenaires de l´alliance SkyTeam".

* Eiffage : stable. Sauf coup de théâtre, la succession de Jean-François Roverato devrait être scellée ce mercredi... Selon la presse économique, le Conseil d'administration qui se tient ce matin devrait nommer Pierre Berger, le patron de Vinci Construction Grands Projets, directeur général du groupe de BTP. Le no3 français du secteur aurait ainsi finalement choisi le seul candidat ayant une expérience dans le BTP, après avoir examiné trois autres dossiers, ceux de Jérôme Pécresse, directeur général délégué d'Imerys, de Marwan Lahoud, directeur de la stratégie d'EADS, et d'Olivier Barbaroux, président de Dalkia, la filiale commune de services énergétique d'EDF et de Veolia. De plus, Pierre Berger, âgé de 42 ans, diplômé de X-Ponts, bénéficie du soutien de Jean-François Roverato, l'actuel PDG. M. Berger rejoindrait Eiffage dès janvier, mais le calendrier de son accession à la direction générale serait encore en débat... Selon 'Les Echos' du jour, le Fonds stratégique d'investissement (FSI), qui détient 20% du capital, et pousse à une succession depuis de longs mois, ferait pression pour que M. Roverato cède la direction générale dès le 20 avril 2011, date de l'Assemblée générale et non en juillet comme il le souhaite. De plus, le FSI voudrait obtenir un calendrier précis pour le départ de Jean-François Roverato de la présidence d'Eiffage...

* Arcelormittal : inchangé. Le groupe va procéder à la scission de son activité acier inoxydable, au terme d'une étude qui avait été annoncée en juillet dernier. Les actions de cette branche devraient être distribuées aux actionnaires de l'aciériste au premier trimestre 2011 et cotées en bourse à Paris, Amsterdam et Luxembourg. Les actionnaires recevront une action acier inoxydable pour vingt actions ArcelorMittal détenues à la date de clôture des registres. Ils devront auparavant avaliser la décision en assemblée générale. Pour ArcelorMittal, la transaction devrait aboutir à une charge de dépréciation d'environ 800 Millions de Dollars, sans contrepartie en termes de trésorerie. Elle sera ajustée des fluctuations monétaires et de la variation du fonds de roulement d'ici la fin de l'année. Après la scission, la branche Acier inoxydable enregistrera une dette financière nette d'environ 1 Milliard de Dollars, qui comprendra à la fois la dette existante d'ArcelorMittal, transférée avec la branche Acier inoxydable et la nouvelle dette contractée par cette branche. En conséquence, la transaction devrait être à peu près neutre en ce qui concerne le ratio de levier financier dette nette/EBITDA de l'aciériste.


VALEURS EN BAISSE

* Areva : subit des prises de profits, en repli de 2%, suivi des banques SG, CA et BNP Paribas en baisse de 1,5% en moyenne

* Edenred : redonne 1% avec Carrefour, CGG Veritas, EDF, Danone, Atos, Seb et Saint-Gobain

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201007020091635/la-bourse-de-paris-repart-en-baisse.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article