Analyse fondamentale, étape 2 : Taux d'intérêt

S’il existe un facteur dont l’influence domine les échanges sur le marché des devises, c’est bien le niveau des taux d’intérêt. La Banque Centrale d’un pays ou d’un groupe économique fixe le taux d’intérêt de sa devise. Elle ajuste ces taux afin d’encourager les échanges et de garder le contrôle sur l’inflation. De faibles taux d’intérêt encouragent l’expansion économique, car le crédit devient moins onéreux. Des taux d’intérêt élevés retardent la croissance économique car "le coût de la monnaie" devient plus élevé. Les changements de niveau des taux d’intérêt peuvent affecter grandement la valeur d’une devise, point que nous évoquerons plus tard en détail.

Prenons l’exemple de la Réserve Fédérale américaine. Les suites des décisions de taux d’intérêt du Federal Reserve’s Open Market Committee (FOMC, organe de la Réserve Fédérale qui constitue le premier outil de contrôle de politique monétaire) sont très importantes lorsque l’on trade le dollar US. Notez qu’en fixant le niveau des taux d’intérêt, la Réserve Fédérale opère également des changements sur les taux au jour le jour. Lorsque la Réserve Fédérale augmente les taux d’intérêt, le rendement offert aux actifs dénominés en dollar US est supérieur. Cela attire généralement plus d’investisseurs et de traders. Si les taux d’intérêt sont abaissés, ce la signifie que le rendement offert aux actifs dénominés en dollar est moins important, ce qui donnera aux investisseurs moins d’incitatifs à investir en dollars. Pourtant, ce n’est pas juste le niveau des taux en lui-même qui est important. L’autre facteur important à prendre en compte lors des publications de niveau des taux d’intérêt, est la rhétorique employée par les officiels. En réalité, la plupart du temps, la décision de niveau est déjà intégrée et digérée par le marché ; vous ne constaterez que de faibles fluctuations à la suite de l’annonce du taux retenu. C’est la déclaration accompagnant la publication qui sera analysée mot à mot, afin d’y déceler la position future de la banque lors de la prochaine réunion. Notez que la décision de taux en elle-même a tendance à être moins importante que les anticipations de futurs mouvements de taux.

Ci-dessous, un tableau des taux d’intérêt associés aux devises majeures en date de Mai 2010 :



A chaque devise est associé un taux d’intérêt. Il s’agit là d’un baromètre de la force ou de la faiblesse de l’économie d’un pays. A mesure que l’économie d’un pays se renforce, les prix ont tendance à augmenter car le consommateur a la possibilité de dépenser une plus grande partie de son revenu. En d’autres termes, il y a plus d’argent pour le même nombre de biens et services, et par le jeu de l’offre et de la demande, ce phénomène conduit à une hausse des prix de ces biens et services. La hausse des prix est appelée inflation, et c’est un agrégat hautement surveillé par les Banques Centrales. Si l’on permet à l’inflation d’augmenter, les consommateurs perdent une partie de leur pouvoir d’achat, et les articles ordinaires comme le pain peuvent se retrouver à des prix élevés tels que des centaines de dollars pour une simple baguette de pain. Cela peut vous paraitre extrême, mais c’est exactement ce qui s’est passé dans des pays tels que le Brésil dans les années 80 ou encore plus récemment au Zimbabwe. Afin de parer à ce scénario avant qu’il ne surgisse, la Banque centrale augmente ses taux afin de contrer les pressions inflationnistes avant qu’elles ne deviennent incontrôlables. L’inflation est très difficile à stopper une fois qu’elle s’est mise en place, et c’est la raison pour laquelle les banques centrales en font une surveillance presque paranoïaque. Pour un exemple plus proche de nous en Europe, il vous suffit de vous reporter à l’objectif premier de la BCE, Banque Centrale Européenne qui est de maintenir la stabilité des prix, exercice dans lequel elle réussit brillamment depuis la création de l’Union.


Des taux d’intérêt élevés rendent l’emprunt plus cher, ce qui dissuade les consommateurs d'acheter de nouveaux logements, utiliser des cartes de crédit ou à contracter des dettes supplémentaires. Un argent plus cher décourage également les entreprises à se développer, dans la mesure où la plupart des transactions des entreprises sont faites à crédit, transaction sur lesquelles sont donc facturés des intérêts. Finalement, des taux d’intérêt élevés auront un lourd impact sur l’économie, jusqu’à ce que la Banque centrale abaisse à nouveau les taux d’intérêt, cette fois pour encourager la croissance économique – et le cycle continue ; les banques centrales se livrent à un exercice perpétuel d’ajustement de l’économie. Essayer d’ancrer la croissance en même temps que maintenir l’inflation à un faible niveau est un exercice délicat auquel se livrent les banques centrales au cours de chaque réunion.


En augmentant les taux d’intérêt, un pays peut également susciter le désir des investisseurs étrangers à investir dans leur économie. La logique derrière ce phénomène est la même que celle attachée à tout type d’investissement : l’investisseur recherche toujours le meilleur retour sur investissement possible. En augmentant les taux d’intérêt le retour sur investissement augmente. Ainsi, il en résultera une hausse de la demande pour cette devise, car les investisseurs portent leurs choix d’investissement vers les pays à hauts taux d’intérêts. Les pays qui offrent le plus fort retour sur investissement à travers des taux d’intérêt élevés, une croissance économique et une croissance des marchés financiers locaux ont tendance à attirer les capitaux étrangers. Si le marché actions d’un pays est en bonne santé, et que le pays offre un taux d’intérêt élevé, les investisseurs étrangers enverront très probablement leurs capitaux dans ce pays. Cela augmente la demande de la devise de ce pays et entraine une augmentation de la valeur de la monnaie.


Une devise est toujours suivie de son rendement. Pour peu qu’un pays augmente son taux d’intérêt, vous constaterez une hausse de l’intérêt général pour cette devise. Récemment, la Réserve Fédérale australienne a augmenté ses taux de 25 points de base, portant le taux cible à 4.50%. Le dollar australien était déjà fort par rapport à ses homologues, et cette décision n’a fait que le renforcer. Ce renforcement s’est reflété sur les paires de devises comme AUDUSD, AUDJPY, GBPAUD. Inversement, lorsqu’une banque centrale décide d’abaisser son taux d’intérêt, les flux de capitaux quittent cette devise.

Parmi les caractéristiques principales d’une Banque Centrale, nous retrouvons :

- Un accès à de grandes réserves de capitaux
- Des objectifs économiques spécifiques
- Elles régulent l’offre de monnaie et les taux d’intérêt
- Elles fixent les taux de prêts à un jour afin de changer le taux d’intérêt payé sur la devise locale
- Elles achètent et vendent des titres du gouvernement pour augmenter ou réduire l’offre de monnaie.
- Elles achètent ou vendent parfois leur devise locale sur le marché afin d’influencer les taux de change.

Le niveau des taux d’intérêt et les changements opérés sur ceux-ci ont un impact important sur les flux de capitaux d’un pays. Revenons ensemble sur le concept de flux de capitaux et des différences entre un flux positif et négatif de capitaux.

Comme évoqué dans la dernière leçon, les flux de capitaux représentent l’argent envoyé de l’extérieur afin d’investir dans les marchés d’un pays. Ces flux peuvent grandement influencer le prix de la devise d’un pays, car un flux positif montre une demande pour des investissements dans la devise locale, tandis qu’un flux négatif montre une faible demande par rapport à l’offre.

Comme vous devez vous en douter au vu de l’importance de ce sujet, les discussions des Banques Centrales sur les changements éventuels de taux d’intérêt sont suivis de très près et peuvent à elles seules déclencher des mouvements sur les paires de devises. Toute annonce de changement de taux d’intérêt réel fait l’objet d’une attention soutenue sur la scène économique internationale. Les Banques Centrales font des réunions régulières, généralement 4 à six fois l’année, dépendamment de la Banque en question. Vous pouvez retrouver les dates des réunions des officiels des banques centrales dans le calendrier économique.

Désormais, vous avez plus d’indications sur les taux d’intérêt des devises, les flux de capitaux, les Banques Centrales, et sur la façon dont ces aspects impactent sur le marché des devises.


© 2010 FXCM. Tous droits de reproduction et de représentation réservés

Avertissement : Négocier sur marge sur le marché des devises ou via des produits CFD comporte un risque élevé, et ne peut être recommandé à tout investisseur. Vous devez être conscient des risques associés au marché des changes et aux produits CFD, et consulter un conseiller financier indépendant si vous avez quelque doute que ce soit. Toutes opinions, informations de marché, notes de recherche, analyses, prix et autres notifications ont pour seul et unique but, de commenter l'évolution du marché des changes et ne constituent en aucun cas un conseil d'investissement. FXCM ne pourra en aucun cas, être tenu responsable de pertes ou dommages occasionnés, incluant sans restrictions des pertes ou manques à gagner, qui pourraient découler directement ou indirectement de l'utilisation de ces informations.

http://forexforums.dailyfx.com/premiers-pas-sur-le-forex/186034-analyse-fondamentale-etape-2-taux-dinteret.html