Analyse technique, étape 1 : Les types de graphiques

A travers cette leçon nous allons voir les différents types de graphiques disponibles aux investisseurs afin de réaliser une analyse technique.
L’analyse technique découle de la lecture et de l’interprétation de graphiques dans le but d’identifier une opportunité d’achat ou de vente.

Les trois types de graphique les plus communément utilisés sont le graphique en ligne, le graphique en Bar Chart et le graphique en chandelier japonais.

Voici des exemples ci-dessous :





Des trois, le graphique en ligne ou courbe est le plus simple. Les points la composant peuvent être le cours de clôture ou d’ouverture. Comme nous pouvons le voir sur ce graphique, la courbe suit l’évolution des prix et permet à l’investisseur de déterminer la direction, la tendance des périodes passées. Généralement, ce type de graphique est utilisé dans une optique de long terme afin de se faire une idée des mouvements sur une période donnée.




Un graphique en Bar Chart donne des informations supplémentaires. Zoomons sur une barre afin de comprendre ce qu’elle représente. Notons que chaque barre représente une période.
En données journalières, chaque unité représentera l’évolution des cours pendant une journée. Une simple barre va mettre en exergue le cours d’ouverture, le plus haut, le plus bas et la clôture de ladite période.




Enfin, voyons le graphique le plus utilisé par les investisseurs, le graphique en chandelier Japonais.

Voici un chandelier vue de près puis un graphique complet :






En plus de nous donner la tendance au même titre que la représentation en ligne et en Bar Chart, les chandeliers japonais nous donnent une information supplémentaire. Une bougie bleu (certains utilisent des bougies vertes) est une bougie haussière car les cours ont clôturé au-dessus de l’ouverture du jour. Une bougie est rouge quand les cours clôturent sous l’ouverture. On peut ainsi facilement déceler les jours où les acheteurs ont la main et inversement.




Nous avons vu que les quatre informations procurées par un chandelier japonais sont les mêmes qu’une unité en Bar Chart. Toutefois, il est plus évident de discerner ces informations grâce aux couleurs (pour le cours de clôture et d’ouverture). Entre une bougie haussière ou baissière, ce sont les niveaux d'ouverture et de clôture qui diffèrent.

A partir du moment où une bougie haussière clôture plus haut qu’elle n’ouvre, la partie haute représente la zone où les prix ont clôturé et la partie basse la zone où l’ouverture s’est effectuée et inversement pour une bougie rouge et donc baissière.

Lorsque vous utilisez les chandeliers japonais, gardez à l’esprit que quelle que soit l’unité de temps utilisée, une bougie représente une unité de temps. Sur un graphique horaire, une bougie est égale à une heure. Sur un graphique hebdomadaire, une bougie représentera l’évolution des cours pour une semaine. Des trois types de graphiques que nous avons vu, les graphiques en chandelier fournissent tous les renseignements nécessaires afin de réalisation une interprétation graphique de qualité.


Voyons maintenant comment les utiliser pour effectuer une transaction

A suivre : Déterminer la tendance

Nicolas Chéron
Analyste FXCM | Département Recherche
Email: ncheron@fxcm.com
Tel : 0 800 90 95 44 begin_of_the_skype_highlighting              0 800 90 95 44      end_of_the_skype_highlighting


Pour devenir membre, cliquez ici.

© 2010 FXCM. Tous droits de reproduction et de représentation réservés

Avertissement : Négocier sur marge sur le marché des devises comporte un risque élevé, et ne peut être recommandé à tout investisseur. Vous devez être conscient des risques associés au marché des changes, et consulter un conseiller financier indépendant si vous avez quelque doute que ce soit. Toutes opinions, informations de marché, notes de recherche, analyses, prix et autres notifications ont pour seul et unique but, de commenter l'évolution du marché des changes et ne constituent en aucun cas un conseil d'investissement. FXCM ne pourra en aucun cas, être tenu responsable de pertes ou dommages occasionnés, incluant sans restrictions des pertes ou manques à gagner, qui pourraient découler directement ou indirectement de l'utilisation de ces informations.