La Bourse de Paris reprend 1,6%

Publié le par actubourse

logo actubourse-copie-1

 

Après une séance de pause hier, les marchés européens ont rebondi ce mardi. Le CAC 40 a grimpé de 1,63% à 3.810 points. Le président américain Obama a rassuré les milieux d'affaires, en annonçant la reconduction des mesures fiscales favorables de l'administration Bush pour deux ans outre-Atlantique. Wall Street est donc en progression ce mardi, dans le sillage aussi du pétrole et des matières premières... L'extension des réductions d'impôts des Américains stimule les marchés, tandis que les craintes se font moins pressantes à propos de la santé financière des nations de la zone euro. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Hier soir, Barack Obama a ainsi fait état d'une tentative d'accord avec les Républicains pour l'extension des réductions d'impôts de tous les Américains sur les deux prochaines années et la prolongation pour 13 mois des allocations chômage. Le compromis, préliminaire, étendrait aussi certains avantages fiscaux pour les entreprises. Le DJIA gagne actuellement 0,59% à 11.429 pts, alors que le Nasdaq prend 0,64% à 2.612 pts.

 

ECO ET DEVISES

Le Président américain, Barack Obama, a donc annoncé hier soir un probable compromis avec les Républicains sur un package comprenant des mesures fiscales et économiques. En particulier, les réductions d'impôts de l'ère Bush pourraient être prolongées deux ans. Les allocations au chômage, quant à elles, seraient étendues pour 13 mois. D'autres mesures pouvant être considérées comme des actions de relance économique à court terme, devraient aussi creuser les déficits américains pendant deux ans selon CNN. CNN estime que le package, qui pourrait être voté malgré l'opposition de certains Démocrates, coûterait entre 600 et 800 Mds$ aux États-Unis.

Sur le front économique aux États-Unis, ce jour, les chiffres du crédit à la consommation seront publiés vers 20 heures par la Fed. Vendredi, les chiffres du budget US de novembre et ceux de la balance commerciale pour octobre sont aussi programmés.
Sur le marché des changes, l'Euro est discuté autour de 1,3340 Dollar, alors que l'Eurogroupe a refusé d'augmenter le niveau du fonds d'aides financier européen hier soir. Le baril reste ferme à haut niveau, avec un cours de plus de 89$ pour le brut léger américain WTI.


VALEURS EN HAUSSE

* Gemalto : +5% avec M6 et TF1 sur une remontée des recettes "pub"

* Alstom : +4,5%. Le Ministère chinois des Chemins de Fer et le groupe ont signé un "accord de coopération stratégique à long terme" pour se développer en Chine et à l'international. Des collaborations sont d'ores et déjà programmées dans le matériel roulant (trains à grande vitesse, trains régionaux, locomotives) et la signalisation. Le concurrent Bombardier a fait sensiblement la même annonce un peu plus tôt.

* Saint-Gobain : regagne plus de 4% avec Imerys

* Lafarge remonte de 3,5% avec Saft, Areva, Pernod Ricard, CGG Veritas et Nexans

* Veolia Environnement : +3%. Le titre du numéro un mondial des prestations de services à l'environnement est porté par une note de JP Morgan qui a rehaussé de "souspondérer" à "neutre" sa recommandation sur le dossier. L'objectif de cours est relevé de 20,3 à 22,7 euros. La banque américaine estime qu'il est peu probable que l'action continue à sous-performer le marché compte tenu du soutien apporté par le flux de données macroéconomiques positives et les attentes de révision à la hausse des objectifs de réduction de coûts.

* EADS : +3%. Airbus et sa maison mère ont confirmé hier soir que deux compagnies aériennes indiennes ont exprimé des marques d'intérêts pour des leasings d'appareils. Air India a ainsi pris la décision de louer 10 gros porteurs A330 et 15 monocouloirs A320, ce qui représente 3,1 Milliards de Dollars aux prix catalogue. Jet Airways, pour sa part, opterait pour la location de 10 A330 représentant 1,9 Md$ aux prix catalogue. La motorisation de ces avions n'a pas encore été choisie. Ces "contrats" indiens ont entraîné hier une certaine cacophonie durant la visite d'Etat du Président français en Inde. Le communiqué initial de l'Elysée énumérant les accords et contrats signés mentionnait des chiffres différents pour Airbus. Le patron d'EADS, Louis Gallois, aurait même lancé à son entourage sur place "les chiffres sont faux !", selon un journaliste du 'Monde' présent.

* Wendel : reprend plus de 2%, suivi de LVMH, Faurecia, Renault, Peugeot, Alcatel-Lucent, Lagardere, Ubisoft, Vallourec et Vinci

* Axa : +1,8% avec Capgemini.


VALEURS EN BAISSE

* Orpea : -3,3%. Le groupe va se financer via des obligations convertibles, plus précisément avec des OCEANE (Obligations à option de Conversion et / ou d'Echange en Actions Nouvelles ou Existantes) d'échéance 1er janvier 2016, pour environ 137 Millions d'Euros. Le montant pourra atteindre 157 ME en cas d'exercice de la clause d'extension (activé par la société) et 180 ME avec l'option de surallocation consentie aux banques mandatées pour mener l'opération, soit BNP Paribas, Crédit Agricole CIB et Société Général CIB. Le produit net sera compris entre 137 et 176 ME. L'opération vise à "répondre aux besoins de financement généraux de la société" et au "développement de son activité", tout en diversifiant ses sources de financement et en allongeant la maturité de ses ressources financières. En cas de conversion, l'opération améliorera en outre les fonds propres. Les obligations feront apparaître une prime de 25 à 30% sur le cours de bourse actuel utilisé comme référence.

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201007020091635/la-bourse-de-paris-reprend-16.html

Commenter cet article