La Bourse de Paris tente un rebond

Publié le par actubourse

La Bourse de Paris essaie de mettre fin à une spirale baissière de huit séances consécutives ce jeudi matin, après la bonne tenue des marchés américains hier soir, en hausse de 1,2% à 3.496 points en dépit d'une actualité macroéconomique toujours médiocre... (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

En Asie ce matin, les indices n'ont ainsi pas fait beaucoup de cas du sursaut américain, comme l'ont démontré les baisses constatées un peu partout, hormis au Japon où de légers gains (+0,2% sur le Nikkei) ont dominé après une intervention des autorités monétaires sur le marché des changes pour faire baisser le yen. Après la clôture nipponne, la banque centrale du pays a confirmé le statu quo sur les taux et accru la taille de son programme de rachat d'actifs, pour soutenir la croissance.
Aux Etats-Unis, les rumeurs d'un 3ème plan de soutien à l'économie (QE3), qui peuvent paraître déroutantes au regard de la situation actuelle des finances du pays et du succès discutable des plans précédents, ont contribué à soutenir Wall Street hier...
Wall Street est donc finalement parvenu à mettre fin à une série de 7 séances consécutives de repli au terme d'une journée pour le moins volatile. Les investisseurs restent néanmoins nerveux sur fond de tensions relatives aux dettes publiques et d'inquiétudes sur la croissance. Les derniers chiffres de l'emploi américain sont ressortis contrastés, avant le rapport gouvernemental pour juillet programmé vendredi... Le DJIA a regagné finalement 0,25% à 11.896 pts, alors que le Nasdaq a repris 0,89% à 2.693 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, après la publication à midi des commandes d'entreprises de juin en Allemagne (consensus -0,2% m/m ; +6,8% y/y), les deux principales banques centrales du vieux continent se prononceront sur les taux : à 13h00 pour la Banque d'Angleterre (consensus statu quo à 0,5%) et à 13h45 pour la Banque Centrale Européenne (statu quo).

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage, à 14h30, sont attendues à 405.000 demandes nouvelles et 3,7 million de demandes continues.

Sur le marché des changes, il faut 1,43 Dollar pour un Euro. Le baril de brut s'est contracté et se négocie 113$ pour le Brent de Mer du Nord et moins de 92$ pour le brut léger américain WTI. L'once d'or est stable sur ses records, à 1.666$.


VALEURS EN HAUSSE

* Vilmorin. Le semencier a dévoilé son chiffre d'affaires pour l'exercice clos le 30 juin dernier. Sur la période, il enregistre des ventes de 1,1921 Milliard d'euros, en progression de 12,1% par rapport à l'exercice précédent. Retraité à données comparables (devises, périmètre d'activités), le chiffre d'affaires enregistre une croissance de 9,6%. Les analystes interrogés par Bloomberg tablaient sur des ventes de 1,182 Milliard d'Euros sur l'année fiscale, soit une croissance de 11,2% en glissement annuel. Les estimations s'étalaient de 1,155 à 1,198 MdE. Sur la base des premières projections réalisées à ce jour, Vilmorin confirme, pour l'exercice 2010-2011, un potentiel de marge opérationnelle de 13%, en hausse significative par rapport à l'année précédente. Après retraitement de produits et de charges exceptionnels, dont une plus-value de cession de participations minoritaires en Chine, la marge opérationnelle courante devrait s'établir en ligne avec l'objectif communiqué en mai dernier ; intégrant un effort de recherche total de près de 155 Millions d'euros destiné tant à la croissance des Semences potagères que des Semences grandes cultures.

* Axa. Le groupe d'assurance a dégagé un chiffre d'affaires de 46,84 Milliards d'Euros au terme de son premier semestre 2011, en baisse de -5% en glissement annuel sur une base publiée et de -3% en comparable. La marge sur affaires nouvelles s'apprécie de 5,3 points à 26,1% (+2,8 points en comparable), tandis que le ratio combiné passe de 98,6 à 97,2%. Le résultat opérationnel, à 2,22 MdE, croît de 11% en données publiées et de 10% en comparable, alors que le bénéfice net est quadruplé à 4 MdsE, gonflé par 1,44 MdE de plus-value exceptionnelle, alors que le premier semestre 2010 intégrait une moins-value exceptionnelle de -1,48 MdE. Le consensus visait 49,37 Milliards d'Euros en terme de chiffre d'affaires, 2,22 MdsE au niveau du résultat opérationnel et 2,84 MdsE pour le bénéfice net ajusté. Les capitaux propres de l'assureur ont reculé de -7% à 46,416 MdsE, pour un ratio d'endettement stable à 28% et un ratio de solvabilité économique en hausse de 6 points à 184%. Le groupe a enregistré une dépréciation nette de 92 ME pour sa participation au programme de soutien à la Grèce. Son exposition brute est de 17,6 MdsE à l'Italie, 11,1 MdsE à l'Espagne, 2,2 MdsE au Portugal et 1,3 MdE à l'Irlande.

* Plastic Omnium avec des rebonds de SoiTec et des banques Dexia et Crédit Agricole avant l'annonce de leurs comptes ce soir

* BNP Paribas. L'établissement s'apprêterait à racheter la banque allemande IKB au fonds Lone Star, mais sans son activité de leasing, selon le quotidien allemand 'Handelsblatt', citant deux sources proches des discussions. L'opération pourrait être annoncée sous peu. Deux prétendants seraient sur les rangs pour les actifs non repris par la banque française. Début juillet, des rumeurs laissaient entendre que BNP Paribas était seule en lice pour le rachat d'IKB, la première banque allemande à avoir coulé durant la crise financière, du fait de son exposition au financement des PME. Le fonds Lone Star l'avait acquise pour 137 ME, en profitant de garanties de Berlin sur son passif, garanties qui tiennent toujours.

* Alcatel-Lucent suivi de Steria, Safran, Derichebourg, Altran, Ubisoft et Scor

* Air France-KLM : +2%. Le BEA explique les raisons qui l'ont poussé à retirer une recommandation concernant l'alarme de décrochage dans le cadre du 3ème et avant-dernier rapport sur le crash de l'AF447 Rio-Paris. Cette décision, révélée hier par la presse, a suscité un certain émoi chez les familles des victimes et les pilotes de la compagnie, ces derniers estimant que l'enquête est tronquée et est allée un peu vite en besogne en brocardant les pilotes. Le BEA précise que ce projet a été retiré car il est apparu aux enquêteurs que cette recommandation était prématurée à ce stade de l'enquête. Le sujet sera approfondi par le groupe "Systèmes avion" et complété par les travaux du groupe de travail "Facteurs humains" dont la création a été annoncée lors de la conférence de presse du 29 juillet. "Ce nouveau groupe de travail, qui sera composé de spécialistes en sciences cognitives, en ergonomie, et en psychologie doit aborder l'ensemble des aspects liés aux interactions homme-machine et aux actions des pilotes dans les dernières minutes du vol. Ce n'est donc qu'à l'issue de l'ensemble de ces travaux, consignés dans le rapport final, qu'une recommandation relative au fonctionnement de l'alarme de décrochage pourrait être formulée sur la base d'analyses scientifiques et étayées, auxquelles l'AESA sera associée", explique le BEA.

* Wendel : reprend 2% avec STM et SG

* Vinci : +1%. La filiale Vinci Construction Grands Projets (49%) et QDVC (51%), filiale qatari de Qatari Diar, ont remporté un contrat pour une nouvelle phase de travaux dans le cadre de la réalisation du métro léger de la ville nouvelle de Lusail, à 15 km au nord de Doha, au Qatar. Il s'agit d'un projet atypique consistant à commencer la construction d'une ville nouvelle par son infrastructure de transport collectif. Ce nouveau contrat en conception-construction, d'un montant de 374 Millions d'Euros, porte sur le génie civil des 8 stations souterraines, la réalisation d'un viaduc enjambant l'autoroute qui relie Doha au Nord du pays et les travaux préliminaires d'un atelier de dépôt et de maintenance du métro. Les travaux devraient durer 38 mois.


VALEURS EN BAISSE

* Bonduelle. Le dernier trimestre de l'exercice 2010/2011 s'est soldé par un chiffre d'affaires de 419,8 Millions d'Euros, en baisse de -2,8% en glissement annuel en données courantes et de -2,1% sur une base de change et de périmètre identiques. Sur l'année entière, les revenus ont ainsi atteint 1,726 Milliard d'Euros, soit une croissance de 10,7% en données publiées, réduite à 0,6% sur une base comparable. Un niveau très proche du consensus compilé par Bloomberg, qui misait sur 1,728 MdE (fourchette 1,70 à 1,76 MdE). La direction avait prévenu que l'activité serait pénalisée au 4ème trimestre "dans de nombreuses zones par des pénuries sur certains produits consécutives aux mauvaises récoltes de l'été 2010". Bonduelle précise que le niveau d'activité atteint devrait permettre d'atteindre l'objectif d'un résultat opérationnel courant dans la fourchette 78 à 81 ME sur l'exercice (soit 67 à 70 ME en données non-ajustées). Quant au nouvel exercice "malgré un démarrage de campagne délicat dans le nord de la France lié à un printemps particulièrement chaud et une pluviométrie importante au Canada, le déroulement des campagnes agricoles se révèle à ce stade globalement satisfaisant", explique le management.

 

....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/la-bourse-de-paris-tente-un-rebond.html

Commenter cet article