Tendance hésitante à la Bourse de Paris

Publié le par actubourse

De nombreuses publications trimestrielles ont été publiées ce matin avant l'ouverture de la Bourse de Paris et sont plutôt bien accueillies dans les premiers échanges (BNP Paribas, Iliad). Alstom qui publiait ses comptes annuels, voit son titre sanctionné : bénéfice divisé par 3 et dividende par 2, les investisseurs vendent. Hier soir, Wall Street a consolidé, consécutivement à quelques déceptions sur les résultats, à l'image des dossiers Sears et CSC qui souffraient tout particulièrement. Ce matin, les places asiatiques ont reculé, tandis que Tokyo restait fermé. (lerevenu.com)

ECO ET DEVISES

Selon le Département américain au Commerce, les commandes industrielles nouvelles en biens manufacturés aux États-Unis pour mars 2011 ont augmenté de 3% à 462,9 Mds$, contre un consensus de +1,9% chez les économistes. Par ailleurs, les commandes de février ont été revues en hausse à +0,7%, contre -0,1% précédemment estimé. Les livraisons en biens manufacturés en mars ont grimpé de 2,7% à 461,4 Mds$. Les stocks se sont appréciés de 1,1% à 572,3 Mds$.

Selon l'Institute for Supply Management américain hier lundi, l'indice ISM manufacturier national aux Etats-Unis pour le mois d'avril 2011 s'est établi à 60,4, contre 59,9 de consensus et 61,2 un mois avant. Bien qu'en légère baisse, l'indicateur traduit donc toujours une expansion assez solide dans l'industrie manufacturière américaine. L'indicateur de prix rattaché (prix payés) à l'ISM a grimpé de son côté à 85,5 en avril, contre 83 de consensus et 85 en mars. L'indice de prix est au sommet de trois ans.
L'euro est plus calme ce mercredi matin sur les 1,48/$ entre banques, alors que le pétrole recule à 110,90$ le baril WTI en Asie.


VALEURS EN HAUSSE

* Iliad (+2,30% à 89,19 Euros) : Au cours du 1er trimestre 2011, le Groupe Iliad a réalisé une excellente performance commerciale en recrutant 127.000 nouveaux abonnés nets de résiliations, permettant ainsi d'afficher une part de marché de 32% des recrutements nets de la période. Au 31 mars 2011, la base d'abonnés du Groupe comptait 4.661.000 abonnés Haut Débit. Les principales évolutions au cours de la période ont été les suivantes : Le 1er trimestre a été marqué par le succès commercial de l'offre Freebox Révolution, permettant au Groupe d'enregistrer son meilleur trimestre depuis 2007 en termes de recrutements avec 154 000 nouveaux abonnés Free, sous les offres Freebox Révolution (net de résiliations et hors migrations Alice) et Freebox V5, soit une part de marché de 38% des recrutements de la période. Cette part de marché exceptionnelle témoigne du grand intérêt porté par les abonnés aux spécificités uniques de la Freebox Révolution. Au-delà de l'inclusion des appels vers les mobiles rapidement copiés par les concurrents, le serveur domestique de 250G0, le lecteur Blu-rayTM, les jeux vidéos HD. constituent des éléments différenciants permettant de renforcer la dynamique de conquête commerciale de la marque Free. Dans le cadre de son programme de fidélisation et de rétention des abonnés Alice, le Groupe a ouvert la possibilité pour les abonnés Alice de migrer vers les offres Free et notamment l'offre Freebox Révolution. Ainsi, près de 22.000 abonnés Alice ont rejoints une offre Free au cours du 1er trimestre. Dans un contexte de forte demande pour la Freebox Révolution, le Groupe a été en mesure au cours du premier trimestre de livrer les nouveaux abonnés Free dans un délai moyen de 4 jours ouvrés. Les délais de livraison pour les abonnés existants disposant déjà d'une Freebox V4 ou V5, sont plus longs que d'ordinaire. Cette situation devrait s'améliorer dans les semaines à venir et être résorbée d'ici le début de l'été. Le Groupe a maintenu ses efforts d'extension du dégroupage de la boucle locale au cours de la période, en poursuivant ses investissements dans l'ouverture de nouveaux NRAs. La poursuite de cette politique de développement rentable a permis au Groupe d'atteindre un taux de dégroupage record à plus de 90%.
Avec un chiffre d'affaires de près de 510 millions d'euros, le Groupe affiche une progression de 1,1% sur le 1er trimestre 2011 par rapport à la même période de 2010 et ce malgré : L'impact négatif du changement de régime de la TVA sur les offres triple-play, (applicable au 1er janvier 2011), alors que les premières facturations des abonnés avec la nouvelle grille tarifaire n'ont été appliquées qu'à partir du mois de février 2011.
Compte tenu de ces éléments, l'ARPU Groupe (fin de période) au 1er trimestre s'est établi à 35,8 euros, en légère diminution par rapport à l'année précédente. Conformément aux attentes du Groupe, et en raison d'une excellente utilisation des services à valeur ajoutée, l'ARPU des abonnés Freebox Révolution se situe au-dessus de 38 euros.
Par rapport aux attentes des analystes le CA est en ligne.

* BNP Paribas (+1,70% à 54,35 Euros) : Le produit net bancaire de BNP Paribas, nourri par une activité soutenue dans l'ensemble des domaines d'activité, s'établit à 11,69 Milliards d'Euros, en hausse de 1,3% par rapport au niveau élevé du premier trimestre 2010 qui avait été marqué par une performance exceptionnelle dans les activités de marchés de capitaux. Les frais de gestion, à 6,73 MdsE, progressent de 2% par rapport au premier trimestre 2010. Hors effet de l'instauration en 2011 de taxes "systémiques" qui ont été répercutées à tous les métiers (45 ME au premier trimestre 2011), ils seraient en progression de 1,3% seulement. Le résultat brut d'exploitation progresse de 0,5% sur la période à 4,96 MdsE. Le coefficient d'exploitation du Groupe s'établit à 57,6%, en hausse de seulement 0,4 pt par rapport au premier trimestre 2010 qui avait bénéficié d'un niveau exceptionnellement bas du coefficient d'exploitation de CIB. Le résultat avant impôt de progresser de 7% par rapport à celui du premier trimestre 2010, pour s'établir à 4,11 MdsE y compris l'effet négatif de la dépréciation des fonds propres investis en Libye et Côte d'Ivoire (-41 millions d'euros), comptabilisé dans les autres éléments hors exploitation. BNP Paribas réalise ainsi un bénéfice net, part du groupe, de 2,62 MdsE, en hausse de 14,6% par rapport au premier trimestre 2010. La rentabilité annualisée des capitaux propres s'établit à 15,1% contre 14,4% au premier trimestre 2010. Le bénéfice net par action du premier trimestre atteint 2,12 euros, en hausse de 13,6% par rapport au premier trimestre 2010.

* CGGVeritas (+0,80% à 23,64 Euros) annonce un chiffre d'affaires de 728 M$, en hausse de 5% d'une année sur l'autre et en baisse séquentielle de 20% après un quatrième trimestre 2010 particulièrement fort. Le résultat opérationnel du Groupe atteint 23 M$. Le résultat net est une perte de -37 M$; il inclut des frais de refinancement non récurrents de 25 M$. L'an passé, le groupe était à l'équilibre
Le carnet de commandes au 1er avril 2011 s'élève à 1,22 Md$

* Nicox (+2,45% à 1,80 Euro) : la société annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour les trois premiers mois de l'année 2011 et communique un état de ses activités. Suite à la restructuration des entités et des activités du Groupe, les frais de recherche et développement, et les frais administratifs et commerciaux se sont élevés à 4,2 millions d'euros au premier trimestre 2011, contre 16,2 ME pour le premier trimestre 2010. Au premier trimestre 2011, le total de la perte globale de la période enregistrée par NicOx s'établit à 4,1 ME, contre à 7,2 ME au premier trimestre 2010. Au 31 mars 2011, la société disposait d'une trésorerie et d'équivalents de trésorerie d'un montant de 100,5 ME, contre 107,3 ME au 31 décembre 2010. Aucun chiffre d'affaires n'a été reconnu au cours des trois premiers mois de l'année 2011, contre 7,4 ME pour la même période en 2010 correspondant au paiement initial reçu de Bausch + Lomb dans le cadre de l'accord de licence mondial conclu en mars 2010.

* Orpea (+1% à 34,10 Euros) : le spécialiste de la Dépendance (maisons de retraite, cliniques de moyen séjour et de psychiatrie), annonce son chiffre d'affaires du 1er trimestre clos au 31 mars 2011, marqué par une hausse de 26,7% à 293 ME.
Yves Le Masne, Directeur Général d'Orpea, commente : "Au 1er trimestre 2011, Orpea affiche à nouveau une des croissances les plus fortes du secteur, avec une progression de +26,7% de son chiffre d'affaires. Il est à noter que cette solide progression ne tient pas compte du chiffre d'affaires de Medibelge, détenu à 49% et donc mis en équivalence".

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/tendance-hesitante-a-la-bourse-de-paris.html

Commenter cet article