Tendance hésitante à la Bourse de Paris

Publié le par actubourse

Le signal positif donné par Wall Street hier soir permet au CAC 40 de débuter dans le vert ce matin mais la hausse est fragile. Hier soir, la place américaine est parvenue à rebondir après cinq séances consécutives passées dans le rouge. La dette de l'Espagne continue de freiner les ardeurs des investisseurs, alors que les taux français continuent à s'écarter des allemands… Dans ce contexte, le résultat de la triple adjudication italienne, en fin de matinée sera observé de très près.  (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

L'agenda macroéconomique est bien garni, avec plusieurs indicateurs américains influents à 14h30, dont un point sur l'emploi hebdomadaire, très suivi après les mauvais chiffres mensuels dévoilés vendredi.

 

WALL STREET

Après cinq séances de consolidation, Wall Street est finalement parvenue à rebondir, profitant de l'apaisement relatif sur les places européennes. Le Livre Beige de la Fed, résumé des conditions économiques par régions aux Etats-Unis, a par ailleurs confirmé sans grande surprise que l'activité économique nationale a continué à croître à un rythme jugé de modeste à modéré au cours des dernières semaines. Sur le front des entreprises, Alcoa a lancé la saison des trimestriels en dévoilant un bénéfice trimestriel inattendu, rassurant ainsi les opérateurs américains. Le DJIA gagne finalement 0,71% à 12.805 pts, tandis que le Nasdaq prend 0,84% à 3.016 pts. Le S&P500 s'adjuge enfin 0,75% à 1.369 points.

ECO ET DEVISES

Les prix à la consommation français ont progressé de 0,8% entre mars et février en France, rapporte ce matin l'INSEE, portant leur variation sur un an à 2,3%. Les économistes interrogés par Bloomberg anticipaient en moyenne 0,6% de hausse mensuelle. En données harmonisées par rapport aux autres pays d'Europe, l'inflation a atteint 0,9% en mars contre 0,7% anticipé, soit 2,6% sur un an. La balance commerciale britannique est attendue à 10h30.

Aux Etats-Unis à 14h30, trois indicateurs avec la balance commerciale de février (consensus -51,8 Mds$), les inscriptions hebdomadaires au chômage (consensus 355.000 demandes nouvelles, 3,335 millions de demandes continues) et l'indice des prix à la production de mars (consensus +0,3% m/m ; +3,1% y/y).

Sur le marché des changes, il faut 1,3132 Dollar pour 1 Euro. Le baril de Brent se négocie 120,23$ et son homologue WTI à 102,63$ (échéance mai). L'once d'or s'affiche à 1.658$ (-0,04%).


VALEURS EN HAUSSE

* Carrefour (+2,75% à 16,52 Euros) : le distributeur a publié à 7h30 ses ventes du 1er trimestre 2012, qui ressortant à 22,49 Milliards d'Euros, en croissance de 1,5% en glissement annuel sur une base publiée, mais en retrait de -0,1% à magasins comparables, hors essence et à changes constants. La moyenne des attentes de 11 analystes compilée par Bloomberg ressortait à 22,796 MdsE, avec une fourchette allant de 22,29 à 24,49 MdsE. Dans le détail, la France a généré 9,355 MdsE (+0,8% en données brutes, -0,3% à magasins comparables, hors essence et à changes constants), le reste de l'Europe 6,179 MdsE (-2,1% en données brutes et -3,8% à magasins comparables, hors essence et à changes constants), l'Amérique Latine a progressé de 9,3% à 4,42 MdsE (+8,6% à magasins comparables, hors essence et à changes constants) et l'Asie a reculé de -0,3% en données brutes (-4,3% à magasins comparables, hors essence et à changes constants). La période a bénéficié d'un effet calendaire favorable, évalué à +2,8% en France, +2,6% en Europe hors France, +1,7% en Amérique Latine mais à -1,1% en Asie. Les hypermarchés français, dont la performance permet de prendre le pouls du dossier, affichent 5,16 MdsE de ventes au 1er trimestre, soit une baisse de -1,8% en données brutes, portée à -3,1% à magasins comparables et hors essence. Dans les hypers intégrés, le trafic recule de -0,3% et le panier moyen de -2,4%. Si les ventes alimentaires à magasins comparables résistent (-0,2%), le non-alimentaire sombre (-10,1%)." Cette baisse du chiffre d'affaires du 1er trimestre reflète un environnement plus difficile qui a touché les ventes non-alimentaires ainsi que les effets attendus à court terme de notre plan d'action, avec notre décision délibérée de poursuivre notre politique d'investissement dans les prix bas et des promotions moins nombreuses mais plus ciblées", explique le distributeur, qui précise que ses hypermarchés "ont commencé à regagner du terrain en matière de compétitivité prix, et sont désormais co-leaders sur les prix de 500 produits de consommation courante à marque nationale". Carrefour a en parallèle accéléré le déploiement des "Drive", le parc comptant 35 points de ventes à la fin du premier trimestre 2012.

* Areva (+5,30% à 13,50 Euros) : la filiale solaire a été sélectionnée par le groupe indien Reliance Power Limited pour la construction en Inde d'une installation d'énergie solaire à concentration (CSP) de 250 MW. Il s'agit pour Areva de construire la plus grande installation d'énergie solaire à concentration d'Asie. Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme indien d'énergie propre prévoyant d'accroître de 20.000 MW la capacité de production d'énergie solaire d'ici à 2022, et d'éviter ainsi l'émission de 557.000 tonnes de CO2 par an par rapport à une centrale conventionnelle au charbon. La première centrale du programme Reliance est en cours de construction et sa mise en service commerciale est prévue en 2013.

* Legrand (+0,90% à 26,24 Euros) : le groupe a bouclé une émission obligataire en euros pour un montant total de 400 Millions d'Euros à 10 ans. La date d'échéance est fixée au 19 avril 2022 et le coupon à 3,375% par an. Le livre d'ordres a été rapidement souscrit plus de deux fois. BNP Paribas, CA CIB, HSBC et Natixis avaient été mandatés en tant que chefs de file et CM-CIC et SG CIB en tant que co-chefs de file.

* Technip (+2% à 85 Euros) : la société a remporté un nouveau contrat subsea d'une valeur de 245 Millions d'Euros. Le groupe d'ingénierie va développer les champs Wheatstone et Lago pour le compte de la filiale australienne de Chevron. L'accord comprend la gestion du projet, l'ingénierie, la fabrication et l'installation de valves d'isolation sous-marine, les structures de protection pour les conduites en T de production, les spools et les jumpers, le transport et l'installation du collecteur, des structures des fondations et des structures de terminaison de conduites, la fourniture et l'installation de 41 km d'ombilicaux. Le centre opérationnel de Technip à Perth en Australie réalisera le management de l'ensemble du projet, l'ingénierie démarrant immédiatement. Des navires de la flotte de Technip, dont le Deep Orient et le Global 1201, seront utilisés pour l'installation en mer qui devrait être achevée en 2015.

 

....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/tendance-hesitante-a-la-bourse-de-paris.html

Commenter cet article