Retour dans le rouge pour le CAC 40

Publié le par actubourse

Après la franche hausse enregistrée hier à Paris mais aussi sur les marchés américains et la progression du marché japonais ce matin, le CAC40 cède 0,25%, se positionnant à 3.855 points. Le marché bancaire français est malmené, après que Moody's eut annoncé sa décision de passer en revue son exposition à la Grèce, avec un a priori négatif. La Grèce justement, qui continue d'alimenter la chronique, après la réunion infructueuse d'hier entre les ministres des Finances européens. L'euro cède un peu de terrain ce matin. Ce sont surtout les indicateurs macroéconomiques américains qui devraient déterminer la couleur des indices ce soir, avec une belle série attendue entre 14h30 et 16h. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

WALL STREET

La place américaine a rebondi hier, après des comptes supérieurs aux attentes du détaillant Best Buy et des statistiques plutôt rassurantes ("PPI" et ventes de détail). Le président de la Fed Ben Bernanke retenait également l'attention, avec une intervention sur le sujet épineux du plafond de la dette américaine... Le DJIA gagnait 1,03% en clôture à 12.076 pts, tandis que le Nasdaq Composite se redressait de 1,48% à 2.679 pts.

ECO ET DEVISES

Ce matin à 7h30, a été publié l'indice des prix à la consommation de mai en France, ressorti conforme au consensus à +0,1%. Suivront à 10h30 les chiffres du chômage de mai au Royaume-Uni (consensus variations allocations +7.000) et à 11h00 la production industrielle d'avril en Zone Euro (consensus +0,1% m/m ; +5% y/y).

Aux Etats-Unis, le programme est chargé avec dès 14h30 l'indice "Empire State" de juin (consensus 12) et l'indice des prix à la consommation de mai (consensus +0,1% m/m). A 15h15, place à la production industrielle & utilisation des capacités de mai (consensus +0,2% & 77%), avant à 16h00 l'indice du marché immobilier en juin (consensus 16). Enfin, place à 16h30 aux stocks pétroliers hebdomadaires.

L'Euro se négocie 1,4413 Dollar, en repli, tandis que le baril de Brent a progressé à 120,71$, comme le WTI qui est repassé juste au-dessus des 99$. L'once d'or a gagné 5$ à 1.525$.


VALEURS EN HAUSSE

* Rhodia (+0,20% à 31,34 Euros) : l''OPA amicale du groupe belge Solvay sur le français au prix de 31,60 Euros par action et de 52,30 Euros par OCEANE sera ouverte ce jour (mercredi 15 juin). Sa date de clôture sera fixée après l'obtention par Solvay de l'autorisation de la Commission Européenne au titre du contrôle des concentrations (condition suspensive stipulée par l'initiateur). Elle interviendra au plus tôt 25 jours de négociation après son ouverture, soit le 20 juillet 2011. Solvay envisage par la suite de déposer auprès de l'AMF un projet d'offre publique de retrait suivie d'une procédure de retrait obligatoire. Solvay étudie en parallèle la faisabilité et les modalités d'une double cotation à Paris et Bruxelles avec une admission aux négociations de ses actions sur NYSE Euronext Paris. Dans la mesure où cette étude serait concluante et dans l'hypothèse où le retrait obligatoire des actions de Rhodia serait mis en oeuvre, Solvay demanderait l'admission aux négociations de ses actions sur NYSE Euronext Paris.

* Rentabiliweb (+6,50% à 10,50 Euros) : la société est sélectionnée par Facebook et se retrouve ainsi parmi les moins de 100 sociétés qui ont été à ce jour choisies.


VALEURS EN BAISSE

* BNP Paribas (-1,50% à 51,82 Euros) / Société Générale (-1,40% à 39,24 Euros) : voilà qui ne devrait pas faire les affaires des grandes banques françaises, en pleine crise de la dette dans la Zone Euro. L'agence de notation Moody's a placé les notes de dépôt, de solidité financière et de la dette long terme de Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas sous surveillance en vue d'une possible dégradation. Le bureau d'analyses va se pencher sur l'exposition à la dette publique et au secteur privé des trois établissements en Grèce, et sur l'impact qu'aurait un défaut du pays sur ses obligations. Moody's précise que la situation grecque sera également au menu de l'étude sur Dexia, qui avait été antérieurement placée sous surveillance négative. Moody's estime que son étude ne devrait pas conduire à un abaissement de plus d'un cran concernant le Crédit Agricole et BNP Paribas, mais pourrait atteindre deux crans pour la Société Générale, car l'agence va procéder en même temps à une réévaluation du soutien "systémique" apporté par l'Etat français, qui est actuellement supérieur à la moyenne. Les analystes de la firme américaine pensent en revanche que l'exposition à la Grèce des autres principaux groupes bancaires français, c'est-à-dire Crédit Mutuel, CIC, Crédit Mutuel Arkea et BPCE (dont Natixis), sont plus modestes. Les banques françaises sont pour l'heure très bien notées au niveau long terme senior chez Moody's, qui suit le Crédit Agricole à "Aa1" (soit un cran sous la note la plus élevée Aaa), tandis que BNP Paribas et Société Générale sont notées "Aa2" (soit deux crans sous la note la plus élevée Aaa).

* Technip (-0,03% à 73,05 Euros) : le groupe, via sa filiale DUCO, spécialisée dans les câbles ombilicaux, a remporté un contrat de 15 Millions d'Euros auprès de BP Exploration Operating Company pour le développement du champ Lan Do au Vietnam, situé à 320 kilomètres au sud de Ho Chi Minh Ville, par une profondeur d'eau de 120 à 180 mètres. Le contrat comprend l'ingénierie, le management de projet et la fabrication d'un ombilical principal et d'un ombilical intrachamp. "Ces ombilicaux feront appel à une technologie hybride développée par DUCO utilisant des tubes en acier et des tuyaux thermoplastiques pour le contrôle hydraulique et l'injection de produits chimiques", explique l'entreprise, qui les livrera au premier semestre 2012.

 

...

 

 

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/retour-dans-le-rouge-pour-le-cac-40.html

Commenter cet article