Paris : sentiments mitigés à la clôture.

Publié le par actubourse

(CercleFinance.com) - L'indice parisien clôture dans le rouge mais limite ses pertes, les opérateurs s'inquiétant des conclusions de la rencontre entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, dont le coup d'envoi a eu lieu vers 16h00, et de la croissance de la zone euro. Des annonces plutôt positives en provenance des Etats-Unis sont toutefois venues atténuer les craintes du marché.

Le CAC 40 termine en baisse de 0,25% à 3.230,9 points, tandis que le DAX clôture en repli de près de 0,5% et le FTSE affiche une petite hausse de 0,2%. À Wall Street, le Dow Jones recule de 0,2% et le Nasdaq de 0,7%.

Une bonne nouvelle, de nature à rassurer le marché, a été annoncée peu de temps avant la clôture : l'agence de notation financière Fitch Ratings a confirmé la note souveraine 'AAA' des Etats-Unis, assortie d'une perspective 'stable'.

Par ailleurs, la réunion entre le président français et la chancelière allemande vient de se terminer.

'Les attentes sont élevées et les risques de déception importants', souligne Aurel BGC qui ajoute qu''entre risque sur la dette et croissance aux Etats-Unis, les sources de volatilité restent nombreuses cette semaine'.

'Nous pensons que d'autres pays de la zone devront être associés aux propositions finales pour éviter une cacophonie', indiquent pour leur part des professionnels chez Morgan Stanley.

Plusieurs données dévoilées ce jour ont également de quoi susciter l'inquiétude. Ainsi, le PIB de la zone euro n'a augmenté que de 0,2% au deuxième trimestre, soit le plus faible rythme depuis le début de la reprise au troisième trimestre 2009.

Par ailleurs, l'Allemagne a vu sa croissance ralentir drastiquement au deuxième trimestre, avec une hausse de seulement 0,1% par rapport au trimestre précédent, selon une estimation en données corrigées de variations de prix, saisonnières et calendaires.

De l'autre côté de l'Atlantique, quelques indicateurs ont été publiés en début d'après-midi.

Confirmant l'atonie du secteur immobilier américain, les mises en chantier et les permis de construire ont diminué un peu plus que prévu le mois dernier, selon le Département du Commerce.

Portés par les cours pétroliers, les prix à l'importation ont rebondi de 0,3% en juillet aux Etats-Unis après une baisse de 0,6% en juin, selon les chiffres publiés mardi par le Département du Travail.

En outre, la production industrielle a augmenté sensiblement plus que prévu aux Etats-Unis le mois dernier, selon la Réserve fédérale: elle s'est accrue de 0,9%, là où les économistes s'attendaient à une progression à un rythme deux fois moindre.

Mise à part Alcatel-Lucent (+2,3% à près de 2,7 euros), ce sont essentiellement des valeurs à profil défensif qui ont résisté, à l'instar de Danone (+1,9% à 47,9 euros) et L'Oréal (+1,8% à 80,7 euros).

EADS termine en baisse de 0,9% à 21,8 euros, bien que le groupe ait fait part d'une commande d'Airbus A320 par l'Australien Qantas en vue de lancer sa nouvelle compagnie premium.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Copyright (c) 2011 Cercle Finance

 

 

.....

 

 

http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=d11214a6fd8dfa03dce3d1bcb50ffc73

Commenter cet article