Paris en hausse avant l'emploi américain

Publié le par actubourse

logo actubourse-copie-1

 

Après deux séances de rebond, le CAC 40 grimpe encore dans une actualité assez calme, et dans l'attente des chiffres de l'emploi américain de novembre, qui seront publiés à 14h30. En Asie ce matin, les marchés ont terminé en légère progression, à l'exception de certains indices chinois encore grevés par les craintes de resserrement monétaire. Globalement, le discours de la BCE hier, qui a fait preuve de souplesse tout en conservant sa ligne directrice, est plutôt bien passé sur les marchés.(Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Dans une actualité relativement limitée du coté des entreprises, les donnés macroéconomies devraient servir de guide aux indices en cette fin de semaine. Outre les chiffres de l'emploi, les commandes industrielles d'octobre et l'indice ISM des services, tous deux annoncés à 16h00, seront également suivis de près outre-Atlantique.

WALL STREET

Au lendemain d'un vif rebond, Wall Street a poursuivi sur la pente ascendante hier, ce malgré des chiffres hebdomadaires mitigés de l'emploi aux États-Unis et après un statu quo monétaire sans surprise de la BCE. Dans l'actualité économique américaine, l'indice des promesses de ventes de logements de la National Association of Realtors est ressorti en forte augmentation. Côté entreprises, les détaillants américains ont dévoilé des chiffres d'activité plutôt positifs. Le DJIA a encore gagné 0,95% à 11.362 pts, et le Nasdaq a repris 1,17% à 2.579 pts.

ECO ET DEVISES

On attend ce matin une série d'indices d'activité PMI en Europe. Cela débutera avec le PMI Services de novembre en France (09h50 : Consensus 55,7), puis le PMI Services & Composite de la Zone Euro pour la même période (10h00 : Consensus 55,2 & 55,4). Les ventes de détail d'octobre dans la Zone Euro sont prévues ensuite (11h00 : Consensus +0,3% m/m ; +1% y/y).

Aux Etats-Unis, place dès 14h30 au toujours très attendu rapport mensuel de l'emploi (consensus +150.000 emplois non-agricoles, +158.000 emplois secteur privé, taux de chômage à 9,6%), avant à 16h00 les commandes industrielles d'octobre (consensus -1,2%) et l'ISM des services de novembre (consensus 54,8).

Sur le marché des changes, l'Euro est remonté à 1,32 Dollar. Le baril a également rebondi, avec un retour au-dessus des 90$ pour le Brent de Mer du Nord à 90,55$ précisément, et un cours de 87,70$ pour le brut léger américain WTI. L'once d'or est stable à 1.390$.


VALEURS EN HAUSSE

* STMicroelectronics (+3,7% à 7,2 euros). Le titre reçoit un bon coup de pouce d'Exane BNP Paribas ce matin, puisque l'analyste a relevé à "surperformance" son opinion sur le groupe franco-italien, et rehaussé de plus de 50% son objectif de cours. Le bureau d'études pense que le marché est désormais bien informé des tendances positives en 2011 pour les segments industrie et automobile, mais parie sur un retour des profits chez ST Ericsson d'ici au 4ème trimestre 2011. Le courtier concède qu'il avait eu tort de dégrader sa recommandation sur le dossier en septembre sur fond de craintes concernant la coentreprise, notamment depuis que des signes encourageants sont apparus sur l'U8500 à destination du marché des "smartphones".

* Arkema (+3,4% à 52,2 euros). L'ancienne filiale de Total, qui a fort bien réussi son émancipation, est de toutes les bonnes recommandations d'analystes dernièrement. Ce matin, Morgan Stanley a revalorisé de 55 à 62 Euros le dossier en restant à "surpondérer", quand JP Morgan a porté son objectif de 50 à 54 Euros, avec une recommandation identique.

* Ingenico (+1,6% à 24,9 euros). Le terminal iPP320 du groupe a été retenu par VisaNet Peru, acquéreur exclusif de Visa et principal réseau d'acceptation des cartes de crédit et de débit au Pérou. Le groupe français, via son distributeur local Segres Systec, fournira 9.000 de ces terminaux au cours des prochaines semaines.

* Bouygues (+0,8%). Le groupe de construction a fait état pour les neuf premiers mois de son exercice 2010 d'un résultat opérationnel courant de 1,328 Milliard d'euros (-9%) pour un chiffre d'affaires stable à 23,067 MdsE. Le résultat opérationnel s'établit à 1,398 MdE (-4%). Ce dernier inclut des éléments non courants chez TF1 et Colas pour un total de 70 ME. Enfin, le résultat net s'élève à 923 Millions d'euros, en repli de 10%. L'attente moyenne des analystes en terme de résultat opérationnel se situait à 1,342 MdE (fourchette de 1,248 à 1,464 MdE) pour un bénéfice net part du groupe de 927 ME (fourchette 860 ME à 1,08 MdE). Une bonne activité commerciale et un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu sur les neuf premiers mois permettent au groupe de relever l'objectif de chiffre d'affaires 2010 de chacun des métiers pour un total de 31 MdsE contre 30,4 MdsE annoncés en août 2010. Cette révision était anticipée par les analystes.

* Lagardère (+0,7% à 30,9 euros). Pour le 'New York Times', l'éditeur américain Hearst serait en première ligne pour racheter les actifs magazines de Lagardère Active hors de France, après que l'entreprise hexagonale eut confirmé envisager la vente de ces activités. Les deux entreprises discuteraient d'ailleurs depuis un moment, à en croire le quotidien américain, mais jusque-là les discussions avaient tourné autour de 'Elle' et 'Elle Décor'. Plus récemment, l'hypothèse d'une opération plus vaste s'est dessinée. Une source bien informée a évoqué un prix "bien au-delà de 500 Millions de Dollars. Avant-hier, Lagardère avait confirmé négocier la cession de ses magazines internationaux, évoquant de pures cessions, voire de co-entreprises pour certains titres. Le nom de Hearst ou de l'allemand Bauer avaient été évoqués.

* Accor (+0,6% à 33,5 euros). Dans le cadre de sa stratégie d'arbitrage d'actifs, la société a cédé 18 hôtels en Suède, soit au total 1.760 chambres, représentant l'ensemble de ses actifs hôteliers dans le pays. Ces établissements seront encore exploités sous leurs anciennes enseignes (14 ibis et 4 Formule 1) dans le cadre de contrats de franchise. "Cette opération confirme la capacité de Accor à poursuivre la gestion dynamique de ses actifs et à développer sa stratégie 'd'asset right'. Elle s'inscrit dans le cadre du programme pluriannuel 2010-2013 de cession d'actifs hôteliers de 2 Milliards d'Euros (impact dette nette retraitée), dont 600-650 Millions sur 2010", indique le groupe.

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201007020091635/paris-en-hausse-avant-lemploi-americain.html

Commenter cet article