Ouverture en baisse à la Bourse de Paris

Publié le par actubourse

Sacrés Slovaques ! Le petit pays de 7 millions d'habitants et qui a, dans le fonctionnement des institutions européennes, autant de pouvoir que l'Allemagne ou la France, a voté contre l'élargissement du FESF provoquant le renversement de son gouvernement. Un deuxième vote, favorable cette fois-ci, est attendu dans les prochains jours... Le premier, négatif, n'émeut donc pas tant que ça les investisseurs. (Finance plus, édité par lerevenu.com)

Les dégradations, par S&P et Fitch, des notations crédit de plusieurs banques italiennes et espagnoles, sont plus sujet à interrogations pour les investisseurs dans l'immédiat...

WALL STREET

Wall Street a bien tenu hier, après son rallye de la veille pour le "Columbus Day". La cote américaine avait initialement corrigé dans le sillage des places européennes, avec la confusion sur le vote slovaque concernant la mise en place du FESF (Fonds Européen de stabilité financière). Il n'y avait pas de statistiques outre-Atlantique. Les Minutes de la réunion monétaire de la Fed retiendront aujourd'hui l'attention, tout comme les commentaires des responsables régionaux Richard Fisher et Sandra Pianalto. Le DJIA cédait finalement 0,15% à 11.416 pts, tandis que le Nasdaq prenait 0,66% à 2.583 pts. Apple, soutenu par une note de broker, repassait la barre des 400$ à Wall Street au lendemain de l'annonce de ventes records de son iPhone 4S.

ECO ET DEVISES

Les prix à la consommation ont reculé de -0,1% en France en septembre, selon les données collectées par l'INSEE, après leur hausse de 0,5% sur août. Sur un an, l'inflation ressort à 2,2%. Le consensus Bloomberg prévoyait une progression mensuelle de 0,1%. Les chiffres de la production industrielle d'août en Zone Euro sont attendus à 11h00 (consensus -0,8% m/m ; +2,1% y/y).

Sur le marché des changes, la parité euro / dollar atteint 1,3620. Le baril de brut se négocie 110,68$ pour le Brent de Mer du Nord et 85,32$ pour le brut léger américain WTI. L'once d'or se traite 1.667$.


VALEURS EN HAUSSE

* Capgemini : après une série de performances décevantes, la SSII indienne Infosys a dépassé les attentes au cours du second trimestre de son exercice 2011/2012, avec un bénéfice net de 19,1 Milliards de Roupies, en croissance de 9,8% en glissement annuel, contre 18,7 MdsRoupies attendu. La société a de surcroît relevé ses prévisions de revenus annuels en roupies. La publication de la société indienne, généralement la première du secteur à annoncer ses comptes, a souvent un impact sur les grandes SSII occidentales.

* Ipsos : c'est fait ! La société est devenue le numéro trois mondial du marché des études après la finalisation du rachat de Synovate à Aegis pour une valeur d'entreprise de 525 Millions de Livres, soit près de 596 Millions d'Euros. La nouvelle-arrivée sera consolidée dans les comptes à compter du 1er octobre 2011.


VALEURS EN BAISSE

* STMicroelectronics : ASML, le spécialiste des machines à destination de l'industrie des semiconducteurs et à ce titre bon baromètre de la spécialité, a annoncé ce matin que ses revenus du 3ème trimestre ont atteint 1,459 Milliard d'Euros, contre 1,529 MdE pour le trimestre précédent, et ses commandes 514 ME, après 840 ME au second trimestre. C'est un peu mieux que ce que prévoyait en juillet la société (respectivement "1,4 MdE" de revenus et "moins de 500 ME" de commandes). La direction vise environ 5,5 MdsE de ventes annuelles (soit plus de 1,1 MdE sur les 3 mois) et estime que les commandes du trimestre en cours dépasseront celles du 3ème trimestre.

* EADS : le groupe, intéressé par le champion britannique de l'aéronautique et de la défense BAE Systems ? C'est en tout cas les rumeurs propagées par le 'Daily Mail' ce matin, quand il évoque l'éventualité d'une offre de 13 Milliards de Livres, soit 4 Livres par action, par l'entreprise dirigée par Louis Gallois. Le journal ne cite pas de sources et n'argumente pas davantage son annonce, se contentant de relayer des bruits de couloir. EADS ne semblait pas vraiment intéressé par des opérations géantes, même si le groupe n'a jamais caché son intention de se renforcer sur le marché de la défense nord-américain, dont BAE est un des acteurs clefs.

 

....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/ouverture-en-baisse-a-la-bourse-de-paris.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article