Lourde rechute pour le CAC 40 !!!!

Publié le par actubourse

Déjà mal orientés ce matin, les marchés actions européens ont carrément plongé cet après-midi sous le poids d'une série de mauvais indicateurs économiques publiés aux Etats-Unis, ravivant le risque de récession. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)


Déjà très nerveux avec le retour d'un haut degré de l'aversion au risque qui s'était illustré dans la journée par de nouvelles fortes détentes des taux à 10 ans en France (OAT 10 ans à 2,76%) et en Allemagne (2,06% pour le Bund) ou par de nouveaux records pour l'or à 1.825 dollars l'once, la publication à 14h30 de statistiques hebdomadaires du chômage inférieures aux attentes, suivi d'un indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie en chute libre pour le mois d'août et d'un indicateur immobilier déprimé ont mis le feu aux poudres, entraînant Wall Street au tapis. Les indices européens sont donc repartis en direction de leurs plus bas de la semaine dernière, le CAC40 décrochant de plus de 6% pour finalement clôturer en baisse de 5,5% à 3.076 points. Dans le sillage des places boursières, le baril de pétrole chutait lourdement ce jeudi, le brut léger américain abandonnant 5% à 83,2 dollars.


 

VALEURS EN HAUSSE

* Aucune hausse sur le CAC 40 ni sur le SBF120.


VALEURS EN BAISSE

* Les bancaires sont en première ligne des baisses. Société Générale reperd une grosse partie de son récent rebond (-12% à 21,6 Euros), BNP Paribas 7% à 34,2 Euros et Natixis 6% sous les 3 Euros. Crédit Agricole cède 7% à 6,23 Euros avant sa publication de résultats semestriels jeudi prochain.

* Alcatel-Lucent, déjà mal orienté hier, perd près de 9% de retour à 2,39 Euros. D'autres valeurs technologiques exposées à l'économie américaine ont trinqué, Soitec et STM chutant de presque 10%.

* Veolia rechute de 8,7% sous les 11 Euros. Pour ne rien arranger, UBS avait dégradé de "achat" à "neutre" son opinion sur ce dossier que le courtier juge "bon marché" tout en considérant qu'il a encore "beaucoup à prouver". L'objectif de cours a été coupé de 21 à 11,50 Euros. L'analyste pense en effet que les restructurations et la régulation en France constituent des risques additionnels pour un dossier qui a déjà beaucoup déçu. En outre, le potentiel de redressement de l'entreprise est certain, mais UBS préfère d'autres acteurs de meilleure qualité plus sains.

* Le secteur automobile était de nouveau vendu avec Faurecia à -11% et sa maison-mère Peugeot de retour sous les 20 Euros (-9%). Renault et Michelin amplifiaient aussi la tendance sur des replis de 8%.

* Idem pour le secteur pétrolier avec 8% de recul pour Technip à 60 Euros et 10% pour CGG Veritas à 15,38 Euros.

* Vallourec rechute aussi lourdement, de 10% sous les 58 Euros. Goldman Sachs a sorti la valeur de sa liste de convictions à l'achat en abaissant à "neutre" sa recommandation, assortie d'un objectif réduit de 113 à 85 Euros.

Finance Plus, édité par Le Revenu

 

....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/lourde-rechute-pour-le-cac-40.html

Commenter cet article