Le rebond se poursuit à la Bourse de Paris

Publié le par actubourse

Comme prévu, la hausse domine encore aujourd'hui avec un indice CAC40 qui progresse de l'ordre de 0,9% à 3.080 depuis les premiers échanges. Hier soir, Wall Street a terminé sur de copieux gains, dopés par de très bons chiffres en provenance du marché de l'immobilier neuf, qui tendent à démontrer que ce point faible de l'économie américaine pourrait être en train de redémarrer. Alors tant pis si le géant des logiciels Oracle a publié après la clôture des chiffres médiocres, inférieurs aux attentes de la place, pour le compte de son dernier trimestre : l'optimisme reste de mise. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Il faudra cependant surveiller à 11h15 ce matin le compte-rendu fourni par la Banque Centrale Européenne sur son opération de financement à trois ans, destinée à irriguer le secteur bancaire communautaire et à écarter les craintes de liquidités qui le guettent. L'agence Bloomberg a interrogé des économistes sur la teneur de l'opération, mais peu ont souhaité se lancer. Quatorze d'entre eux se sont cependant mouillés, avec une estimation moyenne à 320 Milliards d'Euros de demandes (293 MdsE pour l'estimation médiane), avec des projections allant de 150 à 600 MdsE. Il faut dire que l'offre est alléchante puisque la BCE prêtera sur la base de son taux de refi, soit actuellement 1%. Cette allocation à long terme devrait permettre de dissiper les craintes sur les refinancements arrivant à échéance en début d'année prochaine. Le gouverneur de la BCE, Mario Draghi, a rappelé devant le parlement cette semaine que 230 MdsE d'obligations bancaires européennes arrivaient à échéance sur le vieux continent au 1er trimestre 2012. Si les sommes réclamées sont très importantes, cela pourrait cependant aussi faire germer de nouveaux doutes sur l'état du système bancaire de la zone euro. Rappelons que la BCE ne fournit que le montant total demandé et le nombre de banques qui ont souscrit au programme, mais pas le nom des établissements ni le détail de leurs demandes.

Au niveau macroéconomique, les marchés s'intéresseront également aux données sur l'immobilier ancien publiées cet après-midi aux États-Unis, en espérant y retrouver les signes positifs entrevus hier sur la construction neuve.

WALL STREET

Net rebond à Wall Street hier, après les derniers chiffres de la construction. L'indice allemand du climat des affaires soutenait quant à lui les places européennes, apaisant quelque peu les craintes de récession dans la Zone Euro. Quelques publications étaient à suivre outre-Atlantique parmi les entreprises cotées, avec General Mills, ConAgra ou Red Hat. Le DJIA a bondi de 2,87% à 12.104 pts, alors que le Nasdaq prenait 3,19% à 2.604 pts. Après la clôture, Oracle a déçu les attentes du marché en manquant le consensus. Nike est pour sa part en ligne avec les attentes, malgré une baisse de ses marges.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, les chiffres de l'immobilier ancien de novembre sont attendus à 16h00 (consensus 5,05 millions, +2,2%), avant à 16h30 le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers.

Sur le marché des changes, la parité euro / dollar atteint 1,3140. Le baril de Brent se négocie 107,50$ et celui de brut léger américain WTI à 98,11$ pour l'échéance de février. L'once d'or se traite à 1.631$ (+0,95%).


VALEURS EN HAUSSE

* Banque : le secteur poursuit son rebond dans les premiers échanges parisiens, avec des gains de 4% pour BNP Paribas et de l'ordre de 3% pour Société Générale, Crédit Agricole et Natixis. A 11h15, la BCE fournira le résultat de son adjudication à 3 ans, qui devrait permettre de dissiper les craintes concernant les refinancements des établissements pour l'année à venir.

* Les dossiers bénéficiant d'atouts spéculatifs comme Derichebourg, Soitec, Technicolor ou Alcatel-Lucent profitent de conditions de marché plus favorables pour démultiplier la hausse, sur des progressions de 2 à 4% dans les premiers échanges.

 

....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/le-rebond-se-poursuit-a-la-bourse-de-paris.html

Commenter cet article