Le CAC 40 tente de se reprendre

Publié le par actubourse

Comme sonnés après le fort recul d'hier qui a fait passer le CAC 40 sous les 3.900 points, les investisseurs tentent de reprendre leurs esprits ce matin. Mais la tentative de rebond est très modeste : le CAC 40 progressant de 0,10% à peine, peu après l'ouverture. Un gain qui ne lui permet pas de franchir à nouveau les 3.900 points. La problématique de la dette souveraine restera au coeur de l'actualité, l'agence Moody's ayant à nouveau communiqué hier soir sur la fragilité de la notation "AAA" des Etats-Unis. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

WALL STREET

Le marché américain a terminé en ordre dispersé, après avoir dévissé la veille, affecté alors par un ISM manufacturier sans relief et des chiffres d'ADP décevants relatifs à l'emploi privé aux États-Unis. Les statistiques publiées outre-Atlantique, celles de la productivité, des commandes industrielles et des inscriptions au chômage, sont ressorties sans réelles surprises. Les opérateurs sont également restés sur la défensive à la veille de la publication des chiffres mensuels de l'emploi américain. Par ailleurs, les ventes mensuelles des principaux détaillants américains ont été accueillies avec plus ou moins d'enthousiasme. Enfin, le marché est resté soumis aux spéculations sur l'avenir de la Grèce, et tandis que Moody's a mis en garde contre une éventuelle dégradation du triple A américain... Le DJIA reculait finalement de 0,35% à 12.248 pts, tandis que le Nasdaq prenait 0,15% à 2.771 pts.


ECO ET DEVISES

Après un petit passage ce matin par l'Europe où les indices PMI Services & Composite de mai en Zone Euro seront annoncés à 10h00 (consensus 55,4 & 55,4), les investisseurs se tourneront vers les Etats-Unis où sont attendus à 14h30 les chiffres de l'emploi en mai (consensus 165.000 créations non-agricoles, +173.000 pour le secteur privé et un taux de chômage à 8,9%). A 16h00, place à l'indice ISM des services de mai (consensus 54).

Sur le marché des changes, l'Euro se négocie 1,4485 Dollar ce matin. Le baril a repris du terrain après sa chute de la veille, à 115,54$ pour le Brent et à 100,53$ pour le WTI (échéances juillet). L'once d'or a reculé hier avant de s'offrir un léger rebond ce matin, à 1.532$.


VALEURS EN HAUSSE

* Société Générale (+0,60% à 40,44 Euros) : la Libye a misé 1 Milliard de Dollars sur des actions Société Générale en mars 2008, dans le cadre d'un montage préparé par... la Société Générale ! C'est ce qui ressort d'un document récupéré par le 'Financial Times', qui ajoute que l'investissement affichait 72% de pertes à mi-2010 (les documents obtenus par le quotidien font un bilan au 30 juin 2010). La banque française a vendu au fonds souverain libyen, la Libyan Investment Authority, un produit destiné à répliquer la performance de l'action Société Générale, en expliquant qu'investir sur un dérivé comportait moins de risque de change qu'un placement en action payé en dollars. Elle aurait également mis en avant le fait que l'établissement était une cible potentielle d'OPA et que sa valorisation était par conséquent trop faible. Il s'agissait du plus gros investissement du LIA sur les 5 dernières années. Le quotidien britannique ne manque pas de rappeler que cet exemple illustre les relations troubles existant entre les entreprises financières américaines ou européennes et le régime de Mouammar Kadhafi, et souligne que quelle que soit la performance du placement pour le pays, les établissements financiers récupèrent de copieux émoluments de ce type d'opération. La Société Générale n'est d'ailleurs pas la seule à se faire égratigner par le 'FT', qui révèle que Goldman Sachs a mené plusieurs transactions avec la LIA, notamment le montage d'un portefeuille d'actions et de dérivés de 1,2 Md$, dont les pertes atteignaient 98,5% au 30 juin dernier.

* Renault (+0,01% à 37,91 Euros) : l'Alliance Renault / Nissan et son partenaire russe AvtoVAZ (Lada) vont investir 2 Milliards de Dollars en Russie d'ici 2015, indique le quotidien japonais 'Nikkei', qui tient ses informations des autorités russes. Renault détient 25% plus une action du capital du groupe russe, numéro un du pays, et avait jusque-là prévu d'apporter 240 Millions d'Euros à son partenaire via des augmentations de capital d'ici 2012. Actuellement, l'Alliance compte 3 usines dans le pays, dont la capacité de production atteindra 1,3 million de véhicules d'ici 2012. Le seul site de Togliatti devrait sortir 900.000 véhicules annuels à partir de 2015, participant à l'objectif de Renault, Nissan et AvtoVAZ de représenter 40% du marché russe à cette échéance.

* STMicroelectronics (+1,20% à 7,54 Euros) : le Crédit Suisse a perdu son appel dans un dossier l'opposant au groupe, qui reprochait à la banque des prises de positions sur des produits non-autorisés avec certains fonds de l'entreprise qu'elle avait en gestion. Le groupe franco-italien avait remporté un arbitrage de la FINRA en 2009, condamnant l'établissement à lui verser quelque 400 Millions de Dollars en numéraire. Contesté une première fois par le Crédit Suisse devant un juge de première instance à New York, l'arbitrage avait été confirmé, avant que la banque n'interjette appel. L'arrêt, rendu hier, réduit légèrement les sommes réclamées au Crédit Suisse.

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/le-cac-40-tente-de-se-reprendre.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article