Le CAC 40 sous pression avec les bancaires

Publié le par actubourse

Après un début de séance stable, la baisse a finalement repris dans l'après-midi, le CAC 40 terminant en repli de 1,53% à 3.145 pts. Le secteur bancaire se retrouve en première ligne des baisses alors que les levées de fonds de ce début d'année des Etats européens sur les marchés obligataires commencent dans des conditions tendues… (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

La France vient ainsi de lever près de 8 Milliards d'Euros d'obligations assimilables du Trésor (OAT) de diverses échéances avec des taux en légère hausse. L'Agence France Trésor a notamment émis 4,02 MdsE d'obligations à 10 ans à un taux moyen de 3,29% contre 3,18% lors de la dernière opération similaire en décembre.

Le secteur bancaire est aussi plombé par l'annonce des suppressions de postes à la Société Générale en banque de financement et d'investissement et par des rumeurs d'augmentation de capital qui concerneraient la Deutsche Bank.
Wall Street fléchit aussi ce jeudi soir, après un ISM américain des services pour décembre qui a manqué le consensus. Les opérateurs demeurent partagés, alors que le dernier rapport sur l'emploi d'ADP a très agréablement surpris, mais que les craintes persistent à propos du secteur bancaire, européen en particulier.

 

ECO ET DEVISES

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 15.000 pour la semaine close au 31 décembre pour s'établir à 372.000. Un chiffre meilleur qu'attendu puisque le consensus Bloomberg tablait sur 375.000 nouvelles demandes.
La moyenne à quatre semaines atteint 373.250 pour la période terminant le 31 décembre, au plus bas depuis juin 2008. Un chiffre en baisse de 3.250 par rapport à la semaine précédente.
Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 24 décembre atteint 2,8%, en repli de 0,1 point de pourcentage par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 3,6 millions, en baisse de 22.000 par rapport à la semaine précédente.

D'après la dernière étude de la firme Challenger, Gray & Christmas pour décembre 2011, les annonces de licenciements des grandes compagnies américaines ont concerné 41.785 postes, après 42.474 sur la période antérieure. Challenger évoque en particulier les pertes du secteur financier, après trois mois de calme. Ainsi, les licenciements programmés dévoilés en décembre sont en baisse de 1,6% par rapport à novembre. Cependant, sur l'ensemble de l'année 2011, ces annonces de suppressions de postes progressent de 14%, avec la finance et les emplois gouvernementaux qui représentent 41% du total.

L'indice ISM des services américains pour décembre 2011 a légèrement augmenté à 52,6, contre 52 en novembre et 53 de consensus de place à Wall Street. Il traduit une relative stabilité de l'expansion dans les services aux Etats-Unis en fin d'année dernière.
L'indicateur d'activité/production est resté stable à 56,2 en décembre. L'indice des commandes nouvelles a légèrement progressé à 53,2.

L'indicateur de l'emploi reste sous les 50, à 49,4 après 48,9 en novembre, ce qui reflète en principe une détérioration du marché du travail. Ce chiffre est donc en totale contradiction avec le rapport sur l'emploi d'ADP publié aujourd'hui, et marqué par de très importantes créations de postes dans les services en décembre.

Sur le marché des changes, l'Euro tombe sur les 1,28/$ entre banques


VALEURS EN HAUSSE

* Zodiac : +3%. Le titre bénéficie de la vigueur du dollar.

* EADS : +1,5%. Alors que l'Inde aurait opté pour le missile air-air Mica, de MBDA (codétenu par EADS, BAE Systems et Finmeccanica), pour équiper les 51 Mirage 2000 modernisés de son arsenal, la maison-mère EADS en profite pour grimper de 1,2% à 24,86 Euros en Bourse de Paris ce jeudi. Selon des sources concordantes citées par 'La Tribune', le contrat, portant sur 450 de ces missiles de moyenne portée destinés au combat aérien, représenterait 950 Millions d'Euros. Le broker Cheuvreux en profite pour répéter son avis favorable au dossier EADS qui reste dans sa "Selected List" avec un cours cible de 29 Euros.

 

.....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/le-cac-40-sous-pression-avec-les-bancaires.html

Commenter cet article