Le CAC 40 revient vers les 3800 points

Publié le par actubourse

Le marché parisien débute la semaine comme il avait fini la précédente...en retrait. Le CAC 40 qui cède ainsi 0,74% à 3.837 points dans les premiers échanges perd même du terrain pour la quatrième séance consécutive. La semaine sera marquée par les premières publications de chiffres annuels des grandes entreprises. Aux Etats-Unis, Alcoa ouvrira le bal aujourd'hui. En France, ce sera Carrefour qui essuiera jeudi les plâtres. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

WALL STREET

Wall Street a achevé la séance en léger retrait vendredi, après des chiffres mitigés de l'emploi américain. Si le taux de chômage a reculé plus que prévu, les créations de postes sont quant à elles très inférieures aux attentes. Par ailleurs, les dernières indications sur la consommation américaine pour les fêtes n'ont pas été très convaincantes, puisque de nombreux détaillants ont manqué les prévisions de ventes en décembre. Enfin, le secteur bancaire a également pesé sur la tendance après une décision de justice relative aux saisies immobilières effectuées par les établissements financiers au coeur de la récession. Le DJIA rendait finalement 0,19% à 11.675 pts, tandis que le Nasdaq perdait 0,25% à 2.703 pts.

ECO ET DEVISES

La production de l'industrie manufacturière française s'est accrue de 2,2% entre octobre et novembre, après une contraction de -0,9% en octobre. La production globale augmente 2,3%. Les économistes prévoyaient en moyenne 0,8% de hausse pour la production manufacturière et 1% pour la production totale.

Sur le marché des changes, l'Euro se négocie tout près des 1,29 Dollar après son net recul de fin de semaine dernière. Le baril de brut s'est repris à 94$ pour le Brent Crude et 89,12$ pour le WTI Crude, tandis que l'once d'or se traitait 1.373$.


VALEURS EN HAUSSE

* Faurecia (+3,7% à 25,4 euros). Le titre de l'équipementier automobile poursuit sa marche en avant, porté ce lundi par une note d'Exane. Selon nos informations, le broker est en effet passé de "neutre" à "surperformance" sur le dossier. L'objectif de cours est rehaussé de 22 à 30 euros.

* Valeo (+3,2% à 45,7 euros). De la même manière que Faurecia, le titre du groupe dirigé par Jacques Aschenbroich profite de la note d'Exane qui vise désormais 58 euros.

* Fimalac (+1,6% à 32,5 euros). La société a confirmé samedi être en discussion avec le Groupe Lucien Barriere et ses actionnaires, la famille Desseigne Barrière et Accor, en vue de l'acquisition d'une participation minoritaire dans le capital. De son côté, Accor s'est fait un peu plus précis en confirmant négocier la cession de sa part minoritaire de 49% dans le casinotier à l'entreprise dirigée par Marc Ladreit de Lacharrière. Vendredi,' Wansquare' révélait l'existence de discussions entre les trois entreprises, de nature à aboutir "dans les prochains jours". Après l'échec de l'introduction en bourse des casinos Barrière, plusieurs pistes avaient circulé sur l'avenir de la part d'Accor, avec de nombreux repreneurs potentiels cités par la rumeur, comme le fonds CVC, Goldman Sachs ou des groupes hôteliers anglo-saxons. En septembre dernier, Accor avait dû renoncer à faire coter le Groupe Barrière faute de demande, les investisseurs ne se pressant pas pour acquérir des titres proposés entre 16,10 à 19,60 Euros, valorisant la société entre 575 et 700 Millions d'Euros. Le groupe hôtelier avait tout simplement mis fin à l'opération d'introduction, ce que les analystes avaient considéré comme un sérieux camouflet.

* Belvédère (+0,5% à 57,8 euros). Les porteurs d'obligations à taux variable (dites "FRN") de la société poursuivent leur bras de fer avec la direction. Ils indiquent ce matin avoir demandé (via leur représentant légal The Bank of NY Mellon) au Tribunal de Commerce de Dijon de statuer "sur le non respect flagrant par la société Belvédère des engagements de son Plan de Sauvegarde". Les créanciers obligataires argumentent que le Tribunal considérait comme "des éléments primordiaux pour apurer le passif et réaliser le plan" le fait pour la société de céder des actifs et de réaliser des opérations en capital, qui "devaient initialement être réalisées avant le 30 juin puis reportées à la demande de Belvédère au 30 octobre 2010". "Le rapport annuel des Commissaires à l'Exécution du Plan a confirmé ce non-respect patent et a souligné la décision unilatérale des dirigeants de Belvédère d'amputer de façon significative le montant du premier dividende versé, montant pourtant fixé par une décision de justice", estiment les porteurs de dette FRN, qui jugent "urgent que les autorités judiciaires compétentes se prononcent sur la non-réalisation des opérations prévues ainsi que sur le potentiel défaut de paiement et ses conséquences". Le Comité des porteurs d'obligations FRN représente plus de 60% des obligations à taux variable émises par Belvédère.


VALEURS EN BAISSE

* Derichebourg (-4,1% à 5,1 euros). Deuxième séance de fort repli pour le groupe de service aux collectivités qui subit des prises de profits après son envolée des dernières semaines.

* Publicis (-1,6% à 37,85 Euros). L'action a signé un plus haut depuis l'éclatement de la bulle spéculative internet à 39,77 Euros le 4 janvier dernier. Ce matin, deux dégradations mettent la pression sur le dossier : d'une part celle de Morgan Stanley, passé de "pondération en ligne" à sous-pondérer en dépit d'une revalorisation de 35 à 38 Euros, et celle de Deutsche Bank, réduite de "achat" à" conserver".

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201012140091635/le-cac-40-revient-vers-les-3800-points.html

Commenter cet article