Le CAC 40 ouvre en nette baisse

Publié le par actubourse

logo

 

Après la belle hausse d'hier, la Bourse de Paris évolue nettement dans le rouge. Hier aux Etats-Unis, Wall Street a également perdu du terrain, avant une batterie de statistiques cet après-midi. Côté sociétés, c'est l'avalanche de publications en Europe avec notamment Sodexo, Eurodisney, Rexel, Aéroports de Paris, Veolia, CNP Assurances ou Eurazeo en France ce matin, mais aussi ING, Allianz ou Prudential ailleurs en Europe. De nombreuses annonces seront concentrées aujourd'hui avant la coupure du 11 novembre demain, même si les marchés européens seront ouverts. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

WALL STREET

Wall Street, malgré un début de séance assez solide soutenu par l'actualité marquée par des fusions et acquisitions, avec notamment le deal Chevron / Atlas Energy et les rumeurs d'offre sur Yahoo, a finalement clôturé en territoire négatif. Les publications trimestrielles d'entreprises commencent à se faire plus rares alors que la période des résultats touche à sa fin outre-Atlantique... Du côté de l'actualité macroéconomique, les investisseurs ont juste pris connaissance d'une nette hausse des stocks de grossistes en septembre. Le DJIA a fini en baisse de 0,53% à 11.346 pts, et le Nasdaq a perdu 0,66% à 2.562 pts.

ECO ET DEVISES

En France, les chiffres des prix à la consommation d'octobre ont été dévoilés à 7h30 (consensus IPCH +0,1% m/m ; +1,8% y/y), avant à 8h45 la production industrielle de septembre (consensus +0,5% m/m ; +4,7% y/y).

Aux Etats-Unis, le programme est chargé avec les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30, consensus 450.000), les prix à l'import et à l'export d'octobre (14h30, consensus +1,2% m/m), la balance commerciale de septembre (consensus -45 Mds$), le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers (16h30) et les chiffres du budget d'octobre (consensus -140 Mds$).

Sur le marché des changes, l'Euro poursuit son recul sous les 1,38 Dollar. Le baril de brut est stable à 88,06$ pour le Brent et 86,46$ pour le WTI Crude (échéances décembre). L'once d'or a cassé le plafond des 1.400$ hier pour consolider de 1,6% ce matin à 1.399$.


VALEURS A SUIVRE

* Veolia Environnement : la société a dégagé sur neuf mois un chiffre d'affaires de 25,467 Milliards d'Euros, en croissance de 0,8% en données publiées, et de 0,1% à données constantes. Le troisième trimestre marque une embellie à +3% en terme de progression des revenus. La "capacité d'autofinancement opérationnelle" atteint 2,665 MdsE, en progression de 3,3% en données courantes et de 0,3% en données constantes. Le résultat opérationnel récurrent ressort en hausse de 4,7% (+1,4% à change constant) à 1,495 MdE. La moyenne de 5 anticipations d'analystes ressortait à 25,2 MdsE en terme de revenus et 1,49 MdE au niveau opérationnel sur neuf mois, soit très proche des chiffres publiés. "Au total, dans un environnement qui s'améliore progressivement, la reprise d'une croissance organique positive et la bonne tenue des opérations permettent de confirmer les objectifs annuels du groupe et d'aborder la fin de l'exercice avec confiance", explique le management. Il s'agit donc pour l'entreprise de dégager sur l'année un résultat opérationnel récurrent en progression, de générer un cash-flow livre positif après versement du dividende mais hors projet Transdev, de réaliser 250 ME d'économies de coûts, de poursuivre le programme de cession de 3 MdsE sur la période 2009/2011 et de tenir les objectifs en matière de dette.

* Aéroports de Paris : affiche des revenus neuf mois en hausse de 3% à 2,04 Milliards d'Euros, dont 717,77 ME sur le seul 3ème trimestre, en progression de 3,9%.
Pierre Graff, le président de l'opérateur aéroportuaire, estime que le chiffre d'affaires neuf mois affiche une "bonne tenue", et prouve que son entreprise à su "s'adapter à un environnement économique difficile en continuant d'accroître ses activités de diversification". De fait, les boutiques en zone réservée affichent une croissance supérieure à la moyenne des autres activités. "Le trafic montre des signes de reprise qui confirment notre hypothèse d'un trafic 2010 de même ordre de grandeur qu'en 2009", selon le dirigeant. Sur neuf mois, le trafic passagers recule de -0,2% sur les deux principaux aéroports français, à 63,3 millions de personnes transportées. Hors éruption volcanique en Islande, il aurait progressé de 2%. Sur le seul 3ème trimestre, le trafic progresse de 3,1%.

* CNP Assurances : l'assureur a dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 2,5% à 24,6 Milliards d'Euros au 30 septembre 2010 (soit 25,6 MdsE, +4,2% en normes françaises). L'activité de CNP Assurances a bénéficié d'un effet de change favorable avec un gain de 24,7% lié à l'appréciation du Real, ainsi que de l'intégration de BVP Espagne et Portugal depuis septembre 2009, et BVP Italie depuis janvier 2010. Hors effets de périmètre et de change, l'activité est en hausse de 0,4%. Cette croissance résulte notamment d'une amélioration de l'activité épargne sur le troisième trimestre (+2,7%), couplée au maintien d'une bonne dynamique depuis le début de l'année en retraite et en risque (principalement prévoyance et couverture de prêts). Les passifs relatifs aux contrats (fin de période) s'inscrivent en progression estimée à 7,6% à 277,9 MdsE. Les encours moyens hors PB différée sont quant à eux en hausse plus sensible estimée à 8,7%. La bonne tenue des éléments opérationnels permet au PNA (Produit Net d'Assurance) et au RBE (Résultat Brut d'Exploitation) d'atteindre respectivement 2.044 ME et 1.398 ME. Le résultat net part du groupe s'établit à 795 ME au 30 septembre 2010. La marge de solvabilité (sous Solvabilité 1) est de 116% au 30 septembre 2010 sur la base des seuls fonds propres durs et de la dette subordonné.

* Rexel : le troisième trimestre du groupe se solde par 3,04 Milliards d'Euros de chiffre d'affaires, en croissance de 8,9% en données publiées et de 3,2% sur une base constant (y compris jours ouvrés), pour un EBITA de 163,9 ME, en croissance de 25,6%, matérialisant une marge de 5,4%. Le résultat opérationnel est en hausse de 52% à 145,3 ME. Sur neuf mois, les revenus atteignent 8,78 MdsE (+46% en publié, stable en comparable), pour un EBITA de 421,3 ME matérialisant une marge de 4,8%. La dette nette recule de -5,9% en fin de période, à 2,43 MdsE. Le consensus anticipait 3,02 Milliards d'Euros de revenus trimestriels, en croissance de 3,2% en données comparables en glissement annuel, et de 7,8% en données publiées (2,8 MdsE un an avant). La prévision moyenne d'EBITA fournie par un analyste ressortait à 159 ME, ce qui matérialiserait une marge de 5,3% environ. Les chiffres publiés par Rexel sont donc un peu meilleurs que prévu en terme de rentabilité, et en ligne au niveau des revenus.

* Air France KLM : l'amende de la Commission Européenne touchant le transporteur, pour des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur du fret aérien principalement entre le mois de mai 2004 et le mois de février 2006, s'élève finalement à 339,6 Millions d'Euros pour les sociétés du groupe. Air France-KLM juge le montant des amendes "disproportionné dans la mesure où les analyses économiques produites dans le cadre de la procédure ont démontré que les comportements en cause n'ont pas eu d'effet dommageable pour les chargeurs de fret ou les transitaires qui travaillent avec les chargeurs", commente la compagnie qui ajoute que le montant des amendes ne tient aucun compte des difficultés économiques qu'a connues le secteur du fret aérien et aura pour effet de fausser le jeu de la concurrence dans ce secteur. En conséquence, le groupe va déposer un recours contre la décision auprès du Tribunal de l'Union Européenne. En attendant, force est de constater que le montant global des amendes excède le montant des provisions déjà constituées par le groupe, soit 127 ME. Une charge complémentaire a donc été comptabilisée en autres charges non courantes dans les comptes du premier semestre qui seront soumis au Conseil d'Administration le 17 Novembre 2010.

Eurodisney dévoile ce matin ses résultats pour l'exercice clos le 30 septembre dernier. L'opérateur de parc d'attraction a généré un chiffre d'affaires de 1,275 Milliard d'Euros sur la période, en hausse de 3,6% sur un an, pour un EBITDA de 201,5 ME, en progression de 7,6%, qui matérialise une marge de 15,8% contre 15,2% précédemment. La société subit cependant une perte nette consolidée de -45,2 ME, après -63 ME un an avant, dont -39,9 ME part du groupe (grâce à une cession immobilière). Le cash-flow est en forte amélioration à 149,9 ME contre 52 ME en 2008/2009.

Les chiffres sont proches des attentes des quelques analystes qui suivent le dossier, et anticipaient environ 1,26 MdE de revenus sur un EBITDA voisin de 200 ME.

La société boucle l'année sur une trésorerie de 400,3 ME contre 340,3 ME précédemment. Elle estime avoir respecté les engagements financiers reliés à ses financements sur l'exercice, et prévoit de rembourser 123,4 ME d'emprunts au cours de l'exercice 2011, conformément aux échéances prévues.

Le président Philippe Gas, a souligné "dans un contexte économique difficile et malgré des perturbations dans le domaine des transports et du voyage, la fréquentation de nos parcs a atteint cette année 15 millions de visites et le taux d'occupation de nos hôtels 85%. Disneyland Paris reste la première destination touristique en Europe. Le chiffre d'affaires de nos activités touristiques reste stable par rapport à l'exercice précédent grâce à une augmentation de la dépense par visiteur qui compense la baisse de la fréquentation de nos parcs et du taux d'occupation de nos hôtels. A la fin de l'exercice, le chiffre d'affaires du groupe est en hausse de 4%, reflétant la vente d'un actif immobilier à Val d'Europe". Le dirigeant évoque une "nette amélioration" de la fréquentation des parcs au second semestre fiscal, ainsi que de l'occupation des hôtels et de la dépense par visiteur.

Eurazeo enregistre une hausse de son chiffre d'affaires de 3% à 1,09 Milliard d'Euros au cours de son 3ème trimestre 2010, mais en progression de 5,2% sur une base constante (à change constant, hors cession de B&B Hôtels). Sur neuf mois, les revenus se montent ainsi à 2,987 MdsE, en croissance de 4% en données publiées et de 3,6% en comparable. La société affiche une trésorerie immédiatement disponible de 828,3 ME au 31 octobre, et une trésorerie nette de 789,9 ME. Elle dispose également d'une ligne de crédit non-tirée de 1 MdE et de 110 ME d'engagements disponibles chez Eurazeo Partners.

L'actif net réévalué au 31 octobre ressortait à 69,3 Euros par action (70,4 Euros en prenant ANF à sa quote-part d'ANR et non à son cours de bourse), contre 66,10 Euros au 30 juin et 61,10 Euros en début d'exercice. "Le 3e trimestre renforce la confiance du groupe dans la poursuite de l'amélioration des performances au second semestre", conclut le management.

* Thales : le groupe fait état au 30 septembre 2010 de revenus consolidés de 8,66 Milliards d'Euros, en hausse de +4% (+1% en organique). Les nouvelles commandes entrées en carnet au cours des 9 premiers mois de 2010 ont atteint 7,384 MdsE, en repli de -13% (-15% en organique) par rapport à la même période de 2009. Au 30 septembre 2010, le carnet de commandes consolidé atteint 24,026 MdsE, soit l'équivalent d'environ 22 mois de revenus. Thales retient toujours l'hypothèse, pour l'exercice en cours, d'un taux de résultat opérationnel courant (après restructurations) entre 3 et 4%.

* Vinci : le groupe de construction et de concessions fait état pour son troisième trimestre 2010 d'un chiffre d'affaires consolidé de 9,7 Milliards d'Euros, en hausse de 15,2%. A structure comparable, la progression du chiffre d'affaires ressort à +3,8% sur le trimestre, traduisant la bonne tenue des concessions (+3,1%) et le retour de la croissance dans le contracting (+4,2%). En cumul depuis le début de l'exercice, le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 25,2 Milliards d'euros, en progression de 6,9%. Il bénéficie des effets positifs de la croissance externe (+6,2%) et du change (+1,2%), l'activité étant quasiment stable (-0,5%) à structure comparable. Les prises de commandes des 9 premiers mois ressortent à plus de 22 MdsE en hausse de 9%. Hors croissance externe, la hausse des commandes est de 2%. Le carnet de commandes au 30 septembre 2010 s'établit à 28,3 MdsE en hausse de près de 18% depuis le début de l'année. Ces bonnes performances confortent les objectifs 2010 du groupe, précédemment annoncés, et renforcent sa visibilité sur 2011.

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201007020091635/le-cac-40-ouvre-en-nette-baisse.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article