Le CAC 40 ouvre en hausse

Publié le par actubourse

logo actubourse-copie-1

 

(source : lerevenu.com)

 

Même si les places asiatiques ne savent trop sur quel pied danser ce matin, la vieille Europe démarre les échanges boursiers dans le vert, ne serait-ce que pour des raisons techniques liées au rattrapage à réaliser par rapport à Wall Street, où l'on a hier soir clôturé dans le vert. Les bons chiffres d'Intel, ou la confirmation par la Fed qu'elle pourrait apporter de nouvelles mesures de soutien à l'économie ne suscitent pas un enthousiasme débordant ce matin. (FPS, édité par lerevenu.com)

Le rythme des publications trimestrielles s'intensifie aujourd'hui, avec dès ce matin Atos Origin et ASML en Europe, avant aux Etats-Unis JP Morgan et Apollo. Casino, Burberry et BAE Systems sont également sur les tablettes.

WALL STREET

Wall Street est resté solide hier, malgré les craintes de resserrement monétaire en Chine. Les opérateurs abordaient la perspective de la vague des comptes trimestriels avec un optimisme prudent avant Intel (dont les comptes, supérieurs aux attentes, ont été dévoilés après la clôture), JP Morgan Chase (aujourd'hui), Google (jeudi) et General Electric (vendredi) annonçant notamment cette semaine. L'actualité fournie des fusions et acquisitions, avec le rachat de King Pharma par Pfizer et des rumeurs autour d'Avon Products ou Lions Gate, continuaient de soutenir le marché. Le DJIA prenait 0,09% à 11.020 pts, tandis que le Nasdaq gagnait 0,65% à 2.418 pts.

ECO ET DEVISES

Le programme a débuté dès 7h30 en France ce matin, avec l'indice des prix à la consommation de septembre (consensus IPCH +0,2% m/m ; +1,9% y/y). Il se poursuit à 10h30 avec les chiffres du chômage au Royaume-Uni en septembre (consensus 7,8%) et à 11h00 avec la production industrielle d'août en Zone Euro (consensus +0,8% m/m ; +7,4% y/y).

Aux Etats-Unis, les prix à l'import et à l'export de septembre sont attendus à 14h30 (consensus -0,2% m/m ; +3,8% y/y), avant à 20h00 les chiffres du budget américain de septembre.

Sur le marché des changes, l'Euro est revenu proche des 1,3950 Dollar. Le pétrole a également repris sa hausse, avec un Brent à 83,92$ et un WTI à 82,07$ pour les échéances de novembre. Enfin l'once d'or est proche des 1.355$ ce matin, en légère hausse.


VALEURS A SUIVRE

* Atos Origin : la SSII lance ce matin le bal des publications trimestrielles des grandes sociétés françaises, sur un chiffre d'affaires de 1,21 Milliards d'Euros au terme du 3ème trimestre, en retrait de -1,5% en glissement annuel en données publiées, et de -3,5% à changes et périmètre constants. Un niveau proche de la moyenne des anticipations de 6 analystes compilée par nos soins, qui faisait apparaître une anticipation de 1,231 Milliard d'Euros (fourchette 1,21 à 1,32 MdE). Sur neuf mois, l'activité atteint 3,704 MdsE, en baisse de -3% en glissement annuel sur une base publiée, et de -4,3% en données comparables. Atos a engrangé 1,093 MdE de commandes sur le trimestre, soit un ratio prises de commandes sur facturations de 90%, après 89% un an avant, mais inférieur au ratio de 114% affiché sur le premier semestre. Cependant la société précise que l'accord-cadre avec les autorités britanniques n'a pu être bouclé que le 10 septembre, si bien que "la signature d'importants contrats d'infogérance n'a pu être finalisée à fin septembre et s'en trouve reportée au quatrième trimestre". La SSII a pour objectif de faire monter son ratio commandes sur facturations à 120% au moins sur le 4ème trimestre, permettant de porter ce ratio à 109% au moins sur l'année, après 100% en 2009. Au 30 septembre, le carnet global atteignait 7,2 MdsE, soit 1,4 année environ de revenus, comme cela était le cas en juin dernier. Atos disposait de 2,8 MdsE de propositions commerciales en cours fin septembre. Atos Origin confirme ses objectifs initiaux, notamment en ce qu'il vise une augmentation de sa marge opérationnelle 2010 de 50 à 100 points de base et un cash flow opérationnel du même ordre que celui réalisé en 2009. En outre, une légère décroissance organique est projeté, inférieure cependant à celle de 2009.

* STMicroelectronics : le dossier est à surveiller ce matin, au même titre que d'autres valeurs du secteur des semiconducteurs, comme Soitec. Hier soir, Intel, le numéro un mondial des microprocesseurs, a affiché pour son 3ème trimestre fiscal des revenus dépassant les 11 Milliards de Dollars pour la première fois de son histoire, pour un bénéfice net de 3 Mds$ et un bpa de 52 cents. Le consensus était logé à 50 cents de bpa et 11 Mds$ de ventes. Les revenus du 4ème trimestre fiscal 2010 sont espérés entre 11 Mds$ et 11,8 Mds$, contre 11,3 Mds$ de consensus. La marge brute est anticipée à 67%, plus ou moins deux points. Par ailleurs, le néerlandais ASML, leader mondial des équipements pour l'industrie des semiconducteurs et à ce titre bon baromètre de l'activité à venir du secteur, a annoncé ce matin des chiffres trimestriels supérieurs aux attentes, avec sur le 3ème trimestre un chiffre d'affaires de 1,176 Milliard d'Euros, en croissance de 10% par rapport au trimestre précédent et de 119% en glissement annuel. Le bénéfice net de la période représentait 22,8% des ventes, soit 269 ME, contre 22,4% (239 ME) sur le trimestre précédent, et 3,6% (20 ME) un an avant. Les prises de commandes, 60 systèmes dont 42 neufs, ont atteint 1,297 MdE sur le trimestre, portant le carnet à 2,69 MdsE au 30 septembre (contre 2,4 MdsE fin juin). Le consensus Bloomberg misait sur 1,13 MdE de ventes et 247 ME de bénéfice net.

* Banques : la britannique Standard Chartered a annoncé ce matin son intention de procéder à une augmentation de capital de 3,3 Milliards de Livres Sterling (environ 3,75 Milliards d'Euros), comme des rumeurs le laissaient récemment entendre. L'établissement en a profité pour appâter le chaland en signalant que le rythme de croissance de ses résultats au troisième trimestre dépasse celui du premier semestre. Les fonds levés devraient renforcer son bilan et le mettre en meilleure position pour la mise en place des nouvelles contraintes réglementaires liées à "Bâle III". Jusque-là, seule la Deutsche Bank, parmi les grands établissements européens, avait déjà lancé une augmentation de capital liée à la future réglementation.

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201007020091635/le-cac-40-ouvre-en-hausse.html

Commenter cet article