Le CAC 40 ouvre en baisse

Publié le par actubourse

logo

 

La Bourse de Paris évolue en repli dans les premiers échanges, alors que Wall Street a tergiversé hier soir, et que les marchés asiatiques sont plutôt sur le reculoir ce matin. Des places attentistes donc, avant le prochain sommet du G20, et alors que la stratégie de la Fed fait l'objet de nombreuses critiques. La résurgence de certaines craintes sur les dettes souveraines européennes a redonné de la vigueur au dollar, tandis que l'or n'en finit plus de grimper. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

En Europe, les publications d'entreprises se poursuivent, avec ce matin Arkema, CGG Veritas, Hermès International en France, ou Vodafone, Munich Re, Barclays, Deutsche Post, Swisscom, Adecco, Carlsberg et Marks et Spencer ailleurs. Aux Etats-Unis, les annonces d'entreprises touchent à leur fin, avec quelques dossiers périphériques comme Dean Foods et Rockwell Automation encore sur les tablettes.

WALL STREET

Au terme d'une séance assez calme, Wall Street a clôturé en ordre dispersé hier après l'excellente performance des dernières semaines soutenue par le nouveau programme d'assouplissement quantitatif monétaire de la Fed. Par ailleurs, la Chine s'est montrée justement assez critique vis-à-vis de ce nouveau plan de soutien de la Banque Centrale américaine, jugé peu nécessaire alors que la croissance commence à reprendre. Un responsable financier chinois a ainsi jugé que les nouvelles actions de la Fed allaient accentuer la volatilité sur les marchés, alors que les liquidités sont déjà abondantes. Le sursaut du billet vert sur fonds de regains d'inquiétudes liées à la dette souveraine de certains pays européens, Irlande en tête, a également quelque peu pesé sur les marchés. Le DJIA rendait finalement 0,33% à 11.406 pts, alors que le Nasdaq grignotait 0,04% à 2.580 pts.

ECO ET DEVISES

En France, on prendra connaissance ce matin de l'indice du sentiment des affaires de la Banque de France d'octobre (8h30 : consensus 102) et de la balance commerciale de septembre (8h45 : consensus -3,9 MdsE). Auparavant en Allemagne, a été publié l'indice des prix à la consommation d'octobre. A 10h30, ce sera au tour de la production industrielle de septembre au Royaume-Uni (10h30 : consensus +0,4% m/m ; +3,5% y/y).

Un seul indicateur d'importance aux Etats-Unis, avec les stocks de grossistes de septembre à 16h00 (consensus +0,7%).

Sur le marché des changes, l'Euro se négocie 1,3864 Dollar ce matin, en retrait par rapport à la veille. Le baril de brut est stable à 88,19$ pour le Brent et 86,83$ pour le WTI Crude (échéances décembre). L'once d'or a cassé le plafond des 1.400$ pour s'établir ce matin à 1.411$.

VALEURS A SUIVRE

* Hermès International : le groupe de luxe a réalisé un chiffre d'affaires de 590,1 Millions d'Euros au cours du 3ème trimestre 2010, en croissance de 30,5% en données publiées et de 20,2% à taux de change constants. La moyenne des attentes de cinq analystes faisait apparaître une prévision moyenne de 550 ME de revenus (fourchette 540 à 556 ME). "La reprise des ventes en gros observée au premier semestre s'est confirmée et tous les métiers Hermès sont en croissance", explique le groupe, dont les revenus sur neuf mois atteignent 1,664 Milliard d'Euros, soit une progression de 25% en données publiées et de 20% à changes constants. "Compte tenu de la forte croissance au troisième trimestre, l'objectif annuel de progression des ventes à taux constants pourrait être de l'ordre de 15%. L'atteinte de cet objectif suppose la poursuite d'une tendance favorable lors des ventes de fin d'année qui avaient été particulièrement dynamiques au quatrième trimestre 2009", explique le groupe, qui visait jusque-là 12% de croissance organique. En outre, la marge opérationnelle courante, exprimée en pourcentage des ventes, devrait s'améliorer de un à deux points par rapport à 2009, en fonction de l'évolution des parités monétaires (contre un objectif de hausse de plus d'1 point auparavant).

* Arkema : le chimiste a réalisé un cours de son 3ème trimestre 2010 un chiffre d'affaires de 1,559 Milliard d'Euros, en croissance de 41% en glissement annuel, sur un EBITDA de 246 ME, soit 2,4 fois plus qu'un an avant, pour une marge de 15,8% contre 9,2% précédemment. Le résultat d'exploitation courant, à 172 ME, est lui multiplié par 4,8, tandis que le bénéfice net part du groupe, à 130 ME, se compare à une perte de -3 ME au 3ème trimestre 2009. Les analystes interrogés par Bloomberg misaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 1,497 MdE (fourchette 1,43 à 1,54 MdE), pour un EBITDA de 208 ME (fourchette 187 à 236 ME), et un EBIT de 130,4 ME (fourchette 110 à 162 ME). Arkema est donc bien au-delà des attentes. Comme d'autres acteurs du secteur, Arkema relève ses objectifs 2010, en visant 740 ME d'EBITDA annuel, contre "plus de 600 ME" indiqué cet été, un niveau qui représentait déjà un relèvement de perspectives. Le nouvel objectif prend en compte l'impact des grèves externes (raffineries, Port de Marseille) liées à la réforme des retraites en France, estimé à -20 ME, et qui concerne essentiellement les Produits Vinyliques. "Cette performance permettrait de réaliser sur l'année 2010 une marge d'EBITDA de 12,5%, très supérieure au précédent plus haut de 2007 (9,1%) et qui dépasserait l'objectif de 12% qui avait été défini au moment de l'introduction en bourse, il y a cinq ans", se félicite le management.

 

lire la suite

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201007020091635/le-cac-40-ouvre-en-baisse.html

Commenter cet article