Le CAC 40 dans le vert avant l'emploi américain

Publié le par actubourse

La Bourse de Paris reste bien orientée, après deux séances de très net rebond. Les investisseurs restent optimistes mais il va falloir leur donner des raisons de l'être. Hier la BCE l'avait fait en annonçant l'injection de liquidités sur les marchés. (Finance plus, édité par lerevenu.com)

Par ailleurs, des blocages persistent au niveau politique : si Angela Merkel réclame désormais ouvertement une recapitalisation des banques européennes, la France n'est pas encore de cet avis. Pourtant la Chancelière semble avoir raison de soutenir des prises de participations étatiques à bas niveau, permettant de ramener la confiance et de dégager à terme une plus-value bénéfique pour les comptes publics. La rencontre de Dimanche sera donc scrutée de près. Mais dès cet après-midi, on prendra le pouls de l'économie américaine avec la publication des chiffres de l'emploi de septembre aux Etats-Unis (14h30) avec un léger biais optimiste après les indicateurs avancés publiés la veille.

WALL STREET

Après un début hésitant, Wall Street est reparti à la hausse, et a même amplifié ses gains en deuxième partie de séance, pour finir une fois encore (et pour la troisième fois de suite) en forte hausse. Les opérateurs n'ont pas vraiment réagi, en bourse, au décès du fondateur d'Apple, Steve Jobs. En outre, les derniers chiffres de l'emploi américain sont plutôt satisfaisants, à la veille du rapport gouvernemental mensuel pour septembre. Par ailleurs, les ventes mensuelles des détaillants ont été bien accueillies dans l'ensemble. Enfin, le nouveau soutien de la BCE aux banques européennes semble avoir rassuré les investisseurs. Le DJIA a fini en hausse de 1,68% à 11.123 pts, et le Nasdaq a gagné 1,88% à 2.506 pts.

ECO ET DEVISES

La balance commerciale française a affiché un déficit de -4,967 Milliards d'Euros en août, inférieur aux craintes des économistes. A midi en Allemagne, ce sera au tour de la production industrielle d'août (consensus -1,9% m/m ; +6,4% y/y).

Aux Etats-Unis, le rapport mensuel de l'emploi est prévu à 14h30 (consensus +55.000 emplois non agricoles, 9,1% de taux de chômage), suivi à 16h200 des stocks des grossistes d'août (consensus +0,6%) et à 21h00 des chiffres du crédit à la consommation d'août (consensus 8.000 Mds$).

Sur le marché des changes, la parité euro / dollar atteint 1,3429. Le baril de brut a bondi à 106,03$ pour le Brent de Mer du Nord et 82,87$ pour le brut léger américain WTI. L'once d'or se traite 1.664$.


VALEURS EN HAUSSE

* Sopra : l'acquisition Delta est finalisée depuis hier, annonce la SSII, qui étoffe ainsi son offre dans les services financiers à l'international. Les activités de Delta seront intégrées à celles d'Evolan, le pôle édition de solutions bancaires du groupe. "La complémentarité des activités d'Evolan et de Delta, ainsi que les synergies attendues par ce rapprochement, se traduiront par une accélération de la croissance et une amélioration des marges", souligne la SSII qui finance la transaction sur ses lignes de crédit existantes. Le prix de la transaction n'a pas été rendu public. Delta a réalisé 33,5 Millions d'Euros de chiffre d'affaires l'année dernière, via 285 salariés.

* Dane-Elec : après plusieurs mois de négociations la société et ses banques ont conclu un accord portant sur le rééchelonnement de la dette financière du groupe. Au terme de cet accord, les parties ont convenu d'un échéancier de remboursement de la dette financière brute de 14,6 ME. Une première tranche de 6,7 ME sera remboursée, à un rythme trimestriel, entre juillet 2012 et octobre 2017. Le paiement du solde, soit 7,9 ME, interviendra à cette échéance. Cette dette structurée n'est soumise à aucun covenant lié à des ratios financiers. Cet accord s'ajoute au renouvellement de la ligne de crédit accordée à la filiale américaine du Groupe et son extension à 9 ME pour financer l'activité et le plan de développement. Un plan stratégique doit permettre une réduction progressive du déficit structurel, une tendance confirmée dès le 1er semestre 2011, avant un retour à la rentabilité au cours de l'exercice 2012. En cas de dépassement des objectifs financiers du Groupe au cours des prochaines années, Dane-Elec Memory consacrera une partie de son résultat excédentaire au remboursement anticipé de la dette structurée. Enfin, afin de compléter ce refinancement par un renforcement de ses fonds propres, Dane-Elec Memory prévoit de procéder à une augmentation de capital par appel au marché au plus tard fin 2012 sous réserve que les conditions de marché le permettent.

 

.....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/le-cac-40-dans-le-vert-avant-lemploi-americain.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article