La revue matinale des devises du 11 février 2011

Publié le par actubourse

Écrit par Bertrand Raynier - Forex.fr   
Vendredi, 11 Février 2011 00:00
- Le dollar a repris nettement du terrain sur le marché des changes suite aux bons chiffres du marché de l'emploi
- Comme prévu, la BoE a maintenu ses taux inchangés
- Nouvelles tensions sur le marché de la dette portugais
Hier, le dollar américain a gagné du terrain face aux principales monnaies du marché Forex, faisant notamment passer l'euro sous la barre de 1.37 dollar, suite aux bons chiffres du marché de l'emploi. Les nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont atteint leur plus bas niveau depuis juillet 2008, au début de la crise économique et financière. La question du chômage est très épineuse aux Etats-Unis, comme l'a souligné volontiers lors de son audition au Congrès mercredi le chef de la banque centrale américaine. Ces bons chiffres ont aussi eu un impact sur le yen qui a atteint son plus bas en un mois face à l'USD, au plus grand soulagement des dirigeants japonais.
Outre-Manche, la livre sterling a repris du terrain face aux principales monnaies en dépit du statu quo monétaire de la BoE qui était largement prévisible. La hausse face à l'euro fut de l'ordre de 0.9%. Les investisseurs veulent toujours croire que la banque centrale britannique sera contrainte de relever ses taux directeurs d'ici à la fin de l'année en raison de la force de l'inflation. Cependant, la prochaine publication du compte-rendu de la réunion d'hier pourrait doucher les espoirs.
Dans la zone euro, l'émission obligataire portugaise fut assez fastidieuse, avec un taux de rendement supérieur à 7%, l'un des plus hauts niveaux depuis l'introduction de la monnaie unique européenne en 1999. Les spéculations ont largement reprises concernant une éventuelle demande d'aide de Lisbonne bien que le pays ait toujours nié une telle hypothèse. Cette tension sur le marché obligataire souligne en tout cas que la crise de la dette dans la zone euro n'est pas encore terminée et qu'elle pourrait ressurgir à tout moment. Nombreux sont d'ailleurs les brokers qui croient qu'elle va ressurgir, faisant chuter plus considérablement l'euro. Le sommet des dirigeants de la zone euro le 11 mars prochain attirera toute l'attention des investisseurs car ils devraient discuter de ce sujet.
Enfin, le peso colombien s'est renforcé pour la première fois en l'espace de trois jours en raison de spéculations concernant l'approbation d'un accord de libre échange entre la Colombie et les Etats-Unis au cours de cette année. La hausse du peso fut de 0.4% face au dollar.
Le calendrier économique de la journée du 11 février est particulièrement vide. Une journée idéale pour quitter le marché un peu plus tôt. Il n'est pas certain que les principales paires bougent beaucoup en l'absence d'indicateurs majeurs. Le seul indicateur qui puisse attirer l'attention sera l'indice de confiance de l'Université du Michigan en fin de journée. Un oeil attentif sera aussi à porter sur la livre égyptienne en raison des évènements au Caire.
bank-of-england- Le dollar a repris nettement du terrain sur le marché des changes suite aux bons chiffres du marché de l'emploi
- Comme prévu, la BoE a maintenu ses taux inchangés
- Nouvelles tensions sur le marché de la dette portugais
Hier, le dollar américain a gagné du terrain face aux principales monnaies du marché Forex, faisant notamment passer l'euro sous la barre de 1.37 dollar, suite aux bons chiffres du marché de l'emploi. Les nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont atteint leur plus bas niveau depuis juillet 2008, au début de la crise économique et financière. La question du chômage est très épineuse aux Etats-Unis, comme l'a souligné volontiers lors de son audition au Congrès mercredi le chef de la banque centrale américaine. Ces bons chiffres ont aussi eu un impact sur le yen qui a atteint son plus bas en un mois face à l'USD, au plus grand soulagement des dirigeants japonais.
Outre-Manche, la livre sterling a repris du terrain face aux principales monnaies en dépit du statu quo monétaire de la BoE qui était largement prévisible. La hausse face à l'euro fut de l'ordre de 0.9%. Les investisseurs veulent toujours croire que la banque centrale britannique sera contrainte de relever ses taux directeurs d'ici à la fin de l'année en raison de la force de l'inflation. Cependant, la prochaine publication du compte-rendu de la réunion d'hier pourrait doucher les espoirs.
Dans la zone euro, l'émission obligataire portugaise fut assez fastidieuse, avec un taux de rendement supérieur à 7%, l'un des plus hauts niveaux depuis l'introduction de la monnaie unique européenne en 1999. Les spéculations ont largement reprises concernant une éventuelle demande d'aide de Lisbonne bien que le pays ait toujours nié une telle hypothèse. Cette tension sur le marché obligataire souligne en tout cas que la crise de la dette dans la zone euro n'est pas encore terminée et qu'elle pourrait ressurgir à tout moment. Nombreux sont d'ailleurs les brokers qui croient qu'elle va ressurgir, faisant chuter plus considérablement l'euro. Le sommet des dirigeants de la zone euro le 11 mars prochain attirera toute l'attention des investisseurs car ils devraient discuter de ce sujet.

 

....

 

http://www.forex.fr/analyse-technique-forex/3284-la-revue-matinale-des-devises-du-11-fevrier-2011

Commenter cet article