La reprise se poursuit à la Bourse de Paris

Publié le par actubourse

Le CAC 40 reste bien ancré au-dessus des 3.000 points ce matin, en hausse de 0,90% peu avant 9h30. Hier, Wall Street a bondi de plus de 2%, sur de nouveaux espoirs de plan de soutien en Europe, même si tout cela est, toujours très flou, l'Espagne réclamant un mécanisme d'aide directe à ses banques, ce que refuse l'Allemagne prête à aider le pays. Les indices ont validé hier le statu quo européen sur les taux d'intérêt, d'autant que la décision n'a pas fait l'unanimité au sein du conseil des gouverneurs, ce qui pourrait préfigurer un assouplissement prochain. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Aujourd'hui, c'est la Banque d'Angleterre qui se prononcera, avec un statu quo là aussi anticipé sur les taux et sur la taille des programmes de soutien. L'Espagne sera sur le marché de la dette en milieu de matinée, pour lever 2 MdsE. Une opération scrutée de près, étant donné le contexte qui l'entoure. Côté sociétés, Club Med chute après des perspectives décevantes pour le deuxième semestre.

 

WALL STREET

Wall Street s'est affiché en vive hausse mercredi, après le statu quo monétaire de la Banque centrale européenne et des espoirs de plan de soutien global et mutualisé en Europe avec l'Allemagne pour moteur... Les investisseurs semblent donc surtout entretenir quelques espoirs d'apaisement de la situation autour de l'euro et de l'Espagne. Le DJIA a rebondi finalement de 2,37% à 12.415 pts, alors que le Nasdaq a grimpé de 2,40% à 2.845 pts. Le S&P a pris 2,30% à 1.315 pts.

ECO ET DEVISES

Le taux de chômage français du 1er trimestre a atteint 10%, contre 9,9% estimé. A 13h00, place à l'annonce de la Banque d'Angleterre sur les taux (consensus statu quo à 0,5% / 325 MdsE). Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont attendues à 14h30 (consensus 378.000 demandes nouvelles, 3,25 millions de demandes continues) et les chiffres du crédit à la consommation d'avril à 21h00 (consensus 11.000 Mds$).

Sur le marché des changes, il faut 1,2565 Dollar pour 1 Euro. Le baril de Brent se négocie 100,91$ et son homologue WTI à 85,45$ (échéance juillet). L'once d'or s'affiche à 1.620$ (+0,06%).


VALEURS EN HAUSSE

* Air France-KLM (+1,30% à 3,40 Euros) : le trafic passagers a reculé de -0,2% en mai, pour des capacités en recul de -1,4%, ce qui améliore mécaniquement le coefficient d'occupation à 80,8%. La compagnie a transporté 6,55 millions de passagers sur le mois (-0,8%). Le transporteur précise que les données ont été retraitées pour inclure l'activité de Martinair. La base de comparaison est rendue plus aléatoire sur la période par le fait que le mois de mai a enregistré quatre jours fériés de plus que l'an dernier en France. La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) est stable, hors change. Dans la branche Cargo, la tendance est nettement plus négative à -8,8%, pour des capacités réduites de -3,9%. Le coefficient de remplissage recule dont à 64,3%, en baisse de 3,4 points. La recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors change est en baisse par rapport à mai 2011.

* EADS (+0,50% à 26,49 Euros) : le groupe américain de leasing aéronautique Air Lease Corporation a confirmé la signature d'une commande ferme de 36 Airbus de la famille A320neo. ALC et Airbus avaient signé un protocole d'accord en vue de cette commande lors du Salon du Bourget l'an dernier. Sur les 36 appareils concernés, 20 seront des A321neo, la plus grande version de ce modèle, précise Airbus dans un communiqué.

* Vivendi (+0,75% à 13,21 Euros) : pour la première fois, Vincent Bolloré a ouvertement évoqué ses objectifs au sein du capital de Vivendi... Lors de l'Assemblée générale du groupe Bolloré, hier, l'homme d'affaires breton a déclaré qu'il "aimerait avoir 4 à 5% de Vivendi" contre environ 1% actuellement. Il n'a pas précisé à quelle échéance il espère augmenter cette participation ni évoqué une possible entée au conseil d'administration. Bolloré est en train de céder ses chaînes de télévision Direct 8 et Direct Star à Canal+, filiale de Vivendi, et sera rémunéré en titres Vivendi à cette occasion, ce qui porterait dans un premier temps sa part à environ 3% du capital du groupe de médias et de télécoms. Bolloré était entré fin 2011 au capital de de Vivendi avec 1%, et depuis le mois de mars, des rumeurs récurrentes évoquent un renforcement de cette position. Le 19 avril, lors de l'Assemblée générale de Vivendi, le président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou s'est même dit ouvert à une entrée de Vincent Bolloré au conseil du groupe. "Il n'y a aucune raison pour que Bolloré ne participe pas au conseil de surveillance si cela l'intéresse, ce que j'espère", avait-il dit. L'action Vivendi à chuté de 30% depuis un an et apparaît désormais bradé par rapport à la valeur de ses actifs, une caractéristique qui n'a pas manqué d'échapper à Vincent Bolloré, spécialisé dans l'achat de valeurs décotés, notamment dans les médias, où il possède déjà près de 33% de Havas.

 

.....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/la-reprise-se-poursuit-a-la-bourse-de-paris.html

Commenter cet article