La chute surprise de la monnaie unique expliquée

Publié le par actubourse

Écrit par Christopher Dembik - Forex.fr
Vendredi, 10 Juin 2011 09:59
eurooHier, contrairement aux prévisions des analystes qui escomptaient un retour à 1.47 dollar de la monnaie unique européenne, le cross EURUSD a, de manière surprenante, franchi à la baisse le seuil de 1.45 dollar pour atteindre un plus bas hebdomadaire à 1.4445 dollar.

Pourtant, tout semblait indiquer hier une poursuite du renforcement de l'EURUSD dans la perspective d'un futur relèvement des taux dans la zone euro. Comme prévu, le chef de la BCE, Jean Claude Trichet, a annoncé un statu quo monétaire pour ce mois-ci mais a confirmé les rumeurs de relèvement des taux dans l'euroland pour le mois de juillet en utilisant la formule « grande vigilance » pour exprimer l'attention que porte Francfort au niveau actuel de l'inflation. Les experts comptent sur un relèvement d'environ un quart de point de pourcentage lors de la réunion de juillet ce qui devrait logiquement accentuer le différentiel de taux entre les deux bords de l'Atlantique, avantageant automatiquement l'euro par rapport au billet vert.

Cependant, en dépit de ces signaux très positifs, l'euro a baissé précipitamment hier, entraînant une certaine inquiétude des investisseurs. Pour comprendre ce fort recul, il fallait suivre l'intégralité de la conférence de presse de Jean Claude Trichet. Ce dernier, s'est exprimé, comme d'habitude, sur la Grèce. Bien qu'il se soit montré optimiste, il a affolé les marchés en réaffirmant, très fermement, son opposition aux propositions de certains pays européens.

Il a jugé inacceptable l'idée d'une restructuration de la note de long terme de la dette grecque, comme voulu officiellement par la Slovaquie, mais aussi tout « événement de crédit », comme par exemple l'allongement de la maturité des obligations grecques en circulation, proposition notamment défendue par Berlin.

Par ailleurs, Jean Claude Trichet a réaffirmé son soutien à un nouveau plan d'aide européen pour la Grèce, tout en prenant du recul sur plusieurs points. Il a notamment souligné la nécessité de faire participer les créanciers du secteur privé sur une base volontaire, alors que l'idée initiale de l'Allemagne est de contraindre le secteur privé à participer au sauvetage du pays hellénique. De plus, il a clairement déclaré que la Banque Centrale Européenne ne participera à ce nouveau sauvetage. Pour étayer ses propos, le vice-président de l'institution, Vitor Constancio, a affirmé aujourd'hui que ce « fardeau n'est pas de la responsabilité » de la Banque Centrale Européenne.
Ses propos ont provoqué un électrochoc sur les marchés financiers, les investisseurs liquidant rapidement leurs positions pour se reporter sur les valeurs refuge, dollar américain et franc suisse en tête.

Jean Claude Trichet a souligné le manque consensus actuel au niveau européen au sujet du nouveau sauvetage de la Grèce alors que, dans moins de quelques semaines, si le calendrier est tenu, un accord devrait être annoncé réunissant le FMI, l'UE et Athènes.

Berlin a rapidement réagi aujourd'hui, via son ministre des Finances, Wolfgang Schaeuble, en assurant que la participation des créanciers privés est absolument indispensable. Reprenant aussi l'idée d'un allongement de la maturité des obligations en circulation, Wolfgang Schaeuble a soutenu qu'un tel procédé ne serait pas considéré comme un « événement de crédit », ni comme un défaut de paiement, prompt à faire réagir les agences de notation financière.

D'ici au 24 juin prochain, date fixée apparemment, d'après certains responsables à Bruxelles, pour trouver un nouvel accord sur la Grèce, les principaux acteurs européens vont devoir rapidement atteindre le consensus afin de rassurer les marchés financiers. Etant donné la situation actuelle, il est probable que l'euro finisse sur une note très négative cette semaine, autour de 1.4500 dollar, niveau le plus bas du canal de fluctuation fixé au début de semaine. Notre vision reste également baissière pour l'EURCHF avec un canal prévu entre 1.2150 et 1.2300 pour cette dernière séance.

 

 

...

 

http://www.forex.fr/analyse-technique-forex/3736-la-chute-surprise-de-la-monnaie-unique-expliquee

Commenter cet article