La Bourse de Paris tente un rebond

Publié le par actubourse

logo

 

Au lendemain d'une forte chute, le CAC 40 évolue en légère hausse,  même si les investisseurs restants très méfiants face à l'évolution de la situation financière de l'Irlande et les risques de surchauffe de l'économie chinoise... Hier soir, outre-Atlantique, le Dow Jones cédait 1,59% en clôture à 11.023 pts, alors que le Nasdaq abandonnait 1,75% également à 2.470 pts. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

ECO ET DEVISES

Malgré les démentis de Dublin, un plan d'aide à l'Irlande semble bel et bien sur les rails... Réunis hier soir à Bruxelles, les ministres des Finances de 17 pays de la zone Euro, n'ont certes pas annoncé de plan détaillé. Mais le commissaire européen Olli Rehn a évoqué en soirée "l'intensification des discussions pour préparer un programme d'aide potentiel, avec un accent mis sur la restructuration du secteur bancaire, au cas où l'Irlande le demanderait".

Les investisseurs suivront ce mercredi plusieurs statistiques économiques américaines : l'indice des prix à la consommation. (14h30 : Mois d'octobre / Département au Travail / consensus +0,4%), les mises en chantier de logements & permis de construire. (14h30 : Mois d'octobre / Département au Commerce/ consensus 0,590 M), et le rapport hebdomadaire des stocks pétroliers US. (16h30 : Selon le Département à l'Energie.)

Sur les devises, l'euro reste discuté ce mercredi, à 1,3481 face au dollar entre banques, alors que les craintes autour des dettes souveraines européennes sont toujours aussi vives après les dernières réunions qui ont eu lieu à Bruxelles sur le sujet hier soir... Le cas irlandais demeure pour le moins inconfortable, avec un déficit budgétaire représentant près de 33% du PIB sur fond de sauvetage bancaire de grande ampleur. L'Union européenne qui n'a pas annoncé d'aide immédiate pour l'Irlande, a cependant décidé d'envoyer une équipe d'experts à Dublin... Pour le reste, les marchés financiers ont surtout pris acte ces dernières séances de l'impuissance du G20 et du dernier accord "a minima" de Séoul, sur fond de tensions persistantes entre Washington et Pékin concernant leurs politiques monétaires respectives... Les 20 pays les plus riches, qui représentent 90% du PIB mondial, ont ainsi estimé que "des progrès ont été réalisés, mais que d'importants défis politiques demeurent pour atteindre les objectifs d'une croissance solide, pérenne et équilibrée". Face à l'absence de consensus, le G20 va progresser "graduellement" sur le front des monnaies, tout en reportant à 2011 la réforme du système monétaire international.

Hier soir, Nicolas Sarkozy a de nouveau évoqué sa volonté d'aller vers un nouveau système monétaire international dans le cadre de la présidence française du G20, répétant son souhait de voir naître une "taxation sur les transactions financières" pour "aider l'Afrique". Le Chef de l'Etat veut par ailleurs lutter contre la volatilité des prix des matières premières. "On ne peut plus rester dans cette pagaille monétaire qui est extraordinaire. Il faut un nouveau système monétaire international" a martelé le Président de la République qui doit rencontrer ce mercredi après-midi le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn.


VALEURS EN HAUSSE

Soitec (+3,6%) annonce aujourd'hui ses résultats consolidés pour les premiers six mois de son exercice 2010-2011. Sur le premier semestre, le Groupe a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 137,3 Millions d'Euros en hausse de 45,7% par rapport aux premiers six mois de l'exercice précédent et incluant une hausse de 9% de la parité Dollar / Euro. Accompagné d'une évolution favorable de la parité et d'un contrôle continu des coûts, le rebond de l'activité "Semi-conducteurs" a conduit, selon le Groupe, à une croissance "significative" du résultat opérationnel courant qui est ressorti positif à 2,5 Millions d'Euros contre une perte de 15,8 ME sur les six premiers mois de l'exercice précédent. Après frais financiers nets, la perte nette (Part du Groupe) s'est établie à 7,4 ME (0,08 Euro par action) contre 19,4 ME (0,22 Euro par action) sur le premier semestre de l'exercice précédent. En dépit de la perte nette, le Groupe a généré un flux de trésorerie d'exploitation de 20,0 ME, les investissements ayant été réduits au minimum. Après prise en compte des remboursements d'emprunts de crédit bail et intérêts, le Groupe dispose à fin septembre 2010 d'une trésorerie disponible importante à hauteur de 273,7 ME. Le Groupe indique que "les informations récentes sur le secteur des semi-conducteurs suggèrent une activité soutenue sur les prochains trimestres. Elles sont supportées par les indications les plus récentes des principaux clients qui conduisent à une nouvelle croissance séquentielle des activités semi-conducteurs du groupe à taux de change constants sur l'ensemble du second semestre. De nouveaux contrats sont anticipés sur le marché de l'énergie solaire".

* Inter Parfums (+0,6%) annonce dans un communiqué sa ligne de route pour 2011. De multiples initiatives importantes vont venir soutenir le développement de ses activités l'année prochaine... D'une part, Inter Parfums compte sur le lancement des lignes de parfums sous les marques Jimmy Choo, Paul Smith et Montblanc. D'autre part, le groupe envisage également l'ouverture d'une trentaine de corners supplémentaires en grands magasins et le lancement de nouvelles références sur la ligne de maquillage Burberry Beauty. Enfin, Inter Parfums va débuter les opérations de sa filiale américaine Interparfums Luxury Brands, en partenariat avec la société Clarins aux Etats-Unis. Compte tenu de ce nouveau périmètre, le groupe annonce d'ores et déjà que son chiffre d'affaires consolidé de l'exercice 2011 devrait atteindre 330 à 335 Millions d'Euros, en hausse de 13% à données publiées et d'environ 9% à structure comparable par rapport à l'année 2010.

* Pizzorno (+0,5%). Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le Groupe Pizzorno enregistre un chiffre d'affaires consolidé de 144,56 ME, contre 124,76 ME au 30 septembre 2009, soit une progression de près de 16%. Au troisième trimestre 2010, le chiffre d'affaires de Pizzorno Environnement s'établit à 54,20 ME, en croissance de 15,4% par rapport à la même période de l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires à l'international pour les neuf premiers mois de l'année représente 19% de l'activité totale 2010 à 28 ME, en croissance de 15% par rapport au 30 septembre 2009.


VALEUR EN BAISSE

* Rue Du Commerce (-0,1%). Le groupe affiche un chiffre d'affaires consolidé de 67,3 Millions d'Euros sur son 2ème trimestre (du 1er avril 2010 au 31 mars 2011), en baisse de 5% par rapport au 2e trimestre 2009/2010. Sur six mois, le chiffre d'affaires groupe est de 132,5 ME, en retrait de 4,7%. Le volume d'affaires, qui intègre l'ensemble du chiffre d'affaires des partenaires de la Galerie, progresse de 4,8% et s'établit à 83,4 ME. Le chiffre d'affaires réalisé par les partenaires marchands de La Galerie progresse de 86% et s'élève à 17,4 ME.

* Canal + (-0,1%). Le groupe a vu son chiffre d'affaires atteindre 436 Millions d'Euros, lors du troisième trimestre, contre 433 ME un an plus tôt. Après neuf mois, l'activité ressort à 1,33 MdE, en hausse de 0,2%. Le portefeuille total des abonnements individuels et collectifs à Canal+ (France Métropolitaine, DOM-TOM et Afrique) atteint 5,3 millions d'abonnements, en croissance de près de 100 000 abonnements par rapport à fin septembre 2009.

 

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201007020091635/la-bourse-de-paris-tente-un-rebond.html

Commenter cet article