La Bourse de Paris retient son souffle

Publié le par actubourse

Le CAC 40 a du mal à se hisser bien haut ce matin.  Le léger recul du prix du baril de pétrole et des données sur l'emploi plutôt rassurantes aux Etats-Unis ont permis aux marchés de se redresser hier outre-Atlantique. La tendance devrait évoluer cet après-midi, avec la publication des chiffres du chômage outre-Atlantique de février, qui seront annoncés à 14h30. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Un indicateur majeur de l'état de l'économie américaine qui a pris le dessus sur les autres indicateurs dans la hiérarchie d'importance des investisseurs...

Côté sociétés, Véolia a publié des résultats encourageants, mais le marché est sévère avec le titre ce matin. Legrand trébuche suite à l'annonce de cession de certains de ses actionnaires. La publication d'Hermès est en revanche saluée.

WALL STREET

Le marché américain s'est offert un beau rebond hier, porté par les chiffres hebdomadaires rassurants de l'emploi américain (à la veille du rapport mensuel du gouvernement) et par un ISM des services solide en février. Les ventes mensuelles des détaillants sont néanmoins ressorties mitigées. Enfin, très observés en ce moment, les cours du pétrole, en baisse hier soir (sous les 102$ à New York), ont participé également au rebond du jour. Le DJIA a repris 1,59% à 12.258 pts, et le Nasdaq a grimpé de 1,84% à 2.798 pts.

ECO ET DEVISES

Cap sur les Etats-Unis aujourd'hui avec le très attendu rapport sur l'emploi de février (consensus 9,1% de taux de chômage, 196.000 créations d'emplois non-agricoles, dont 200.000 dans le secteur privé), puis à 16h00 les commandes industrielles de janvier (consensus +2%).

L'Euro poursuit son ascension, à 1,3984 Dollar ce matin. Le baril de brut, en dépit d'une consolidation, reste très haut perché avec un Brent de Mer du Nord à 114,85$, et un brut léger américain WTI qui se négocie juste sous les 102$. L'once d'or s'affiche à 1.419$.


VALEURS EN HAUSSE

* Hermès International : les revenus 2010 du groupe ont été publiés début février, à 2,4 Milliards d'Euros, en hausse de 25,4% en données publiées par rapport à 2009. A taux de change constants, la progression ressortait à 18,9%, au-delà de l'objectif de 15% qui avait été relevé dernièrement. Les dirigeants avaient alors précisé que la marge opérationnelle de la période s'était améliorée de 3 points environ et que la croissance du résultat avant impôts devrait dépasser légèrement 40%. Ce matin, le groupe de luxe indique que son résultat opérationnel s'est établi à 668,2 ME en 2010 (+44,3%), matérialisant une marge de 27,8%, pour un bénéfice net de 421,7 ME (+46%). Le consensus Bloomberg ressortait à 659 ME en terme de résultat opérationnel, soit une marge de l'ordre de 27,5%, pour un bénéfice net qui était projeté à 424 ME. La trésorerie nette de l'entreprise s'est accrue de 321 ME pour atteint 829 ME en fin d'exercice, grâce à la hausse de la capacité d'autofinancement et au recul du besoin en fonds de roulement. La société a investi 153,8 ME en 2010, notamment dans ses capacités de production et son réseau de distribution. Un dividende de 1,50 Euro par action sera proposé aux actionnaires. Un acompte de 1 Euro a d'ores et déjà été versé en février.

* Areva : le groupe nucléaire a enregistré un résultat net part du groupe annuel de 883 Millions d'euros, en hausse de 60%, pour un chiffre d'affaires consolidé de 9,104 Milliard d'Euros, en progression de 6,7% en données publiées et 5,1% à données constantes. Le résultat opérationnel publié ressort négatif à hauteur de -423 ME contre un bénéfice de 97 ME un an plus tôt. Le carnet de commandes total du groupe s'élève à 44,204 MdsE au 31 décembre 2010, en hausse de 2% par rapport à fin décembre 2009. Le cash-flow opérationnel libre avant impôts passe de -919 ME en 2009 à -1,09 MdE en 2010. Sur la base des anticipations de 5 analystes, le résultat opérationnel était attendu en perte de -229 ME, tandis que le bénéfice net devait avoisiner 1,05 MdE, en intégrant la plus-value T&D. Dans le cadre de sa publication annuelle, Areva indique anticiper pour l'année 2011une croissance significative du carnet de commandes, une progression du chiffre d'affaires et une marge opérationnelle supérieure à 5%. Le groupe anticipe à horizon 2012 un chiffre d'affaires de 12 MdsE pour une marge opérationnelle à deux chiffres et un cash-flow opérationnel libre "significativement positif".

* Crédit Agricole : l'établissement a racheté à KBC sa filiale Centea Belgique pour 527 Millions d'Euros. Centea est une banque d'épargne disposant de 615.000 clients privés/particuliers, indépendants et petites entreprises, par l'intermédiaire de son réseau de 657 points de vente exploités par 608 agents bancaires indépendants partout en Belgique. Le Crédit Agricole, Centea et Fidea (le réseau de courtiers en assurances de KBC) sont convenus que dans une première phase, Fidea continuera à proposer ses produits vie et non-vie, tant par l'intermédiaire des agents Centea que par le réseau du Crédit Agricole. La transaction doit encore recevoir l'aval des autorités de contrôle, et devrait être finalisée au second trimestre de cette année.


...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article