La Bourse de Paris repart en nette baisse

Publié le par actubourse

Après sa chute d'hier de plus de 5%, le CAC40 est incapable de rebondir malgré une tentative en matinée. Sur les marchés, si l'idée de recapitaliser les banques fait son chemin dans les esprits, aidée par la nouvelle déroute enregistrée hier sur les valeurs bancaires, c'est le sujet du passage en récession des économies occidentales qui fait désormais office d'épouvantail auprès des investisseurs... (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Hier soir à Wall Street, ces craintes ont entraîné les indices en baisse de plus de 3%. Cette nuit, les Ministres des Finances et Gouverneurs des banques centrales du G20 ont promis d'"apporter une réponse internationale forte et coordonnée pour traiter les défis renouvelés que rencontre l'économie mondiale, notamment les risques accrus de détérioration liés aux dettes souveraines, à un système financier fragilisé, aux turbulences sur les marchés, à la faible croissance économique et à un niveau de chômage inacceptable" et se sont engagés à assurer que les banques disposeront d'un capital adéquat et auront un accès suffisant aux financements pour faire face aux risques actuels et qu'elles mettent en oeuvre dans leur intégralité et dans les délais convenus l'accord de Bâle III. Ce matin, le président de l'Autorité des marchés financiers (AMF), Jean-Pierre Jouyet, a rassuré tout le monde... En évoquant une "situation, très très préoccupante" sur les marchés et parlant d'un "risque de crise systémique" capable de faire plonger toute la planète en récession.

 

ECO ET DEVISES

L'indice de confiance des affaires dans l'industrie française est ressorti à 99 points en septembre, contre 100 anticipé en moyenne par les économistes interrogés par Bloomberg et 105 précédemment. Le climat global se dégrade largement à 97 points contre 105 en août.

Du côté de la confiance des consommateurs, l'indice retombe à 80 points, contre 83 projeté et 82 pour le mois précédent.

Sur le marché des changes, l'Euro se négocie 1,3515 Dollar. Le baril de brut a reculé hier, et se négocie ce matin 106,30$ pour le Brent de Mer du Nord et 81$ pour le brut léger américain WTI, pour l'échéance de novembre.


VALEURS EN HAUSSE

* Zodiac reprend modestement 1% avec Danone, Ingenico, JC Decaux, PPr et Air France-KLM

* Sanofi : +0,5%. A l'issue de l'examen réalisé dans le cadre de la procédure dite de l'article 20, le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP) de l'Agence Européenne du Médicament (EMA) a confirmé le profil bénéfice-risque positif de Multaq (dronédarone) dans le traitement d'une population redéfinie de patients atteints de fibrillation auriculaire (FA) paroxystique et persistante.

* GDF Suez : stable. La société explique dans un communiqué qu'elle ne peut "que regretter la décision du gouvernement français concernant les tarifs réglementés du gaz naturel car elle n'est conforme ni au contrat de service public signé entre l'Etat et l'entreprise ni aux dispositions législatives et réglementaires concernant l'évolution des tarifs du gaz naturel". Le gel des tarifs représente pour l'entreprise un manque à gagner estimé à environ 290 Millions d'Euros sur le second semestre 2011. GDF SUEZ rappelle que la CRE en charge de vérifier les demandes de l'entreprise avait estimé, dans sa délibération du 9 juin 2011, "impératif qu'un mouvement tarifaire intervienne au 1er octobre 2011, s'il s'avérait nécessaire pour refléter les coûts d'approvisionnement de GDF SUEZ à cette date". GDF SUEZ va saisir les juridictions compétentes pour préserver ses intérêts.

* France Télécom : stable. Les autorités françaises sont satisfaites de la procédure d'attribution des fréquences qui permettront aux opérateurs mobiles de proposer des services de nouvelle génération (4G). Les trois opérateurs actuels, SRF, Bouygues Telecom et Orange, ainsi que le nouvel entrant, Free Mobile, ont chacun obtenu des fréquences. L'opération a rapporté 936 Millions d'Euros, ce qui dépasse le prix de réserve de 700 ME fixé par l'Etat. Dans le détail, Bouygues Telecom est retenue pour une quantité de fréquences de 15 MHz duplex, après une offre à 228 Millions d'Euros, et une souscription à l'engagement d'accueil des MVNO. Free Mobile obtient 20 MHz duplex, avec une offre à 271 ME et une souscription à l'engagement d'accueil des MVNO. Orange (France Telecom) a proposé 287,12 ME pour 20 MHz Duplex et a souscrit l'engagement d'accueil des MVNO. Enfin SFR a fait une offre à 150 ME et a obtenu 15 MHz duplex, sans avoir souscrit l'engagement d'accueil des MVNO.

 

......

 

http://www.lerevenu.com/le-revenu.html

Commenter cet article