La Bourse de Paris plie à l'ouverture

Publié le par actubourse

La tendance est légèrement baissière sur les places européennes dans les tous premiers échanges. A Paris, le CAC 40 cède une dizaine de points à l'ouverture (-0,3%, à 4055 points). Hier soir, Wall Street a terminé sur une note hésitante, tandis que ce matin en Asie, dans un paysage clairsemé (beaucoup de marchés sont clos), aucune tendance forte ne se dessine. L'actualité centrale du jour sera macroéconomique : de nombreuses statistiques sont attendues des deux côtés de l'Atlantique, ainsi que la position de la Banque Centrale Européenne sur les taux, très surveillée alors que les signes d'inflation inquiètent, dans un contexte de remontée du prix des matières premières (le baril de Brent est au plus haut depuis l'automne 2008, à 103,50$).  (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

WALL STREET

Wall Street a clôturé proche de l'équilibre hier soir. Les derniers chiffres de l'emploi américain étaient pourtant plutôt rassurants, tout comme les nouvelles publications trimestrielles d'entreprises. Les opérateurs ont préféré temporiser en ce milieu de semaine alors que la cote américaine a retrouvé ses meilleurs niveaux depuis l'été 2008. Le DJIA avance timidement de 0,02% à 12.042 pts, tandis que le Nasdaq a reculé de 0,04% à 2.750 pts.


ECO ET DEVISES

Grosse séance macroéconomique en vue, avec plusieurs séries d'indicateurs, à commence ce matin en Europe par des indices PMI, comme celui des services en France en Janvier (09h50 : consensus 57,1), et ceux services & composite de la Zone Euro sur la même période (10h00 : consensus 55,2 & 56,3). Les ventes de détail de décembre dans la Zone Euro seront dévoilées à 11h00 (consensus +0,5% m/m ; +0,2% y/y), avant à 13h45 l'annonce de la Banque Centrale Européenne sur les taux (consensus statu quo à 1%), suivie à 14h30 de la conférence de présentation de la décision.

Aux Etats-Unis, on suivra les inscriptions hebdomadaires au chômage (consensus 420.000 demandes nouvelles, 3,95 millions de demandes continues) à 14h30, en même temps que la productivité trimestrielle (consensus +2%). L'ISM des services de janvier est attendu à 16h00 (consensus 57,1), avec les commandes industrielles de décembre (consensus -0,5%).

Sur le marché des changes, l'Euro a reflué juste sous les 1,38 Dollar. Rien n'arrête plus l'or noir, avec un Brent de Mer du Nord au-dessus des 103$, et un brut léger américain WTI à 91,36$ pour les échéances de mars. L'once d'or végète à 1.333$.


VALEURS A SUIVRE

* Hermès International : les revenus annuels ont atteint 2,4 Milliards d'Euros, en hausse de 25,4% en données publiées par rapport à 2009, annonce ce matin le groupe de luxe. A taux de change constants, la progression atteint 18,9%, au-delà de l'objectif de 15% qui avait été relevé dernièrement. Le consensus visait 2,357 Milliards d'Euros (19 analystes, fourchette 2,27 à 2,402 MdsE). Sur le seul 4ème trimestre, les revenus se sont appréciés de 27,9% en données publiées et de 18,4% en comparable à 626,7 ME. La marge opérationnelle de la période s'est améliorée de 3 points environ, selon le management, contre un objectif de hausse de "1 à 2 points" (initialement, Hermès envisageait une progression d'1 point). La croissance du résultat avant impôts devrait dépasser légèrement 40%. Hermès propose un acompte sur dividende de 1 Euro par action, qui sera détaché le 7 février et payé le 10 février prochain. "La stratégie à long terme, basée sur la maîtrise des savoir-faire et le contrôle du réseau de distribution, sera poursuivie", explique la direction, qui poursuivra donc ses investissements dans le développement du réseau de distribution, avec l'ouverture de dix succursales. 2011 sera l'année de l'"artisan contemporain", ce qui permettra à la marque d'insister sur ses savoir-faire artisanaux "qui constituent à la fois le socle sur lequel la maison a bâti son succès et son avenir".

* Sanofi-aventis : dernière rumeur en date, en provenance du 'Figaro', le laboratoire français et Genzyme se seraient mis d'accord sur un rachat à 72 ou 73 Dollars par action, plus un complément de prix de 2 à 5 Dollars. La transaction, valorisée 19,8 à 20,9 Milliards de Dollars, pourrait être scellée en début de semaine prochaine.

* Bonduelle : le premier semestre 2010/2011 (juillet / décembre) s'achève sur un chiffre d'affaires de 884,6 Millions d'Euros, en croissance de 16,4% en glissement annuel en données publiées, et de 1,6% à périmètre et change constants. Sur le seul second trimestre fiscal, la hausse atteint 17% à 464,8 ME, et 1,2% en données comparables. Oddo anticipait 452,7 ME sur le second trimestre, tandis que Gilbert Dupont visait 456 ME et CM-CIC Securities 442,5 ME. La direction évoque un "contexte économique toujours incertain" mais souligne la pertinence de ses choix, qui ont permis une croissance du chiffre d'affaires et des volumes au 1er semestre fiscal. "Le 2ème semestre sera particulièrement marqué, en termes de chiffre d'affaires et de rentabilité, par les baisses de prix sur les marchés de marque de distributeurs en Europe et en Amérique du Nord", prévient Bonduelle, qui estime cependant que le redressement constaté de la consommation dans plusieurs pays d'Europe lui permet de confirmer ses objectifs de chiffre d'affaires et de rentabilité pour l'exercice, soit 70 à 75 ME de résultat opérationnel, et une progression du chiffre d'affaires "limitée à l'intégration en année pleine de France Champignon". Les résultats semestriels seront dévoilés le 10 mars.

* Air France KLM : la compagnie a augmenté hier sa surcharge carburant, selon une porte-parole de la compagnie citée par l'AFP. Les clients paieront 2 Euros de plus par trajet sur le court-courrier (qui ne faisait plus l'objet de surcharge) et sur le moyen-courrier, et 10 Euros sur le long-courrier. Le prix du baril de Brent a passé les 103$ cette nuit, au plus haut depuis l'automne 2008. Lors de la précédente poussée des prix du brut en 2007/2008, les compagnies communiquaient largement sur ces "surcharges". Ce n'est plus le cas et les augmentations se font désormais avec une plus grande discrétion. Hier, l'association internationale des transporteurs aériens (IATA) avait pointé du doigt le risque pétrolier, en marge d'un bilan 2010 plutôt flatteur pour le secteur. L'organisation rappelait que le kérosène représente 27% des coûts opérationnels d'une compagnie en temps normal. Avec la flambée des cours, les profits du secteur pourraient être mis sous pression à défaut d'une stratégie de couverture adéquate.

* NRJ Group : la société affiche un chiffre d'affaires de 106,7 Millions d'Euros sur les trois derniers mois de 2010, en hausse de 7,5% par rapport à la même période de 2009. Il porte l'activité annuelle à 343,6 ME, en progression de 4,1%, soit un niveau supérieur au consensus moyen de Bloomberg (8 analystes) qui ressortait à 339,5 ME (fourchette 338 à 342 ME).

lire la suite

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201101270091635/la-bourse-de-paris-plie-a-louverture.html

 

Commenter cet article