La Bourse de Paris ouvre en hausse

Publié le par actubourse

L'optimisme des marchés financiers ne se dément pas ce matin. Hier, les places du Vieux Continent avaient rebondi et gommé leur contraction de lundi. Aux Etats-Unis, les indices ont enchaîné une troisième séance consécutive dans le vert hier soir, comme l'Asie dans sa majorité ce matin, qui a bénéficié de statistiques meilleures que prévu en Chine, où les prix à la consommation ont augmenté de 5,3% en avril sur un an, un peu moins vite que le mois précédent (+5,4%). Côté entreprises, Hermès International, Arcelormittal et Dexia ont notamment publié ce matin, ainsi que des grandes valeurs européennes comme E.ON et Carlsberg. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

WALL STREET

Le marché américain a poursuivi son ascension mardi, toujours bien orienté avec les fusions et acquisitions et surtout la très médiatisée opération Microsoft / Skype. Les espoirs d'apaisement de la situation en Grèce semblaient aussi entretenir la hausse des places boursières, y compris de la cote américaine. Le DJIA avançait de 0,60% à 12.760 pts, tandis que le Nasdaq prenait 1,01% à 2.872 pts.

ECO ET DEVISES

Le programme du jour débutera à 8h45 avec la balance des paiements française pour mars. Aux Etats-Unis, la balance commerciale de mars est attendue à -47 Mds$. Elle sera suivie à 16h30 par le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers et à 20h00 par les chiffres du budget pour avril (consensus -41 Mds$)

Sur le marché des changes, l'Euro est remonté non loin des 1,44 Dollar. Le pétrole pour livraison juin a pris le même chemin, à 117,30$ pour le Brent et à 103,74$ pour le WTI (échéance juin). L'once d'or est a grappillé du terrain à 1.523$.


VALEURS A SUIVRE

* Hermès International : le groupe de luxe a réalisé un chiffre d'affaires de 637,1 Millions d'Euros au cours du 1er trimestre 2011, en croissance de 25,5% en données publiées et de 20,7% à change constant. Il s'agit d'une belle performance puisque la moyenne des attentes de 8 analystes compilée par nos soins ressortait à 594,7 ME (fourchette 583 à 604,1 ME). Hermès juge qu'il est compliqué de faire des prévisions sur l'année, "en raison des incertitudes liées à l'environnement géopolitique et économique et plus particulièrement à l'évolution du marché japonais", mais confirme cependant l'objectif annuel de progression du chiffre d'affaires consolidé à taux de changes constants dans la fourchette 8 à 10%. "La stratégie à long terme, basée sur la maîtrise des savoir-faire et le contrôle du réseau de distribution, restera d'actualité. En 2011, Hermès poursuivra ses investissements dans le développement de son réseau de distribution avec notamment l'ouverture de dix succursales", ajoute la maison de luxe.

* ArcelorMittal : l'aciériste a fait le point sur ses perspectives pour le deuxième trimestre déjà entamé : le groupe s'attend à des expéditions d'acier en croissance sur la période, conformément à la hausse du taux d'utilisation des capacités (environ 80% par rapport à 75% au T1 2011) sous l'effet de la poursuite de l'amélioration de la demande sous-jacente et des facteurs saisonniers. ArcelorMittal fait une prévision d'EBITDA compris entre 3 et 3,5 Mds$ et des prévisions d'augmentation des besoins en fonds de roulement sous l'effet de la hausse de l'activité et des prix, entraînant une augmentation supplémentaire de la dette nette au second trimestre 2011. Le résultat net de la société pour le trimestre clos au 31 mars s'est établi à 1,1 Md$, soit 0,69 $ par action, comparé à une perte nette de 0,8 Md$, soit une perte de 0,51 $ par action, pour le trimestre clos au 31 décembre 2010 et à un résultat net de 0,6 Md$, soit 0,42 $ par action, pour le trimestre clos au 31 mars 2010. Le consensus Bloomberg anticipait un bénéfice net de 744 Millions de dollars pour des ventes de 22,629 Mds$. L'EBITDA atteint 2,6 Mds$, au-dessus de la fourchette de prévision du groupe qui était de 2 à 2,5 Mds$.

* Dexia : la banque franco-belge a enregistré une forte baisse de -23,6% de son produit net bancaire au 1er trimestre 2011, à 1,127 Milliard d'Euros, pour un résultat brut d'exploitation réduit de -53,8% à 280 ME. Le bénéfice net a pris le même chemin, en retrait de -68,1% à 69 ME. Les analystes interrogés par Bloomberg espéraient en moyenne un bénéfice net de 88,5 ME. Le rendement des fonds propres a décliné de 4,6% à 1,4%. Le ratio prudentiel Tier 1 ressort cependant à 13,4% et le ratio "core Tier 1" à 12,3%. "Les deux tendances divergentes déjà observées fin 2010 se confirment en 2011. La Core Division affiche un résultat avant impôts plus de deux fois supérieur à celui du 1er trimestre 2010, porté par la bonne performance des métiers commerciaux. À l'inverse, le rythme accéléré de la transformation, en avance sur les objectifs, pèse sur le résultat de la Legacy Division", commente le management. De fait, le coeur de métier poursuit sa progression tandis que les autres actifs pèsent lourdement : le net recul des revenus de la Legacy Division s'explique essentiellement par l'absence de plus-value de cession (contrairement au 1er trimestre 2010), par une baisse des revenus sur les titrisations synthétiques et l'ajustement de la valeur de crédit liée à l'activité d'intermédiation de CDS. Des pertes sur ventes d'actifs et une perte de marge d'intérêt sur les actifs cédés et amortis grèvent un peu plus la branche.

 

Lire la suite ..

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/la-bourse-de-paris-ouvre-en-hausse.html

Commenter cet article