La Bourse de Paris ouvre en baisse

Publié le par actubourse

logo

 

Après une séance presque pour rien hier (+0,04%), le CAC 40 est en repli dans les premiers échanges. L'actualité du jour est marquée par la poursuite des publications trimestrielles d'entreprises, avec en France Air Liquide ou Arcelormittal ce matin pour ne citer que le CAC 40, et d'autres acteurs européens à l'image des suisses UBS et Schindler ou de l'allemand Merck KGaA. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Aux Etats-Unis, on attend une grosse vague d'annonces, dont celles de Bristol-Myers Squibb, DuPont, Ford, Johnson Controls, Kimberly-Clark, Novellus ou Valero. Sur le front macroéconomique, la PIB britannique du 3ème trimestre sera scruté avec attention à 10h30, dans la mesure où il s'agira du premier indicateur d'une économie occidentale sur la période.

WALL STREET

Wall Street a démarré la semaine en légère hausse, bien orienté après l'engagement des grands financiers du G20 d'éviter les dévaluations compétitives de devises et d'oeuvrer à un meilleur équilibre du commerce mondial. Sur le front économique, aux États-Unis, les chiffres des reventes de logements pour septembre 2010 ressortaient supérieurs aux attentes. Par ailleurs, les publications trimestrielles des entreprises cotées à Wall Street se poursuivaient sans mauvaises surprises. Le DJIA gagnait 0,28% à 11.164 pts, alors que le Nasdaq prenait 0,46% à 2.491 pts. Après la clôture, plusieurs entreprises, dont Texas Instruments, ont dévoilé leurs résultats.

ECO ET DEVISES

Un gros programme en perspective ce jour sur le front macroéconomique, avec dès 8h45 en France l'indice de confiance des consommateurs d'octobre (consensus -37), avant ce soir les chiffres du chômage de septembre (18h00). Entretemps au Royaume-Uni, on aura pris connaissance du PIB du 3ème trimestre (10h30 : Consensus +0,4% q/q ; +2,4% y/y).

Aux Etats-Unis, l'indice S&P / Case-Shiller des prix immobiliers est pour 15h00 (consensus -0,2% sur 20 villes ; +2,1% en glissement annuel pour le composite), suivi à 16h00 de trois indicateurs, l'indice FHFA des prix immobiliers en août (consensus -0,2%), l'indice de confiance des consommateurs d'octobre (consensus 49,9) et l'indice de confiance des investisseurs de State Street.

Sur le marché des changes, l'Euro est repassé sous les 1,40 Dollar. Le baril de brut a légèrement consolidé, à 83,35$ pour le Brent Crude, et 82,14$ pour le WTI Crude (échéances décembre). L'once d'or se négocie en hausse modérée à 1.340$.

VALEURS A SUIVRE

* Air Liquide : le troisième trimestre 2010 d'Air Liquide s'est soldé par un chiffre d'affaires de 3,429 Milliards d'Euros, en croissance de 15,1% en données publiées et de 6,2% en comparable, dont 3,04 MdsE dans la branche Gaz et Services, qui a généré 11% de croissance comparable. Le consensus des analystes interrogés par Bloomberg misait en moyenne sur 3,367 Milliards d'Euros de chiffre d'affaires, dans une fourchette resserrée puisque l'activité du groupe relativement aisée à anticiper (de 3,31 à 3,46 MdsE). La direction estime que les chiffres annoncés confirment la reprise des volumes de gaz consommés par les clients "qui retrouvent globalement leurs niveaux d'avant crise". Le président Benoît Potier estime en outre que le trimestre écoulé "reflète aussi la reprise du cycle d'investissement, comme en témoigne le nombre important de signatures de nouveaux contrats". A court terme, "le niveau d'activité dans nos principaux marchés reste solide et le groupe poursuit la mise en oeuvre de ses programmes d'efficacité et de gestion de la trésorerie, une des composantes clefs de son programme d'entreprise ALMA", précise le dirigeant, qui confirme l'objectif d'une nouvelle croissance du résultat net en 2010. Le spécialiste des gaz industriels est également confiant à plus longue échéance, puisqu'il précise qu'à fin septembre 2010, les décisions d'investissements correspondant à de nouveaux projets "sont supérieures à celles de l'ensemble de l'année 2009, preuve de la confiance de nos clients dans les projets à long terme". Air Liquide signale par ailleurs avoir d'ores et déjà atteint, au 30 septembre, le seuil minimum d'objectifs fixé pour les gains d'efficacité sur l'année entière (i.e. déjà 198 ME réalisés). En outre, la dette nette est "en réduction significative" par rapport au 30 juin dernier, précise l'entreprise, sans la quantifier.

* ArcelorMittal : l'aciériste a enregistré un résultat net de 1,35 Milliard de Dollars pour le trimestre clos au 30 septembre 2010, soit 0,89$ par action, comparé à un résultat net de 1,7 Md$, soit 1,13 $ par action, pour le trimestre clos au 30 juin 2010 et à un résultat net de 0,9 Md$, soit 0,60 $ par action, pour le trimestre clos au 30 septembre 2009. Le bénéfice ressort largement supérieur aux attentes du consensus Bloomberg qui misait sur 701,7 M$. Il est même au-delà de l'estimation la plus haute (fourchette 324 M$ à 1,2 Md$). L'EBITDA a atteint 2,27 Md$, contre 3 Md$ au T2 et 1,61 Md$ un an plus tôt. Un résultat conforme aux attentes puisque durant la journée investisseurs tenue mi-septembre, l'aciériste avait indiqué viser un EBITDA compris dans la fourchette 2,1 à 2,5 Milliards de Dollars au 3ème trimestre. Le consensus Bloomberg tablait précisément sur le milieu de la fourchette, soit 2,27 Mds$. Le chiffre d'affaires est pour sa part meilleur que prévu avec un recul limité à 3% à 21 Mds$, la moyenne des prévisions des analystes ressortant à 20,48 Mds$ (fourchette 19 Mds$ à 22,33 Mds$). Le groupe prévoit un EBITDA d'environ 1,5-1,9 Milliard de Dollars pour le compte du quatrième trimestre. Il est attendu une légère amélioration des expéditions. Les prix de vente moyens et l'EBITDA/tonne devraient baisser, tandis que les taux d'utilisation des capacités devraient rester stables. Les coûts opérationnels devraient afficher une hausse par rapport au troisième trimestre 2010, sous l'effet de la hausse des prix des matières premières. Une déception par rapport aux attentes.

 

lire la suite

...

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201007020091635/la-bourse-de-paris-ouvre-en-baisse.html

Commenter cet article