La Bourse de Paris ouvre dans le rouge

Publié le par actubourse

Dernière mise à jour : le 24/09/2012 à 10:05

Le CAC 40 en continuLe CAC 40 évolue en légère baisse. Les investisseurs espèrent que l'Espagne demandera l'aide de l'Union européenne d'ici la fin de la semaine.

Le baril de pétrole Brent continue d'évoluer autour des 110 dollars.

Cette première séance de la semaine débute par une sévère baisse de 0,75%, l'indice CAC40 revenant sur les 3.500 points. Les investisseurs attendent le plan espagnol destiné à restaurer les capacités financières du pays. L'hebdomadaire allemand, 'Der Spiegel', a affirmé dimanche que la capacité de prêts du MES serait portée à 2.000 MdsE, contre 500 MdsE initialement prévus. L'Espagne devrait formuler une demande d'aide d'ici la fin de semaine, le MES se prépare donc à jouer son rôle de préteur aux Etats européens en difficulté. Les investisseurs attendent de connaitre les détails de l'opération pour être complètement rassurés...

 

WALL STREET

Wall Street a terminé une nouvelle fois sans direction claire dans une actualité calme vendredi. Apple a touché un nouveau sommet en séance. Oracle a de son coté délivré des trimestriels sans grand relief, mais le titre a bien résisté. KB Home et Darden Restaurants ont également publié leurs derniers résultats financiers. En Europe, l'attention est concentrée, comme souvent ces derniers mois, sur le dossier espagnol, en pleine période de réformes. Le DJIA recule finalement de 0,12% à 13.580 pts, alors que le Nasdaq gagne 0,13% à 3.180 pts. Le S&P500 cède de son coté 0,01% à 1.460 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, place à 10h00 à l'IFO allemand de septembre (consensus 102,5). Aux Etats-Unis, l'indice manufacturier de la Fed de Dallas pour septembre sera dévoilé à 16h30 (consensus -1,4).

Sur le marché des changes, il faut 1,2653 Dollar pour 1 Euro. Le baril de Brent se négocie 110,66$ et son homologue WTI à 92,16$ (échéance novembre). L'once d'or s'affiche à 1.761$ (-0,65%).

VALEURS EN HAUSSE

* GDF Suez (+0,10% à 19,52 Euros) : le groupe s'est financé en francs suisses, en plaçant un emprunt obligataire de 450 millions de francs (environ 370 millions d'euros) en deux tranches, l'une de 275 millions de francs à 8 ans portant un coupon de 1,125% et l'autre de 175 millions de francs à 12 ans portant un coupon de 1,625%. "En se finançant directement sur le marché en francs suisses, et après conversion en euros, le groupe a obtenu des conditions nettement plus avantageuses que s'il avait emprunté directement sur les marchés en euros", explique-t-il. "Cet emprunt, converti en euros à taux variable à un coût moyen de 1,16%, traduit la stratégie poursuivie par le groupe en matière d'optimisation de ses charges financières", se félicite l'énergéticien.


VALEURS EN BAISSE

* CGGVeritas (-6% à 24,26 Euros) : le groupe a signé avec Fugro l'acquisition de la division Géoscience du néerlandais, à l'exception de sa bibliothèque multi-clients et de l'activité Nodes, pour 1,2 milliard d'euros bruts. "Avec cette opération stratégique, CGGVeritas devient un groupe totalement intégré dans le domaine des Géosciences, se positionnant en leader du segment haut de gamme des marchés croissants de la Géologie, de la Géophysique et des Réservoirs. Cette transaction va également permettre de renforcer et diversifier ses activités existantes d'équipements et d'acquisition de données, grâce notamment à l'acquisition de quatre navires haute capacité 3D", explique le management de l'entreprise. L'accord va au-delà de la simple acquisition puisque plusieurs partenariats stratégiques ont été scellés, avec en premier lieu la mise en place d'une co-entreprise "Seabed", un leader mondial dédié au marché en forte croissance de l'acquisition de données sismiques en fond de mer, détenue à 60% par Fugro après paiement de 225 millions d'euros à CGGVeritas. En second lieu, les partenaires ont signé un accord de coopération commerciale aux termes duquel CGGVeritas commercialisera la bibliothèque multi-clients existante de Fugro, qui en demeure propriétaire. Enfin, un partenariat technologique et commercial complète le tout, aux termes duquel CGGVeritas et Fugro se reconnaissent mutuellement le statut de fournisseur de référence. La réalisation définitive de la transaction est soumise à l'approbation des autorités de la concurrence, à la consultation des instances représentatives du personnel ainsi qu'à des conditions suspensives usuelles. La réalisation effective de la transaction est visée pour avant la fin de l'année. De nombreux collaborateurs hautement qualifiés à travers le monde sont concernés par cet accord. Environ 2.500 employés de la division Géoscience de Fugro rejoindront CGGVeritas et environ 230 employés de CGGVeritas rejoindront la co-entreprise Seabed.

 

 

....

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/la-bourse-de-paris-ouvre-dans-le-rouge.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article