La Bourse de Paris encore en baisse

Publié le par actubourse

Le CAC 40 recule encore ce mercredi, en baisse de 0,7%, à 3.763 pts dans une ambiance toujours prudente sur fond de publications des comptes semestriels et toujours dans l'attente d'un règlement au problème budgétaire américain, qui continue d'alimenter la chronique alors que la date-butoir du 2 août approche à grands pas... Les investisseurs ne veulent pas croire que démocrates et républicains ne parviendront pas à un compromis d'ici là, (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

On commence pourtant à s'alarmer des conséquences de cette discorde, qui pourrait aboutir à un accord bancal de nature à pousser les agences de notation à sortir des Etats-Unis de la catégorie "AAA", quelle que soit l'issue des négociations. Un tel mouvement serait évidemment très mal perçu des marchés !

Wall Street a d'ailleurs encore reculé hier soir, avec l'incertitude pesante à propos du relèvement de ce plafond de la dette des Etats-Unis. La joute politique continue d'inciter à la prudence sur la place boursière américaine. Le DJIA a rendu 0,73% en clôture à 12.501 pts, alors que le Nasdaq perdait 0,1% à 2.840 pts.

 

ECO ET DEVISES

En Europe ce matin, place à la masse monétaire M3 de juin à 10h00 (consensus +2,4%), ainsi qu'à l'indice des prix à la consommation de juillet en Allemagne (consensus +0,3% m/m ; +2,3% y/y). Les chiffres du chômage de juin en France seront pour leur part connus à 18h00.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables de juin sont pour 14h30 (consensus +0,3% / +0,5% hors transport), avant le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers (16h30) et la publication du "Livre Beige" de la Fed.

Sur le marché des changes, l'Euro remonte à 1,4517 Dollar. Le baril de brut est ferme à 118,15$ pour le Brent de Mer du Nord et en léger repli à 99,15$ pour le brut léger américain WTI (échéances septembre). L'once d'or évolue sur des records à 1.621$.


VALEURS EN HAUSSE

* Atos : +4%. La SSII a réalisé un chiffre d'affaires semestriel de 2,476 Milliards d'Euros, en baisse de -0,7% en glissement annuel, pour une marge opérationnelle de 166,2 ME, en croissance de 10,7%, qui matérialise une marge de 6,7%. Le consensus fourni par un analyste de la place tablait sur une marge opérationnelle de 6,6% (soit environ 163,7 ME) pour un chiffre d'affaires de 2,481 MdsE. Côté commandes, les entrées ont totalisé 2,497 MdsE sur le semestre, soit un ratio légèrement supérieur à 100% par rapport aux facturations (comme cela était le cas au 1er trimestre). Les activités cycliques ont atteint 103% et les métiers récurrents 99%. Le carnet de commandes à fin juin ressortait à 7,5 MdsE, soit une année de revenus, stable par rapport à la fin 2010. Le montant des propositions commerciales en cours est à 2,7 MdsE, proche de celui du début d'année. Atos vise cette année, en intégrant SIS sur 6 mois, un taux de marge opérationnelle relevé à 6,2%. L'objectif de 6,8 à 6,9 MdsE de revenus annuels sera amputé de 50 ME environ du fait d'un transfert post-1er juillet de certaines entités, dont la Chine, la Turquie et la Russie, qui ne contribueront qu'au 4ème trimestre. "Ainsi, en considérant le milieu de fourchette, le groupe cible un chiffre d'affaires en 2011 de l'ordre de 6,8 MdsE", conclut-il. Il vise également un flux de trésorerie disponible en hausse de 20% à 170 ME environ.

* Arcelormittal : +2%. Le groupe a enregistré 25,126 Milliards de Dollars de revenus au second trimestre 2011, en croissance de 24,6% en glissement annuel, pour une production de 13,1 millions de tonnes (+2,3%). L'EBITDA de la période, à 3,413 Mds$, s'apprécie de 21,5%, pour un bénéfice net de 1,53 Md$, contre 1,7 Md$ précédemment. Les 18 analystes interrogés par la société indépendante Vuma attendaient en moyenne 3,314 Milliards de Dollars d'EBITDA (fourchette 3,112 à 3,414 Mds$). L'aciériste vise pour le trimestre en cours 2,4 à 2,8 Mds$ d'EBITDA, pour des besoins en fonds de roulement et une dette nette qui devraient rester stables. Le consensus des anticipations de 14 analystes ressortait à 2,603 Mds$ (fourchette 2,323 à 2,876 Mds$).

* LVMH : +1%. Le groupe a réalisé au 1er semestre 2011 des ventes de 10,3 Milliards d'Euros, en hausse de 13%. La croissance organique des ventes s'établit à 15%. Le résultat opérationnel courant s'élève à 2,223 MdsE, en hausse de 22% par rapport à la même période de 2010 déjà en forte progression. Le résultat net part du groupe atteint 1,31 MdE, en hausse de 25%.Côté perspectives, le groupe indique que dans un marché mondial en forte croissance, mais un environnement monétaire incertain, LVMH poursuivra ses gains de parts de marché grâce aux nombreux lancements de produits prévus d'ici la fin de l'année, à son expansion géographique dans les marchés porteurs et à sa rigueur de gestion.

* STMicro : remonte de 1% après sa chute d'hier avec Faurecia et Bic

* Vinci : +1%. Au 1er semestre 2011, le chiffre d'affaires consolidé s'est élevé à 17,3 Milliards d'Euros, en progression de 17,3% par rapport au 1er semestre 2010. La moyenne des attentes de 8 analystes compilée par nos soins ressortait à 16,94 Milliards d'Euros (fourchette de 16,74 à 17,4 MdsE). Cette évolution résulte d'une croissance robuste de l'activité à structure comparable (+8,6%), à laquelle s'ajoute l'impact positif (+8,6%) des acquisitions réalisées en 2010 : Cegelec et Faceo dans le Pôle Energies et Tarmac chez Eurovia. Le carnet de commandes au 30 juin 2011 atteint le niveau historique de 30 MdsE, en hausse de 16% depuis le début de l'année et 12% sur 12 mois. Il inclut le contrat de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique entre Tours et Bordeaux (LGV SEA), signé avec RFF le 16 juin dernier, pour un montant total -pour la part à réaliser par les entreprises du Groupe- de près de 4,2 MdsE. Le management de Vinci considère que son estimation de croissance de plus de 5% de l'activité pour l'ensemble de l'année annoncée en mars dernier à l'occasion de la publication des résultats annuels, "est confortée par la bonne performance réalisée au 1er semestre 2011".

* M6 : le groupe affiche au 1er semestre 2011 un chiffre d'affaires stable (hors football club de Bordeaux) de 719,7 ME. M6 a enregistré une croissance de 6,2% de son chiffre d'affaires publicitaire à 433 ME, dont 4,2% au 2ème trimestre, en raison d'un effet de base jugé défavorable (+14,7% au 2ème trimestre 2010). Les revenus non publicitaires reculent en revanche de 9% à 253,4 ME et la baisse des recettes du football club de Bordeaux s'élève à 40% (33,2 ME sur le semestre). Le résultat opérationnel courant (EBITA) consolidé s'élève à 146,9 ME, en croissance de 10,9%, et la marge opérationnelle courante consolidée atteint ainsi 20,4% contre 17,9% au 30 juin 2010, en progression de +2.5 points. Le résultat net s'élève à 91,5 ME, en croissance de 8,4%. La marge nette atteint 12,7% au 30 juin 2011 contre 11,4% au 30 juin 2010.


VALEURS EN BAISSE

* Peugeot : -6%. Le groupe a enregistré une hausse de 9,7% de ses revenus semestriels, à 31,1 Milliards d'Euros, pour un résultat opérationnel courant de 1,157 MdE, soit 3,7% de marge. Hors impact du Japon évalué à 147 ME, le résultat opérationnel courant aurait atteint 1,304 MdE, soit 4,1% des ventes. Le bénéfice net part du groupe progresse à 806 ME (+18,5%). Le consensus des analystes anticipait 30,5 MdsE de revenus et 1,18 MdE de résultat opérationnel courant. Le constructeur s'attend à une stabilité du marché automobile en Europe, à une croissance de l'ordre de 7% en Chine, de 6% en Amérique Latine et de 30% en Russie pour l'année en cours. PSA "confirme la perspective d'un résultat opérationnel courant 2011 supérieur à 2010", tandis que le free cash flow "devrait être proche de l'équilibre". Faurecia, Gefco et Banque PSA Finance verront leurs résultats opérationnels courants progresser. Dans la division automobile, "l'environnement au second semestre devrait se dégrader de 300 ME additionnels par rapport aux estimations précédentes, en raison de l'impact de la catastrophe du Japon et de la hausse du prix des matières premières", explique le constructeur, qui signale que cette dégradation "ne devrait être que partiellement compensée par la contribution du plan de performance".

 

 

....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/la-bourse-de-paris-encore-en-baisse.html

Commenter cet article