La Bourse de Paris de retour à 3900 points

Publié le par actubourse

logo actubourse-copie-1

 

La forte chute du marché japonais ce matin (-6%) n'est, pour l'instant, pas suivie sur les marchés européens, qui sont, malgré tout, en léger repli. A ce stade, une première évaluation du coût du tremblement de terre, fait état du chiffre de 35 milliards de dollars, bien inférieur à celui engendré par le tremblement de terre de Kobe en 1995. Reste le risque de contamination nucléaire qui a beaucoup fait parler ce week-end. La remise en cause de la sécurité de cette industrie provoque la chute d'Areva ce matin à la Bourse de Paris. (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

WALL STREET

Après un début de séance en territoire négatif, plombé notamment par le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon, le marché américain s'est repris dans l'après-midi, soutenu par la baisse des prix du pétrole (101$ pour le WTI), la progression des ventes de détails aux Etats-Unis et les premiers retours de la réunion à Bruxelles des chefs d'Etat et de gouvernement de la Zone Euro. Les investisseurs sont cependant restés méfiants face à la situation tendue au Moyen-Orient, les dernières nouvelles concernant l'inflation chinoise et la chute de l'indice du sentiment des consommateurs américains en mars. Le DJIA a regagné 0,50% à 12.044 pts, et le Nasdaq a repris 0,54% à 2.715 pts.

ECO ET DEVISES

Un seul indicateur en ce début de semaine avec les chiffres de la production industrielle en Zone Euro sur janvier à 11h00 (consensus +0,4% m/m ; +6,4% y/y).

Sur le marché des changes, l'Euro est monté à 1,3924 Dollar ce matin. Le baril de brut a consolidé, à 111,88$ pour un Brent de Mer du Nord, et à 99,53$ pour le brut léger américain WTI. L'once d'or a remonte à 1,422$.


VALEURS EN HAUSSE

* Altran (+2,65% à 4,36 Euros) : le groupe a nettement amélioré son résultat opérationnel courant en 2010, en le portant à 69,1 ME contre 31 ME en 2009. La marge opérationnelle courante ressort ainsi à 4,8%, contre 2,2% un an avant, avec une nette embellie au second semestre puisque la marge y a atteint 7,1%. En données brutes, le résultat opérationnel ressort à 17,6 ME contre -72,1 ME, encore sous le coup de -30,2 ME d'écarts d'acquisitions (concernant Altran Control Solutions et Arthur D.Little) et de 21,4 ME de charges non-récurrentes. Le résultat net part du groupe est en pertes de -26 ME après -74,7 ME en 2009, notamment à cause d'un accroissement des frais financiers à 24,4 ME (à cause de la première intégration de l'obligation convertible 2015). Le consensus s'établissait à 56 ME en terme de résultat opérationnel courant, soit une marge annuelle de 3,9%. Les analystes misaient en moyenne sur une perte nette voisine de -9,9 ME. La société mise sur une poursuite de la croissance "à un niveau élevé" en France cette année, tandis que l'international devrait connaître une accélération "dans la plupart des régions". Altran a également prévu de poursuivre sa politique d'acquisition et espère réaliser une ou plusieurs opérations de taille comparable à celles intervenues dernièrement (Xype et Ingeam). 2011 connaîtra une poursuite de l'amélioration de la marge opérationnelle courante.


VALEURS EN BAISSE

 

....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/la-bourse-de-paris-de-retour-a-3900-points.html

Commenter cet article