L'EUR/USD remonte à l'heure du G20 de Séoul

Publié le par actubourse

Écrit par Christopher Dembik - Forex.fr   
Jeudi, 11 Novembre 2010 07:24
G20_2- L'attention se porte chaque jour de plus en plus sur la dette irlandaise

- Les actions américaines ont fini en hausse très légère hier

- L'EUR/USD a repris du terrain à l'occasion du G20

Mauvaise nouvelle pour la zone euro avec une accentuation de la crise de la dette irlandaise qui s'est traduite hier par un bon des obligations à dix ans de l'Irlande à 8.7%. Dans la foulée, les obligations espagnoles, grecques et portugaises ont aussi augmenté.

Jusqu'à présent, les marchés actions n'ont pas été touchés par la crise de la dette. Les bons résultats publiés hier par Macy's et Polo Ralph Lauren ont permis au S&P500 de finir en hausse de 0.4%.

Sur le marché FX, l'EUR/USD a repris du terrain après avoir descendu en-dessous de 1.37 en raison de la crise de la dette. Désormais, l'EUR/USD s'échange vers 1.38. La hausse des prix des matières premières et un accroissement de l'appétit au risque sont pour beaucoup dans le retour de l'euro. Au cours des deux derniers jours, le yuan chinois s'est significativement renforcé, certainement pour contrer d'éventuelles critiques lors du sommet du G20. Sur le marché des matières premières, les prix du baril de pétrole ont atteint leur plus haut niveau depuis 2008, à 88 dollars US le baril. La forte demande de matières premières de la Chine et l'Easing Quantitative II de la Fed sont pour beaucoup dans cette hausse.

Le Forex encore épargné par la crise de la dette

Peu d'indicateurs économiques majeurs aujourd'hui. Le sommet du G20 d'aujourd'hui doit se conclure sur un diner de travail sans grande importance, sachant que les différents sujets prévus à l'ordre du jour seront évoqués demain lors de sessions de travail. Entre-temps, la crise de la dette irlandaise occupera encore les investisseurs, sachant qu'ils redoutent une contagion au sud de l'Europe. Pour l'instant, seule la paire EUR/USD a été affectée par les déboires de l'Irlande mais une propagation à tout le marché des changes n'est pas exclue. Les commentaires des dirigeants européens seront surveillés de près.

Dans la perspective où seule l'euro reste pénalisé par la crise de la dette, les devises jugées à risque, comme la livre sterling ou les couronnes suédoise et danoise pourraient afficher de bonnes performances aujourd'hui face à l'EUR. Nous considérons en tout cas l'actuelle chute de l'EUR/USD comme un bon moyen d'acheter des euros, sachant que nous estimons que l'EUR va finir par remonter à la faveur de l'Easing Quantitative II de la banque centrale américaine.

lire la suite
...

Commenter cet article