Fin du rebondt à la Bourse de Paris

Publié le par actubourse

Le CAC 40 a ouvert en baisse de 0,95% environ, à 3040 points, ce qui est de mauvais augure pour la passe de cinq symbolique à laquelle se préparaient les marchés : depuis lundi, se sont en effet enchaînées quatre séances consécutives de progression, une première depuis le milieu du mois de mars dernier.... (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Ces dernières semaines, on entendait beaucoup l'agence Moody's, qui a procédé à de nombreux ajustements de notations en Europe, notamment dans le secteur bancaire. Depuis hier soir, c'est plutôt son homologue Fitch qui fait l'actualité, avec la dégradation de trois crans de la notation souveraine espagnole, à "BBB", une estimation de l'ampleur des pertes du secteur financier ibérique et une nouvelle menace sur la notation des Etats-Unis, "le seul pays AAA qui n'a pas un plan de réduction du déficit budgétaire crédible". En parallèle, Ben Bernanke, le président de la banque centrale américaine, n'a pas eu son punch habituel hier lors d'une intervention publique : il a de nouveau évoqué les risques pesant sur l'économie mais ne s'est pas montré suffisamment ouvert à un 3ème plan de soutien, du moins par rapport aux attentes de la place. La fin de séance s'est donc terminée sur une note mitigée outre-Atlantique hier, tandis que les indices asiatiques sont encore plus franchement enclins à la consolidation, avec une baisse de près de 2% à Tokyo et de 1% environ à Sydney, malgré un assouplissement monétaire surprise de la banque centrale chinoise en soirée. Le baril de pétrole et l'or ont replongé après leur gros rebond de milieu de semaine.


 

WALL STREET

 

Au lendemain d'un puissant rebond, Wall Street a finalement terminé sa course en ordre dispersé jeudi soir. L'espoir d'une aide apportée à l'Espagne a soutenu les marchés aujourd'hui, de même que la baisse surprise des taux en Chine et les chiffres du chômage américain meilleurs que prévu. Néanmoins, les investisseurs semblent un peu déçus par l'intervention de Ben Bernanke en soirée. Le Président de la Fed n'a pas donné d'indication concernant l'éventuelle mise en place d'un "QE3", se contentant de rappeler que la banque centrale américaine était prête à agir si la situation se dégradait davantage. Le DJIA a gagné 0,37% à 12.460 pts, mais le Nasdaq a reculé de 0,48% à 2.831 pts. Le S&P 500 a fini de son côté quasiment stable, à 1.314 pts.


ECO ET DEVISES

Après la balance commerciale allemande d'avril à 8h00, le marché suivra trois statistiques françaises : l'indice du sentiment des affaires de la Banque de France de mai (08h30), la balance commerciale d'avril (8h45 : Consensus -5,5 MdsE) et le déficit budgétaire d'avril (08h45).

Aux Etats-Unis, place à la balance commerciale d'avril à 14h30 (consensus -49,5 Md$) et aux stocks des grossistes d'avril à 16h00 (consensus +0,4%).

Sur le marché des changes, il faut 1,2525 Dollar pour 1 Euro. Le baril de Brent se négocie 98,85$ et son homologue WTI à 83,23$ (échéance juillet). L'once d'or s'affiche à 1.567$ (-1,4%).


VALEURS A SUIVRE

* Sequana : le papetier va procéder à une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) pour un montant brut d'environ 150 Millions d'Euros, sous réserve de conditions de marché favorables et d'obtention du visa de l'AMF sur la note d'opération relative à cette émission. Les fonds levés contribueront à hauteur d'environ 90 ME à l'accélération de la mise en oeuvre du plan stratégique du groupe. Les principaux actionnaires de Sequana, soit Exor SA, le groupe Allianz et DLMD, se sont engagés à participer à l'émission par exercice de tout ou partie de leurs DPS. Le FSI a par ailleurs décidé d'accompagner le développement de Sequana en devenant un actionnaire important et de long terme du groupe. Son investissement sera réalisé par voie d'acquisition de DPS auprès des principaux actionnaires lui permettant de souscrire à titre irréductible et par souscription à titre réductible. L'investissement du FSI sera réalisé sous réserve de conditions suspensives usuelles, notamment de l'adoption par l'Assemblée générale des actionnaires du 26 juin 2012 des résolutions concernant la gouvernance de Sequana. Le groupe précise que les principaux actionnaires représentent 60% des voix, et se sont d'ores et déjà engagés à voter en faveur de ces propositions. Au total, les engagements de souscription des principaux actionnaires et du FSI atteignent 116 ME.

 

 

.....

 

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/fin-du-rebondt-a-la-bourse-de-paris.html

Commenter cet article