Europe : évolution contrastée en fin de matinée.

Publié le par actubourse

 

(CercleFinance.com) - Comme sur la séance précédente, une tentative de rebond initial s'est vite évanouie pour laisser place à une évolution plus contrastée des places européennes.

Ainsi, Francfort prend 0,5%, Londres et Paris environ 0,1%, mais Amsterdam cède 0,2%, Bruxelles 0,4%, Lisbonne et Madrid 0,6% environ.

'Malgré l'adoption du plan de soutien de 85 milliards d'euros finalisé ce week-end pour soutenir l'Irlande, l'inquiétude concernant une crise de la dette souveraine dans d'autres pays de la zone euro reste forte (contagion au Portugal, à l'Espagne, à l'Italie...)', explique-t-on chez Barclays Bourse.

'Le risque systémique doit disparaître pour calmer les marchés. La solution pourrait passer par un traitement global de la problématique de la dette souveraine à l'échelle européenne', estiment les gérants.

Illustrant le regain d'aversion au risque, l'euro poursuit sa chute face au billet vert et retombe dans la zone de 1,30 dollar, et ce, en dépit d'indicateurs économiques encourageants en Allemagne.

Le nombre de demandeurs d'emploi a en effet poursuivi sa décrue au mois de novembre outre Rhin: 2,93 millions de chômeurs ont été recensés, un chiffre en baisse de 14.000 personnes par rapport au mois précédent (-9.000 hors variations saisonnières).

Dans la zone euro, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières dans la zone euro s'est établi à 10,1% en octobre 2010, contre 10,0% en septembre. Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'établirait à 1,9% en novembre.

Les marchés prendront aussi connaissance cet après-midi de l'indice PMI de Chicago puis de l'indice de confiance du consommateur du Conference Board.

En retrait de 1,4% à 55 francs, Nestlé accuse l'une des plus fortes baisses du SMI à Zurich: l'action est affectée par une note de Crédit Suisse qui a dégradé son opinion de 'surperformance' à 'neutre' avec un objectif de cours de 60 francs suisses.

ABB (-0,4% à 19,4 francs) a conclu un accord en vue de l'acquisition de Baldor Electric, un fabricant américain de moteurs industriels, dans le cadre d'une transaction en numéraire de 4,2 milliards de dollars, dont 1,1 milliard de reprises de dette.

Thyssenkrupp perd 0,5% à 29,4 euros malgré la publication par le groupe industriel allemand d'un bénéfice par action de 1,77 euro au titre de l'exercice 2009/2010, contre une perte de 4,01 euros lors de l'exercice précédent.

En baisse de 2,3% à 50,9 euros, Rémy Cointreau essuie l'un des plus lourds retraits du SBF120, sanctionné après la publication de résultats semestriels certes en forte croissance, mais inférieurs aux attentes du marché.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.  

Copyright (c) 2010 Cercle Finance.

 

www.cerclefinance.com

Commenter cet article