Démarrage hésitant à la Bourse de Paris

Publié le par actubourse

Dernière mise à jour : le 25/09/2012 à 09:42 

Le CAC 40 en continuL'indice français est proche de l'équilibre. Le moral des industriels français reste au plus bas en septembre.

Le Dow Jones a fini la séance en baisse de 0,15%.

L'euro est redescendu à 1,291 dollar.

Retour en arrière? Les craintes suscitées à la fois par la Grèce et par l'Espagne replongent les investisseurs quelques semaines en arrière. Pourtant, si depuis, les craintes majeures ont été apaisées par la BCE, revient la question de son intervention. Notamment en Espagne, ce qui crée cette nouvelle incertitude. Sur le front de la croissance, les investisseurs surveilleront de près, après la déception de l'IFO hier, la confiance des consommateurs allemands et italiens alors que l'indice de confiance dans les affaires en France reste bas. La confiance des consommateurs américains sera aussi publiée cet après-midi. En conséquences, les investisseurs, attentistes, vendent et le CAC40 recule de 0,30% peu avant 9h30, restant sous les 3.500 points

 

WALL STREET

Incertitude outre-Atlantique, avec une consolidation dans le sillage des places européennes. La fébrilité concernant les dossiers espagnols et grecs a perduré. Côté sociétés, Lennar a publié ses trimestriels, tandis qu'Apple inquiétait quelque peu, suite aux difficultés de son sous-traitant taïwanais et malgré les débuts records de l'iPhone 5. Facebook a chuté, après un avis défavorable du prestigieux Barron's. Le DJIA perdait finalement 0,15% à 13.559 pts, alors que le Nasdaq cédait 0,60% à 3.161 pts.

ECO ET DEVISES

L'indice qui mesure la confiance des milieux d'affaires français dans l'industrie manufacturière est resté stable à 90 points en septembre, selon l'INSEE, soit un peu mieux que la contraction d'un point redoutée en moyenne par les analystes. L'indice des perspectives de production s'est cependant contracté, pour atteindre -52 après -44 en août.. Programme dense aux Etats-Unis, avec à 15h00 l'indice S&P / Case-Shiller des prix immobiliers de juillet (consensus +1,05%), puis à 16h00 les indices manufacturier de la Fed de Richmond de septembre (consensus -5) et de confiance des consommateurs de septembre (consensus 63,2).

Sur le marché des changes, il faut 1,2938 Dollar pour 1 Euro. Le baril de Brent se négocie 110,10$ et son homologue WTI à 92,26$ (échéance novembre). L'once d'or s'affiche à 1.765$ (+0,01%).


VALEURS EN HAUSSE

* Nexity (+3,80% à 21,70 Euros) : dopé par le relèvement de la recommandation d'Exane BNP Paribas qui passe de "neutre" à "surperformance".


VALEURS EN BAISSE

* Axa (-0,15% à 12,33 Euros) : le contexte de taux d'intérêts bas n'est pas forcément une bonne nouvelle pour la notation crédit du groupe, estime Fitch Ratings, car il pèse sur les perspectives de hausse de la rentabilité de l'assureur. L'agence de notation a donc pris la décision de réviser de "stable" à "négative" la perspective de la dette de la société, qui demeure suivie à "AA-" en terme de note de solidité d'assureur, soit le niveau le plus bas du "double A", qui définit une "qualité crédit très élevée" et par conséquent un risque de défaut très faible. La note d'émetteur par défaut est confirmée à "A" et la note court terme à "F1". Fitch concède que la direction a pris des mesures pour réduire l'exposition à la volatilité des marchés financiers, mais considère qu'elles prendront du temps avant de produire leur plein effet. En outre, le bureau d'études signale que le levier d'endettement d'AXA est supérieur à ses standards pour la catégorie actuelle.

* Publicis (-0,13% à 43,40 Euros) : dans le cadre de son offre publique d'achat amicale sur l'agence néerlandaise LBi, Publicis a fait officialisé hier soir le rachat de 6,47 millions d'actions de sa cible à 2,85 euros de prix moyen unitaire pondéré, représentant 4,43% du capital dilué. En ajoutant ces titres à la somme des engagements d'apport déjà reçus, le groupe français est en mesure de détenir 75,09% du capital dilué de LBi. LBi avait annoncé hier que ses résultats 2012 devraient ressortir conformes aux attentes de la place, soit 242,7 millions d'euros de revenus pour 40,3 millions d'euros d'EBITDA.

 

....

http://www.lerevenu.com/en-direct-de-la-bourse/analyses-et-conseils/la-seance-du-jour/201103100091635/demarrage-hesitant-a-la-bourse-de-paris.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article