Clôture Paris : la consolidation se confirme...

Publié le par actubourse

(Boursier.com) -- LA TENDANCE

La consolidation s'est poursuivie en Bourse de Paris sous une avalanche de publications trimestrielles plus ou moins bien accueillies et à l'écoute des propos du patron de la BCE qui semble confirmer que la prochaine hausse des taux directeurs est pour juillet. Le CAC40 a perdu 0,95% à 4.005 pts en clôture.
Wall Street, qui corrigeait hier à l'annonce d'un ISM des services américains très décevant en avril, reste aussi sous pression ce jeudi. Il faut dire que les derniers chiffres hebdomadaires gouvernementaux de l'emploi aux Etats-Unis sont ressortis plutôt préoccupants, à la veille du rapport mensuel. Les publications trimestrielles des entreprises se poursuivent quant à elles, avec General Motors, Electronic Arts et bien d'autres.

 

ECO ET DEVISES

 

Le Département US au Travail a annoncé que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont augmenté de 43.000 pour la semaine close au 30 avril pour s'établir à 474.000. Un chiffre nettement moins bon que prévu puisque le consensus Bloomberg tablait sur 410.000 nouvelles demandes, et au plus haut depuis neuf mois.
La moyenne à quatre semaines atteint 431.250 pour la période terminant le 30 avril. Un chiffre en hausse de 22.250 par rapport à la semaine précédente.

D'après le Département américain au Travail, la productivité préliminaire non-agricole aux États-Unis pour le 1er trimestre 2011 a augmenté au rythme de 1,6% en comparaison du trimestre antérieur, contre +1,1% de consensus et +2,9% sur le précédent trimestre (révisé de +2,6%). Les coûts unitaires du travail au 1er trimestre sont en augmentation de 1%, contre 0,8% de consensus et -1% au dernier trimestre 2010 (révisé de -0,6%).
Après les déclarations de la BCE, l'euro s'est replié à 1,46/$ entre banques et le pétrole a poursuivi son mouvement de repli à 103$ le baril WTI...

 

VALEURS EN HAUSSE

 

* Arkema gagne 7%. Le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires du 1er trimestre 2011 en progression de 33% à 1,73 MdE. Les volumes augmentent de 7%, soutenus par une forte demande en Asie où les ventes représentent désormais 20% du chiffre d'affaires du Groupe, et par les nouveaux développements dans de nombreux secteurs liés au développement durable (énergies renouvelables, polymères bio-sourcés, allègement des matériaux,...). Les prix sont en forte augmentation (+21%) sur la plupart des lignes produits "et permettent de compenser les hausses très significatives de l'ensemble des matières premières", indique le chimiste. L'effet périmètre de 3% correspond à la contribution des actifs acryliques achetés en Amérique du Nord. L'effet conversion est limité à 1%. L'EBITDA, multiplié par 2,1 par rapport au 1er trimestre 2010, s'élève à un nouveau plus haut historique de 287 millions d'euros. Pour la première fois depuis le spin off, la marge d'EBITDA dépasse 16% sur un trimestre pour s'établir à 16,6%. Le résultat d'exploitation s'élève à 211 millions d'euros contre 60 millions d'euros au 1er trimestre 2010, après déduction d'amortissements pour 71 millions d'euros, stables par rapport à l'année dernière, et d'éléments non récurrents pour -5 millions d'euros. Le résultat net part du groupe est multiplié par 3,8 par rapport à celui du 1er trimestre 2010 pour s'établir à 151 millions d'euros, soit 8,7%.

 

* Maurel & Prom gagne 4,4%, le titre revenant sur des plus hauts datant de deux ans et demi. La société a annoncé ce matin que son Conseil d'administration la possibilité de distribuer aux actionnaires de Maurel & Prom des titres de sa filiale nigériane, histoire de mieux la valoriser. Cette distribution conduira à une cotation séparée de cette société "et permettra ainsi à chacun des actionnaires d'en apprécier la valeur réelle", explique Maurel et Prom

 

* Plus forte baisse du CAC40 hier Alcatel-Lucent reprend 3,6%. Alcatel-Lucent publiera ses comptes trimestriels demain matin et le consensus penche sur un chiffre d'affaires de 3,77 Milliards d'Euros, en hausse de 14% sur un an avec des résultats en amélioration mais toujours dans le rouge. Le résultat opérationnel courant est attendu par les analystes autour de -60 ME (-195 ME au premier trimestre 2010) et le résultat net à -85 ME (-515 ME au premier trimestre 2010).

* Pernod Ricard gagne 2% dans un marché qui a salué les comptes trimestriels du groupe, pour le T3 2010/11, et la confirmation des objectifs pour l'ensemble des exercices 2010/11 et 2011/12. Le chiffre d'affaires consolidé (hors droits et taxes) s'établit à 5.902 ME sur les neuf premiers mois de l'exercice 2010/11 (du 1er juillet 2010 au 31 mars 2011) contre 5.326 ME sur la même période de l'exercice précédent, soit une progression de +11%. Sur cette période, le chiffre d'affaires progresse de +16% sur les marchés émergents et de +2% sur les marchés matures. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires consolidé a atteint 1.620 ME en croissance de 5% par rapport au 3ème trimestre 2009/10, soit une croissance interne de +5%, un effet devises de +3% et un effet périmètre de -2%. "Cette évolution résulte de la poursuite d'une croissance soutenue sur nos marques stratégiques. Les marchés émergents présentent une croissance interne de +15% et les marchés matures sont stables" commente le groupe.

 

* Accor : remonte de plus de 1% avec Atos, Essilor, STM, Unibail et Zodiac

 

* Capgemini : stable. La SSII a réalisé au 1er trimestre 2011 un chiffre d'affaires consolidé de 2,35 Milliards d'Euros, soit une progression à taux de change et périmètre courants de 14,5% par rapport au même trimestre de l'année 2010. A taux de change et périmètre constants, cette progression est encore de 6,4%, l'écart entre les deux taux étant essentiellement dû aux acquisitions réalisées par le Groupe tout au long de l'année 2010 notamment pour se renforcer dans les pays émergents (CPM Braxis au Brésil). Les prises de commandes enregistrées au 1er trimestre 2011 s'élèvent à 2,42 MdsE, en progression de 5,4% par rapport à celles du 1er trimestre 2010.
Pour Paul Hermelin, directeur général du groupe Capgemini : "Notre bonne performance confirme le rythme de croissance soutenu avec lequel nous avions déjà renoué en fin d'année. Cette croissance est notamment portée par le succès de nos grandes lignes de services mondiales qui ciblent les segments les plus prometteurs du marché ainsi que par un recrutement permettant d'ajuster nos capacités aux besoins exprimés par nos clients. Elle montre également que la politique active d'acquisitions ciblées conduite depuis 2010 porte ses fruits."

 

VALEURS EN BAISSE

 

* Société Générale chute de 5% après avoir raté le consensus au premier trimestre. La banque a publié des revenus hors réévaluation des dettes liées au risque de crédit propre en hausse à 7 MdsE, à +7,7% (vs T1-10) ainsi qu'une poursuite de la baisse du coût du risque dans tous les métiers. Le Résultat Net Part du Groupe est de 916 ME, dont un RNPG hors réévaluation des dettes liées au risque de crédit propre de 1.155 ME après impôts. L'impact lié à l`amélioration du spread de crédit est de -239 ME après impôts. La banque fait part d'un renforcement de la solidité financière du Groupe avec une génération de 0,3 pts de capital au T1-11. Le Ratio Tier 1 (Bâle II) est de 10,8%, Core Tier 1 de 8,8%. Le BNPA ressort à 1,15 Euro au T1-11 contre 1,36 au T1-10.

 

* Technip : redonne plus de 3% avec Soitec, suivi de Renault (-2,5%), Ubisoft et Séché

 

...

 

lire la suite

http://www.boursier.com/indices/actualites/news/cloture-paris-la-consolidation-se-confirme-432905.html

Commenter cet article