Le cac repart a la baisse a 11h

Publié le par actubourse

Le CAC 40 marque une pause Dernière mise à jour : le 16/08/2011 à 09:45 Après trois séances de rebond, les marchés actions redonnent du terrain ce mardi, en baisse de 1,8% sur le CAC 40 de retour à 3.180 points. Si Wall Street a affiché une nouvelle progression marquée hier soir, après l'annonce du rachat de Motorola par Google, l'Asie était plus prudente ce matin, avec des hausses légères à Tokyo et Hong Kong et des replis à Shanghai et Sydney. La place américaine a donc poursuivi hier son ascension, aidée essentiellement par l'actualité des fusions et acquisitions et surtout l'OPA de Google sur Motorola Mobility. Le DJIA gagnait 1,9% en clôture à 11.483 points, tandis que le Nasdaq prenait 1,88% à 2.555 points. (Finance Plus, édité par lerevenu.com) ECO ET DEVISES Côté macroéconomique, les marchés ont pris connaissance à 8h00 ce matin d'un PIB allemand en hausse de seulement 0,1% au second trimestre, assez loin des prévisions moyennes (+0,5%). Aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements et les permis de construire de juillet sont prévus à 14h30 (consensus 600.000 / -4,6% pour les mises en chantier et 605.000 / -1,9% pour les permis de construire), en même temps que les prix à l'import et à l'export (consensus import -0,1% m/m). La production industrielle et l'utilisation des capacités en juillet seront dévoilées à 15h15 (consensus +0,5% et 77%). Sur le marché des changes, il faut 1,4430 Dollar pour un Euro. Le baril de brut se négocie en hausse à 109,50$ pour le Brent de Mer du Nord et 87,40$ pour le brut léger américain WTI. VALEURS EN HAUSSE * Hermes : remonte de 3% suivi de Silic en hausse de 2% * Crédit Agricole : +1% aidé par une note favorable de broker, suivi de Nexity et Mercialys * EDF : stable avec Casino, Havas, CNP, Icade, Scor. VALEURS EN BAISSE * Technicolor : redonne 2,5% en compagnie de Renault, Peugeot et Faurecia * Schneider : recule de 2%, suivi de Michelin, Wendel, Plastic Omnium * Areva : -2%. L'industriel japonais Mitsubishi Heavy renoncerait à nouer des liens capitalistiques avec le groupe français, selon le quotidien Yomiuri, cité par l'Agence Bloomberg ce matin. Sans citer de source, la publication signale cependant que les deux entreprises poursuivraient leur collaboration commerciale. Areva et Mitsubishi Heavy disposent d'une co-entreprise dans la vente de combustibles au Japon et d'une autre pour la conception du réacteur ATMEA de 1.100MW. En 2010, le groupe nippon était pressenti pour participer à l'augmentation de capital du français et ainsi prendre une part dans son tour de table. Mais les atermoiements autour de la levée de fonds l'avaient découragé, sans qu'il renonce à terme à nouer des liens capitalistiques. Jusqu'à aujourd'hui semble-t-il, si les informations du 'Yomiuri' se vérifient. * EADS : -1,5%. La compagnie australienne Qantas et sa filiale Jetstar ont opté pour la famille A320 d'Airbus, annonce ce matin l'avionneur. L'engagement porte sur un minimum de 106 monocouloirs, dont 78 A320neo, la version modernisée de l'appareil. "Cette décision d'opter pour Airbus pour ses vols court et moyen courriers s'appuie sur la stratégie à long terme de Qantas dont le but est de se doter d'une flotte constituée des appareils les plus économes en carburant et dotés des plus hauts taux de régularité technique au monde", souligne le groupe européen. Les choix de motorisation seront annoncés par la suite. En parallèle, Qantas a décidé de "réorganiser la livraison des 6 derniers de ses 20 A380 afin de l'adapter au business plan de la compagnie", indique Airbus, en évoquant les appareils qui seront livrés après 2013. Le détail de cette modification n'a cependant pas été fourni. Qantas opère déjà 10 A380 et doit en recevoir 4 de plus d'ici 2013. Avec cette commande, la famille A320neo d'Airbus a déjà engrangé 1.200 commandes et engagements d'achat depuis son lancement, il y a neuf mois. L'A320neo sera commercialisé à compter de 2015. * BNP Paribas : -1% avec la SG, France Télécom, Accor, Safran, Total, Lafarge, Zodiac, AXA et Accor. Finance Plus, édité par Le Revenu

Commenter cet article